NBA-Premier tour de Playoffs : Toronto Raptors – Washington Wizards

La saison régulière vient de s’achever, coup d’œil sur ce premier tour de Playoffs sous haute tension. Qui sortira vainqueur du duel entre les Rapaces de la ville de Drake et les Sorciers de la capitale ?

En saison régulière ?

D’un côté, la seule équipe extra-américaine menée par son coach Dwayne Casey s’est hissée à la première place de la Conférence Est, devant les Cavaliers de Cleveland, champion en titre de la Conférence, avec 72% de victoires (59V-23D). De l’autre côté, les Wizards de Scott Brooks se qualifient tranquillement devant les Detroit Pistons pour le premier tour éliminatoire avec un ratio de 52,4% de réussite (43V-39D).

Jouer au Air Canada Center n’est pas une tâche facile pour les adversaires des Toronto Raptors : ils restent sur 4 succès sur leurs 5 derniers matchs. En outre, il est également solide à domicile : ils n’ont concédé que trois défaites sur 20 rencontres depuis le 29 janvier. Une occasion pour eux de démontrer qu’ils ont les aptitudes de jouer en Playoffs pour une franchise qui n’a dépassé le premier tour que deux fois dans ce 21ème siècle (finaliste de Conférence 2016 et demi-finaliste 2001).

L’équipe de Bradley Beal est elle plutôt fébrile ces derniers temps : non seulement elle a subi quatre revers sur ces cinq dernières rencontres, mais cette mauvaise forme se retrouve aussi dans ses matchs à l’extérieur, puisque sa défaite dans la nuit du mercredi au jeudi face aux Magic d’Orlando (101-92) était sa septième consécutive en dehors de ses bases. Quand on voit ces statistiques, on se dit que les Wizards ne vont pas faire long feu à ce stade de la compétition…

Pourtant, quand ces deux franchises se sont affrontées en régulière, égalité parfaite (2-2) ! Le 6 novembre de l’an dernier, les Wizards sont allés s’imposer au Centre Air Canada (96-107) avant de tomber face aux Raptors deux semaines plus tard (100-91) avec une prestation remarquable de DeMar DeRozan (33 pts, 6 assists et 8 rebonds). Ensuite, début février, l’écurie de la capitale gagne par 3 points seulement à la maison (122-119), mais perd un mois plus tard (95-102) sur son parquet.

The Ones to watch ?

Chez les Raptors, le shooting guard américain DeMar DeRozan ne cesse de réaliser des prestations remarquables avec Toronto cette saison, le prouvent ses 23 points marqués et 5.2 assists en moyenne par match. Il est très souvent accompagné du meneur Kyle Lowry, qui lui aussi a accompli une saison régulière intéressante (16.2 pts, 5.6 rebonds et 6.9 passes décisives en moyenne par rencontre). Mention spéciale pour le Lituanien Jonas Valančiūnas, dont les performances sont plus qu’honorables dans les derniers matchs, avec trois double-doubles, dont deux face à Boston et Cleveland.

Les Wizards peuvent compter sur le talent de leur point guard John Wall, qui est pratiquement en double-double sur l’ensemble de la saison (19.4 pts et 9.6 assists / match), épaulé par son arrière Bradley, dépassant les 20 points par match sur la régulière.

Pronostic : malgré l’équilibre au niveau des confrontations directes en saison régulière, les Toronto Raptors devraient se qualifier aisément pour le prochain tour au vu de leur forme et des performances individuelles de ses top players, je dirai un petit 4-1 avantage Toronto, mais on est pas l’abri d’un réveil surprise de Washington qui pourrait à tout moment renverser la situation…

A propos de l'auteur

Passionné du MHSC et du FC Barcelone, mon joueur préféré n'est pas Laurent Blanc, j'aime pas trop les 3-5-2... Je me promène dans la ville de Grigny avec un casque de Dre sur mon omoplate.

Poster un commentaire

at justo leo. odio sed efficitur. Aliquam non