Basketball

NBA Play-in : les Grizzlies tiennent tête à Curry et arrachent leur place en playoffs

Ja Morant play-in

Dans une rencontre au suspens insoutenable, les Grizzlies se payent les Warriors de Stephen Curry après prolongation 117-112 et retrouvent les playoffs trois ans après leur dernière participation. Grand acteur de la réussite de son équipe, Ja Morant est passé des paroles aux actes de manière conquérante, pour sa deuxième année en NBA.

Memphis tient Golden State à distance

Dans un début de match totalement à l'avantage des Grizzlies, les Warriors ont mis du temps à se mettre au niveau du rendez-vous. Draymond Green en premier lieu. Le symbole de la rage de vaincre des Warriors était bien timide en première mi-temps. Heureusement, le leader Stephen Curry préchauffe et maintient son équipe en vie dans le premier quart temps, revenant à un point au buzzer.

De l'autre côté, Memphis réalise un grand travail collectif sous la coupole de Ja Morant, inarrêtable cette nuit. Le sophomore malgré quelques loupés sur des shoots ouverts à détruit la raquette des Warriors en pénétration. En défense, Dilon Brooks a une nouvelle fois collé à la semelle le chef Curry, lui réduisant sa liberté de mouvement. Puis, Jonas Valančiūnas a produit également un excellent match défensif mais a encaissé trop de faute, obligeant son coach à le retirer du terrain plus tôt que prévu. À la mi-temps, Memphis mène de 13 points et prend une bonne option sur la victoire.

Les Warriors profitent de la maladresse des Grizzlies et poussent l'overtime

À partir de la deuxième mi-temps, cette rencontre va prendre une dimension complètement folle. Memphis mène toujours la danse avec un lead de plus ou moins dix points. Néanmoins, en fin de troisième quart temps, tout se dérègle. Les hommes de Tyler Jenkins ne rentrent plus rien tandis que Curry commence à faire le show en enchaînant les paniers autant importants qu'improbable. Au final, les Warriors reviennent à cinq points avant les douze dernières minutes et font grimper le suspens. Toutefois, mal accompagné encore une fois, Stephen Curry finit esseulé par au moins deux joueurs à chaque offensive, laissant certains coéquipiers seuls mais sans grand risque de panier. Cela s'est confirmé avec des shoots très ouverts manqués par Wiggins, Bazemore ou Poole. Memphis récupère son avance d'une dizaine de points avant de rentrer dans un money time de folie.

Une nouvelle fois, les hommes de Steve Kerr repassent la seconde et reviennent au score. Draymond Green nous a même envoyé un beau trois point pour l'occasion. Sur la dernière action alors que les deux franchises sont à égalité, Memphis rate son attaque laissant huit secondes aux Warriors pour les punir. Heureusement pour eux, Draymond rate son floater et oblige une prolongation.

Ja Morant en patron

La prolongation a révélé comment Ja Morant allait certainement dominer la ligue dans le futur. Quasiment à lui seul, le sophomore est parti qualifier son équipe en playoffs avec la manière. Habile dans tous les secteurs offensifs, Ja Morant a fait vivre un enfer à la défense californienne et a conclu ça d'un magnifique floater en sortie de spin move. De quoi, donner un avantage de cinq points au Grizzlies à 4.5 secondes de la fin et s'assurer un petit voyage dans l'Utah dimanche. Celui qui disait “on a prévu de prendre des fringues pour 3 matchs [donc aller à Utah, n.d.l.r.], le travail n’est pas terminé” concrétise ses paroles en actes sur le parquet contre Monsieur Stephen Curry et vivra ses premiers playoffs ce dimanche.

Le meneur termine le match avec une ligne de stats affolante avec 35 points, 6 rebonds, 6 passes, 4 steals et se pose en patron dans le match le plus important de la saison.

Malgré un Stephen Curry en feu (39 pts, 4 rbd, 5 ast, 3 stl) mais trop seul, les Memphis Grizzlies filent en playoffs avec un des effectifs les plus jeune de la Ligue. La confrontation contre le Jazz n'est certes pas la plus bling bling mais le fond de jeu s'annonce palpitant. 

Crédit photo : Getty Images

Dernières publications

En haut