NBA – Phoenix toujours invaincu, les Lakers sur le fil

0
NBA
(Crédits : NBA Twitter)
Ligue 1

À cinq jours de la fin de la saison régulière dans la bulle, cinq affiches étaient au programme lors de cette soirée NBA. Retour sur une journée où collectif et bancs ont brillé.

Phoenix toujours parfait

Oklahoma City Thunder [43-27] @ Phoenix Suns [32-39] : 101-128

Face à une équipe d’OKC privée d’une grande majorité de ses cadres (SGA, Adams, Noël, Schröder, Gallinari), les Suns ont une besoin d’une mi-temps pour préserver leur série d’invincibilité dans la bulle. Une mi-temps, car le Thunder a bien résisté en début de rencontre. Le premier quart-temps est clairement à leur avantage, grâce à un Chris Paul métronome et à un excellent Darius Bazley (12 pts dans le QT1).

Oklahoma City est devant après un quart-temps (37-23), mais la tendance va s’inverser dans la reprise suivante. Sur le banc en début de partie, Deandre Ayton entre sur le parquet et les Suns se mettent subitement à proposer un bien meilleur basket. Phoenix grappille son retard et vire même en tête à la pause (64-65).

Au retour des vestiaires, les Suns continuent de surfer sur leur bonne dynamique et gonfle leur avance. Le Thunder est sans réaction face à l’intensité défensive de leur adversaire du soir et se dirigent tranquillement vers la victoire. Les Suns écrasent OKC sur la deuxième mi-temps et s’assurent ainsi une sixième victoire de rang à Orlando, maintenant les coéquipiers de Devin Booker (35 pts) dans la course aux play-in.

Le banc des Mavs meilleur que celui du Jazz

Dallas Mavericks [43-30] @ Utah Jazz [43-28] : 122-114

Avec Kristaps Porzingis et Luka Doncic au repos, les Mavs se sont appuyés sur leurs remplaçants pour venir à bout d’un Jazz sans Donovan Mitchell qui s’est également beaucoup appuyé sur son banc. Pourtant, la tâche s’annonçait complexe pour Dallas après un début de rencontre loin d’être à leur avantage. En effet, Utah se montre assez adroit et prend rapidement la main. Le Jazz réussit même à creuser assez largement l’écart derrière Jordan Clarkson (18 pts en une mi-temps) et vire en tête à la pause (70-54) après un run de 29-6.

Au début du troisième quart-temps, les Mavericks doivent réagir mais sont toujours dominés par un Jazz très adroit derrière l’arc et bien parti pour battre son record de franchise de tirs à 3 pts. Dans le dur, Dallas s’en remet à l’expérience de JJ Barea qui mène la charge et ramène les siens à -10. Utah contrôle son avance mais va peu à peu craquer sous les assauts texans. Le Cinq Majeur des Mavs a plus fière allure et Utah lâche peu à peu prise, laissant ces mêmes Mavs passer devant en fin de rencontre. Dallas s’en sort presque miraculeusement et se rapproche un peu de la sixième place de leur adversaire du soir.

Les Raptors au-dessus de Bucks sans Giannis

Toronto Raptors [51-19] @ Milwaukee Bucks [55-16] : 114-106

Malgré l’absence du trio Lowry/VanVleet/Ibaka, les Raptors ont pu compter sur les bonnes performances de certains remplaçants pour venir à bout de Milwaukee, qui évoluait sans Giannis Antetokounmpo hier soir. Toronto s’est rapidement montré plus incisif dans ce match sans enjeu entre deux équipes qui ont fait tourner leur effectif, et a pu s’appuyer sur Chris Boucher (25 pts, 11 rbd) et Matt Thomas (21 pts). Milwaukee s’est accroché derrière la réussite de Kyle Korver (19 pts, 5/6 à 3 pts), mais était déjà à -14 à la mi-temps (67-53).

L’avance des canadiens gonflera à +22 après la pause, mais les Bucks auront un sursaut d’orgueil et reviendront à deux possessions en fin de rencontre. Néanmoins, les Raptors ne s’affoleront pas et réussiront à faire regrossir leur avance pour décrocher une victoire dans une affiche ici sans enjeu mais que l’on pourrait revoir en finale de conférence, cette fois-ci avec nettement plus d’intensité.

Miami s’offre Indiana grâce à son collectif

Indiana Pacers [43-28] @ Miami Heat [44-27] : 92-114

Dans ce duel entre deux équipes assez proches au classement, c’est bien Miami qui s’est imposé derrière un Jimmy Butler boosté par ses retrouvailles avec TJ Warren (une altercation avait éclaté entre les deux hommes en Janvier). L’ailier des Pacers, surprenant meilleur marqueur de la NBA dans la bulle, est d’ailleurs bien contenu par son meilleur ennemi en début de match et le Heat prend logiquement l’avantage.

Le Heat est mieux rentré dans sa rencontre, mais Indiana va peu à peu régir. Les joueurs de Nate McMillan se remettent dans le rythme, et le réveil du duo Brogdon/Warren permet à Indiana de faire plus que jeu égal avec Miami. Au final, les deux équipes sont à égalité après une mi-temps (48-48).

Maladroit derrière l’arc dans le premier acte, le Heat va régler la mire au retour des vestiaires et démarrer le troisième quart-temps sur les chapeaux de roue. Miami récite son basket tandis que les Pacers manquent d’adresse, et le Heat prend une vingtaine de points d’avance. Indiana ne réussit pas à réduire l’écart à cause de l’excellente défense floridienne, et Miami finit tranquillement la rencontre pour s’offrir une belle victoire, au grand dam d’un TJ Warren pas dedans (12 pts, 5/14 au tir).

Fin de série noire à Los Angeles

Denver Nuggets [46-25] @ Los Angeles Lakers [52-18] : 121-124

Après trois défaites consécutives, les Lakers ont à nouveau goûté au succès en s’offrant les Nuggets au terme d’un match remporté sur le fil. Après un début de rencontre équilibrée, les deux équipes enchaînent les runs, mais ce sont bien les Lakers qui virent en tête à la pause (59-64). Anthony Davis est bien moins discret offensivement que sur les trois derniers matchs, et Denver est légèrement en retrait malgré la bonne entame de match de Michael Porter Jr.

Après la pause, la rencontre reprend son rythme soutenu et aucune équipe n’arrive à créer un écart conséquent. Denver rattrape son petit retard, et les deux équipes sont à égalité (88-88) à douze minutes de la fin du temps réglementaire. Le mano a mano continue, et même lorsque les remplaçants des Nuggets sont sur le parquet face aux titulaires des Lakers, Los Angeles n’arrive pas à creuser l’écart. Pire, ils sont même reléguer à -5 mais finissent par revenir à hauteur.

Dans une fin de match haletante, LeBron James fait parler l’expérience en inscrivant un and-one qui permet aux Lakers de passer à +2 (121-119). Denver réagit avec un lancer-franc de Monte Morris, puis profite d’un raté derrière l’arc du King pour recoller grâce à PJ Dozier qui fait lui aussi 1/2 sur la ligne. Alors qu’on se dirige vers une prolongation, L.A a une ultime chance de l’emporter et ne va pas trembler. Kyle Kuzma inscrira un tir primé à 0.4 secondes du terme, offrant à son équipe une victoire référence à quelques jours de la fin de la saison régulière.

Rendez-vous ce soir pour une nuit chargée avec pas moins de sept rencontres au programme, avec un Nets @ Magic pour débuter la soirée à 19h00.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here