NBA : Y’a du prodige dans le Texas.

0
Ligue 1

Alors que la saison a progressivement repris et que la plupart des équipes ont joué 4 voire 5 matchs, certaines tendances commencent “déjà” à se dessiner. On peut parler de conclusions hâtives, oui, mais il nous est quand même possible de deviner certaines tendances. Et c’est ce que nous allons faire aujourd’hui. S’il y a bien une chose sur laquelle tout le monde s’accorde, c’est que le Thunder déçoit encore cette cuvée de Draft est encore de qualité. Trae Young, Deandre Ayton, Marvin Bagley, les grosses têtes d’affiche nous étonnent, surprennent et montrent déjà qu’ils ne sont pas dans la ligue pour visiter. Mais s’il y en a un qui répond aux attentes, c’est Luka Doncic. 

19 ans, et alors ?

BINGO. Les Mavs et leurs fans (et même le reste de la ligue) ont déjà des étoiles plein les yeux en regardant leur nouvelle pépite évoluer. On le savait, nos copains ricains en doutaient, Luka était prêt pour la NBA. Définitivement prêt. Pendant qu’on passait la saison dernière à regarder les highlights de la pépite slovène, nos collègues outre-atlantique doutaient du niveau européen. Apparemment, la Draft de Dirk et de Tony ne leur ont rien appris.

Aucun problème, le jeune slovène a un palmarès plus étoffé qu’une bonne partie des vétérans américains. Forcément, quand à 19 ans, tu es MVP de l’Euroligue, du championnat espagnol, du Final Four de l’Euroligue, déjà 3 fois champion d’Espagne et champion d’Europe avec ta sélection, tu as des arguments à faire valoir pour intégrer la plus prestigieuse ligue de basket du monde. Pendant ce temps, moi au même âge, j’essaye tant bien que mal de passer en 2ème année. Hum, bref.

 

Luka lorsqu’il reçoit son trophée de MVP de l’Euroligue.

 

Soyons clairs : Luka a parfaitement assumé ses exploit européens une fois arrivé dans la Grande Ligue. Bien sûr, il n’a que quelques matchs au compteur. Mais il est déjà le meilleur joueur des Mavs sur le terrain, et ce n’est pas un blasphème de l’affirmer ! Drafté en 3ème position par les Hawks puis échangé contre Trae Young à Dallas, il n’aura pas attendu longtemps avant de montrer sa maturité et son talent pur à toute la ligue.

Un futur somptueux dans le Texas.

19 points, 6,5 rebonds et 3,8 assists avec une interception en 34 minutes de jeu. Les américains doutaient de sa capacité physique à répondre aux exigences de la NBA, ils ont eu leur réponse. Le voir jouer est un régal, tout semble naturel dans sa façon de jouer. DeAndre Jordan va se régaler de caviars slovènes, son step-back à 3 points est déjà une arme létale, sa vision de jeu est celle d’un meneur vétéran, et si son impact défensif est encore incertain, il est d’ores et déjà la première option offensive de Dallas, en attendant du moins le retour d’Harrison Barnes. Faut dire qu’un pépère de 2m01 et 100 kg, qui peut jouer meneur, arrière ou ailier, c’est tendu à défendre pour l’adversaire. Et si en plus il apprend à shooter avec Dirk…

 

Dennis Smith Jr, la pièce parfaite pour un duo spectaculaire.

 

Là où l’on va attendre Luka, c’est dans sa capacité à jouer avec les armes mises à sa disposition, notamment son meneur titulaire. En année sophomore, Dennis Smith Jr est une pièce tout aussi importante du projet des Mavs. Rapide, slasher, très athlétique, le meneur a une allure “Westbrookienne”. Sa saison rookie était très prometteuse, et son duo avec la pépite slovène fait déjà baver les observateurs. Les deux ont la vingtaine, et s’ils décident de rester longtemps dans le Texas, le futur s’annonce prometteur pour Dallas.

 

Ce soir, les jeunes prodiges des Mavs affrontent des Raptors en grande forme. Doncic va être défendu par Kawhi Leonard, probablement le meilleur défenseur à son poste. La tâche sera rude, mais permettra au jeune slovène de vite apprendre. Regarder les Mavs jouer, c’est (enfin) redevenu un plaisir, alors profitez-en ! Qui sait, vous voyez peut-être se développer l’héritier des plus grands joueurs européens de l’histoire.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here