NBA : Un LeBron de gala porte Cleveland

5 victoires d’affiliées, 18 sur les 19 derniers matchs. Cleveland marche sur l’eau à l’approche de fêtes de fin d’année. Et, comme d’habitude, un homme incarne cette renaissance : inutile de vous rappeler de qui il s’agit. James est meilleur que jamais, à 33ans. Il vient d’enchaîner un troisième triple double d’affilé. Peut-il porter les Cavs vers un nouveau sacre? Avant un départ? Une prolongation? Beaucoup d’interrogation entoure encore son avenir. Mais son présent est en tout cas rayonnant.

Intouchable en ce moment, les Cavaliers se rendaient à Washington, dans la capitale, pour y défier les Wizards. Une occasion immanquable pour James, très réticent aux idées politiques de Donald Trump, de “tacler” le président Américain. le quadruple MVP portait des chaussures spéciales en première mi-temps, où était inscrit “equality”. Que ce soit en première ou en seconde, avec ou sans ces chaussures “spéciales”, le King a volé sur la rencontre, bien que quelques peu maladroit. Avec 20 pts, 12rbds et 15asts, James a enchaîné un troisième triple-double, record de 2009 égalé.

cavs 2

Surtout, son influence a été plus que nécessaire dans un match serré, ou les Wizards, qui ont retrouvé leur franchise player John Wall, ont opposé une farouche résistance. Les hommes de Scott Brooks étaient même repassés devant à l’entame du dernier quart. Mais les Cavs, bien aidé par un Kevin Love inspiré (25pts, 9rbds) sont repassés devant, pour ne plus lâcher une victoire convaincante.

Cleveland revient très fort dans le viseur des Celtics, sous l’impulsion de sa superstar. Le natif d’Akron, dans l’Ohio, semble meilleur d’année en année, lui qui entame sa 15ème saison NBA, la 11ème “chez lui”. Avec 27.8pts de moyenne, LeBron ne réalise pas sa “meilleure saison”, puisqu’il a déjà réalisé quelques cartons, notamment entre 2007 et 2010, où sa plus faible moyenne de point était de 28,4 avec une pointe à 30pts de moyenne en 2007-2008. Mais le numéro 23 des Cavs y ajoute cette saison 8.5 rbds ( record en carrière pour le moment) et 9.3 asts (record également). Preuve d’une implication totale et d’un grand professionnalisme.

cavs 3

Reste à savoir s’il pourra de nouveau gagner un titre presque à lui tout seul. Car en cas de défaite, et même potentiellement en cas de nouvelle bague, LBJ sera free agent à la fin de la saison et rien ne garanti une prolongation de contrat. Un dernier challenge semble démanger le King.  L’achat d’une villa à Los Angeles la semaine dernière permet bon nombre de spéculation. Un nouveau Big Three avec son pote Chris Paul et James Harden à Houston est également dans les tuyaux. Mais rien de concret, que ce soit dans un sens ou dans l’autre.

De plus, on connaît l’attachement de James à Cleveland, lui l’enfant du pays. Et, en bon professionnel qu’il est, son avenir passe pour le moment au second plan. Lui est fixé sur un seul objectif : obtenir une 4ème bague de champion. Et attention, ça peut faire très mal.

Valentin Martin

A propos de l'auteur

Supporter inconditionnel de l'Olympique de Marseille mais aussi du football en général. Fan des Houston Rockets mais surtout de The Beard.

Poster un commentaire

eget libero id sit quis non sed elit. mi, velit, commodo id