NBA Playoffs – Le soleil se lève toujours à l’Est

A l’Est rien de nouveau. Quoi que… C’est l’heure pour les équipes classées de la 5ème à la 8ème place de recevoir. Direction Indiana, Brooklyn, Orlando et Detroit pour Boston, Philly, Toronto et Milwaukee. C’est donc l’heure de dresser un 1er bilan de ces confrontations directes. East Cost Basketball

Milwaukee Bucks – Detroit Pistons (2-0) : Comme une évidence 

Attention Sweep en préparation. On le savait, c’était annoncé, l’équipe de Mike Budenholzer, futur Coach Of the Year : les Bucks de Milwaukee seront beaucoup trop forts pour les Pistons. Et pour ajouter à leur malheur, les Pistons devront faire sans leur meilleur joueur Blake Griffin (retour évoqué pour le match 3). 2 matchs et 2 valises plus tard, la marche semble bien trop haute pour le Detroit Basketball, même si on espère voir les hommes de Dwane Casey prendre 1 petit match à domicile, histoire de créer un truc dans cette Little Caesars Arena. Mais, vous l’avez compris, on va passer à la rencontre suivante.

Toronto Raptors – Orlando Magic (1-1) : Feel the Magic in the air

Cella là on l’avait pas vu venir. Un shoot vainqueur à 3pts, avec 3,4 secondes à jouer de la part de DJ Augustin pour une victoire du Magic lors du Game 1 à Toronto. Coucou Hollywood. D’autres choses nous ont frappé lors des 2 premiers matchs. Kyle Lowry et son ZERO pointé lors du Game 1 pendant que DJ Augustin lui faisait la chanson. Et dire que Lowry est 5x All-Star.

Si Kawhi Leonard et la défense des Raptors ont fait pété une Masterclass lors du Game 2, ce que je retiens surtout c’est l’absence totale de Nikola Vucevic. Le pivot du Magic, auteur d’une saison tonitruante est complètement à côté de ses pompes. Avec l’arrivée des équipes à Orlando, le petit Nikola est réclamé pour un immense double double. Une base de 28pts 14rbds. Mais on le sait rien n’est simple face à Marc Gasol, Pascal Siakam et Serge Ibaka. 1-1 entre les deux équipes, vivement la suite.

Philadelphie 76ers – Brooklyn Nets (1-1) : Jimmy Butler taille patron

Oh la belle affiche. Deux équipes jeunes, pleines d’ambitions et qui devrait marquer le futur proche de la grande ligue. Une première rencontre qui a vu Brooklyn l’emportait en terre pennsylvanienne. Une équipe de Brooklyn que l’on a vu pleine de maîtrise et de sang froid, pendant que Joel Embiid, JJ Reddick Tobias Harris ou encore Ben Simmons balbutiaient leur basket, comme toi le dimanche matin en départemental. Seul Jimmy Butler a su nagé, et apparemment le monsieur aurait eu des mots dans le vestiaire de son équipe.

Résultat : branlée au match 2. 145 points sur Brooklyn dont 51 dans le seul 3ème quart temps. Une domination nette et sans bavure pour les hommes de Brett Brown. Maintenant on se rend dans l’une des salles les plus chaudes de la ligue qui va voir ses petits se la donner comme jamais. D’Lo Russel, Caris Levert, Jarrett Allen, Spencer Dinwiddie c’est l’heure les gars. Brooklyn veut s’enflammer et la planète basket aussi. Match 3 immanquable dans le nuit de Jeudi à Vendredi.

Boston Celtics – Indiana Pacers (2-0) : le basket se joue en 5 vs 5 et à la fin ce sont les Celtics qui gagnent­

Si vous voulez promouvoir le basket à des potes, ne surtout pas montrer le Game 1 de cette rencontre. Quelle purge, quel enfer. Ok on est dans le East Cost Basketball mais tout de même. Indiana qui passe 11 minutes sans marquer, Boston qui perd 20 ballons, un score de 84 à 74. Oui ce sont les deux meilleurs défenses de la ligue (coucou les Bucks) mais là on a surtout vu jouer des attaques très très vilaines. Exécution zéro, coaching néant, bref pas terrible ce game 1.

Tout le monde le sait, le plus important est d’apprendre de ses erreurs. Chers amis d’Indianapolis, si vous espérez quelque chose dans cette série, merci de se rappeler qu’un match se joue pendant 4 périodes de 12 min. Hier les hommes de McMillan ont fait douter les C’s avant de s’effondrer sous les coups de boutoir d’un immense Kyrie Irving. RDV à Indiana pour les matchs 3 et 4.

2 perfs majuscules pour Brooklyn et Orlando, des déceptions pour Detroit et Indiana… Kyle Lowry, DJ Augustin, Blake Griffin, Kyrie Irving, le collectif de Milwaukee ou le patronat affirmé de Butler chez les 76ers… Il y avait de nombreuses choses à boire et à manger pour ces 2 premiers matchs. Maintenant c’est l’heure pour les mal classés de bomber le torse à domicile. Qui en sortira vainqueur ? Réponse dans quelques jours.

Peace

A propos de l'auteur

Fan de sports de ballons. Mais pas seulement... Surtout n'oubliez pas que : "C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont cons". Peace...

Poster un commentaire

libero libero. ut mi, nec vulputate, risus ut pulvinar tristique luctus