Basketball

NBA : Russell Westbrook, leader d’une équipe en pleine bourre

Russell Westbrook, Washington Wizards, 2020-2021

Élu joueur du mois de mai, Russell Westbrook a affiché un niveau exceptionnel dans la dernière ligne droite de la saison régulière. À coups de triple-doubles, il a été le grand artisan de la huitième place des Washington Wizards. Avant le play-in face à Boston, retour sur sa saison.

Si les Washington Wizards sont qualifiés pour le play-in de la Conférence Est, ils le doivent en grande partie à Russell Westbrook. Le meneur vient d’ailleurs tout juste d’être élu joueur du mois de mai. Les chiffres sont impressionnants : 26,3 points, 16,1 passes décisives et 13,8 rebonds ! Sa franchise n’a d’ailleurs pas manqué de souligner qu’il est le premier joueur à afficher une telle ligne de statistiques sur un mois.

La saison n’avait pourtant pas commencé sous les meilleurs auspices. Arrivé de Houston en décembre en échange de John Wall, “Brodie” connaît un début de saison 2020-2021 difficile avec sa toute nouvelle franchise. Sur le plan collectif, les Wizards démarrent par 5 défaites d’affilée et font face dès janvier à une vague de contamination de COVID-19. Sur le plan personnel, Westbrook ne trouve pas encore l’alchimie avec ses coéquipiers. Il semble avoir perdu son adresse, ne donne pas l’impression de se donner en défense. Pire, il traîne une blessure au quadriceps depuis le training camp.

Démarrage catastrophique, sprint final explosif

Résultat, Washington se retrouve avec un bilan de 17 victoires pour 32 défaites début avril, loin des playoffs ou même du play-in. Mais la franchise, tout comme son meneur, va se réveiller et tout emporter dans le sprint final. C’est simple, sur leurs 23 derniers matchs disputés, les Wizards en ont remporté 17. Avec Bradley Beal, Westbrook porte son équipe tous les soirs. À presque chaque match, il termine en triple-double.

Les chiffres donnent le tournis : 38 triple-doubles sur la saison 2020-2021, 184 sur l’ensemble de sa carrière en saison régulière, dépassant ainsi le mythique record d’Oscar Robertson. Avec 22,2 points, 11,7 rebonds et 11,6 passes par match, Westbrook termine une saison pour la quatrième fois de sa carrière avec des moyennes en triple-double. Surtout, au-delà de son impact sur la feuille de marque, le MVP 2017 affiche une attitude exemplaire. Il est devenu LE leader des Wizards.

Au terme d’une remontée spectaculaire au classement, Washington a accroché la huitième place de la Conférence Est, synonyme de play-in. L’équipe aura sa chance face aux Boston Celtics pour se qualifier pour les playoffs. Mais avec un Bradley Beal sur une jambe, toutes les responsabilités vont reposer sur les épaules de Russell Westbrook. Au vu de sa fin de saison, difficile de miser contre lui.

Crédit photo : Bryan Terry/The Oklahoman

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire