NFL

NCAA Football : le programme des bowls majeurs de 2021

Après plusieurs mois de compétition, la saison 2021 de football américain universitaire touche à sa fin. Avec la nouvelle année en ligne de mire, place aux dernières rencontres de la saison, les bowls, celles dont l’enjeu dépasse souvent la simple victoire. Titre national, grosses affiches à suivre et ensemble des rencontres qui auront lieu, We Sport vous déroule le programme d’une semaine chargée en NCAA.

College Football Playoffs

Comme chaque année depuis maintenant huit ans, la saison des bowls sera rythmée par les College Football Playoffs, qui verront les quatre meilleures universités du pays partir en quête du titre national. Cette année, ce sont le Cotton Bowl et l’Orange Bowl qui accueilleront les demi-finales, afin de déterminer quels seront les deux programmes qui s’affronteront le 10 janvier prochain au Lucas Oil Stadium d’Indianapolis pour tenter de succéder à Alabama.

Cotton Bowl

#1 Alabama [12-1] vs #4 Cincinnati [13-0]

Coup d’envoi vendredi 31 décembre à 21h30

L’expérience contre le petit nouveau. David contre Goliath. Dans cette première demi-finale, le Crimson Tide d’Alabama tentera de faire parler son passé glorieux en College Football Playoffs (7 participations en huit ans, 3 titres nationaux) face aux Bearcats de Cincinnati qui y participent pour la première fois.

Premier représentant du Group of Five à atteindre ce stade de la compétition, l’université de Cincinnati s’avance face à un ogre. Souvent critiqué cette saison, le Crimson Tide ne s’est incliné qu’une fois cette année (@ Texas A&M le 9 octobre) et arrive avec deux arguments de poids : la confiance et une attaque de feu. La confiance, car Alabama reste sur une statement win en finale de la conférence SEC contre Georgia, alors invaincu et meilleure équipe du pays. Ce statut, les joueurs de Nick Saban l’ont renversé grâce à une nouvelle performance majuscule de leur attaque. Emmenée par QB Bryce Young, récemment nommé Heisman Trophy, elle marche sur l’eau depuis le début de la saison. Stratosphérique en 2021, le sophomore a mené une attaque avec du talent partout, notamment au poste de receveur (Williams, Metchie), qui fut la quatrième plus productive de FBS cette saison. De quoi faire peur à n’importe quelle équipe qui se dresse sur son chemin.

Pour tenter de contrecarrer les plans du Crimson Tide, Cincinnati devra s’appuyer sur deux points clés : sa défense contre la passe et son quarterback. Comme dit précédemment, Alabama a été dominant tout au long de l’année dans les airs, et il sera impératif pour les Bearcats de trouver des solutions pour éviter de prendre l’eau. Cela tombe bien, Cincy a un argument solide en la personne de CB Ahmad Sauce Gardner. Considéré comme l’un des meilleurs prospects à son poste pour la prochaine draft NFL, il a été presque irréprochable en 2021. Le défi sera de taille lors du Cotton Bowl, avec une confrontation attendue face à Jameson Williams, irrésistible contre Georgia au début du mois. La clé de la réussite est donc partiellement entre ses mains et celle de ses partenaires de la secondary, l’autre étant dans celles de QB Desmond Ridder. Joueur offensif de la conférence AAC ces deux dernières saisons, il est la clé de voûte d’une attaque très dépendante de ses performances. Considéré comme un potentiel premier tour lors de la prochaine cuvée de draft, il aura l’occasion de briller dans le match le plus important de sa carrière, face à un adversaire redoutable mais dont la défense semble plus perméable qu’il y a quelques années.

En définitive, Alabama partira assurément avec le statut de favori dans ce Cotton Bowl. Plus expérimenté et possédant une attaque explosive, le Crimson Tide devra faire parler la poudre pour rejoindre une nouvelle fois la finale nationale. Côté Cincinnati, il faudra aborder la rencontre sans pression, la saison des Bearcats étant déjà une réussite avec cette qualification historique en playoffs. Espérons désormais que les partenaires de Desmond Ridder jouent libérés, afin de nous offrir un match plaisant et, pourquoi pas, s’offrir le scalp d’Alabama pour rester invaincu en 2021.

Orange Bowl

#2 Michigan [12-1] vs #3 Georgia [12-1]

Coup d’envoi dans la nuit du vendredi 31 décembre au samedi 1er janvier à 1h30

Si le Cotton Bowl semble s’orienter vers une rencontre offensive, l’Orange Bowl devrait lui se dérouler dans un tout autre style. Deuxième et troisième meilleures équipes du pays, les Wolverines de Michigan et les Bulldogs de Georgia parlent avant tout avec leur défense.

Côté Wolverines, cette escouade défensive a été la principale protagoniste d’une saison de haute volée qui a remis le programme d’Ann Arbor sur le devant de la scène. Dans le sillage du phénomène Aidan Hutchinson, auteur de 14.0 sacks cette saison et attendu très haut lors de la prochaine draft NFL, ou encore de David Ojabo, la défense a été impériale, n’accordant que 16,1 points par match (5e CFB). Battus uniquement par Michigan State cette année (défaite 37 à 33 le 30 octobre), les hommes de Jim Harbaugh ont fait forte impression et devront imposer leur style, avec une grosse pression mise sur le quarterback et un jeu de course efficace pour contrôler le chronomètre. Dans cette optique, le rôle de RB Hassan Haskins sera primordial. Parmi les coureurs les plus efficaces du pays (1288 yards, 20 TD), il est le principal artificier d’un groupe qui a dominé la Big Ten aux yards au sol. Pour bonifier les potentiels stops de la défense, son apport sera crucial, aussi bien pour ses gros jeux que pour soulager QB Cade McNamara.

Pour Georgia, le constat est sensiblement le même, à l’exception près que les Bulldogs se sont montrés encore plus dominants cette année. Grâce à une défense qui n’a presque pas accordé de points (9,5 pts encaissés par match, plus faible total du pays), l’université basée à Athens a dégagé une impression de toute puissance tout au long de l’année, restant classé #1 pendant de nombreuses semaines. Georgia semblait même intouchable, mais la finale de conférence SEC a tout remis en question. Balayés par Alabama (24-41), les hommes de Kirby Smart sont retombés à la troisième place du ranking avec des doutes qui surgissaient. Loin d’avoir fait face à la plus rude adversité en 2021, l’équipe semblait-elle plus forte que ce qu’elle n’est réellement ? Ou, à l’inverse, cet accroc n’était-il qu’un faux-pas unique, provoqué seulement par sa bête noire ? Quoiqu’il en soit, Georgia devra faire taire les critiques dans son style, en faisant parler sa défense et son jeu au sol. Dans un duel entre deux équipes au jeu similaire, la différence pourrait se faire dans les airs où les Bulldogs semblent avoir l’avantage grâce à la connexion entre QB Stetson Bennett et TE Brock Bowers, qui pourrait se montrer précieuse dans les moments cruciaux.

Choc défensif en prévision entre Michigan et Georgia donc, où les défenses et le jeu au sol seront mis à l’honneur. Loin d’être habitués aux playoffs (première participation pour les Wolverines, deuxième pour les Bulldogs), les deux programmes partiront presque sur un pied d’égalité, même si la domination de Georgia tout au long de la saison place peut-être les Bulldogs en position de favoris. À eux de confirmer ce statut pour rallier une seconde fois la finale nationale après celle perdue de 2017/2018 contre Alabama, tandis que Michigan aura tout à gagner pour rendre cette saison féerique encore plus magique, après avoir remporté son premier titre de conférence depuis 2004.

New Year’s Six

Outre les affiches des playoffs, d’autres bowls nous offrent des rencontres plus qu’alléchantes sur le papier. Zoom sur les quatre autres matchs du New Year’s Six, regroupement des bowls considérés comme les plus prestigieux et dans la rotation pour accueillir les demi-finales des playoffs en fonction des années.

Peach Bowl

#10 Michigan State [10-2] vs #12 Pittsburgh [11-2]

Coup d’envoi dans la nuit du jeudi 30 au vendredi 31 décembre à 1h00

Duel entre programmes de retour sur le devant de la scène en 2021 dans le Peach Bowl, avec une rencontre prometteuse entre les Spartans et les Panthers. Après une première campagne difficile, compliquée par les conditions sanitaires, HC Mel Tucker a transfiguré Michigan State, réalisant la meilleure saison du programme depuis 2015 et une participation en playoffs. De son côté, Pittsburgh a brillé dans l’ACC, s’offrant son premier titre dans cette conférence après l’avoir rejointe en 2013. Un match qui promet beaucoup et où l’on suivra de près le duel entre RB Kenneth Walker III, moteur de l’attaque des Spartans et élu meilleur running back du pays, et QB Kenny Pickett, fer de lance d’une escouade offensive des Panthers qui marque en moyenne 43 points par match cette année (3e CFB). Opposition de style et de mentalité, recette miracle pour offrir du spectacle ?

Fiesta Bowl

#5 Notre Dame [11-1] vs #9 Oklahoma State [11-2]

Coup d’envoi le 1er janvier à 19h00

Encore aux portes des playoffs avant les finales de conférence, Notre Dame et Oklahoma State tenteront de se consoler lors du Fiesta Bowl. Tombé uniquement face à Cincinnati (défaite 14-23 le 2 octobre), le Fighting Irish devait espérer une défaite d’Alabama pour rentrer dans le Top 4, un scénario qui ne s’est pas réalisé. Pour les Cowboys, la condition devait être couplée à une victoire contre Baylor en finale de la Big 12 : un match qui s’est soldé par une défaite 21 à 16. Malgré cet échec, les deux programmes ont tout pour offrir un match plaisant du côté du State Farm Stadium de Glendale. D’un côté, Notre Dame a surfé sur sa dynamique de la saison dernière, où l’université s’était qualifiée en playoffs, tandis que de l’autre Oklahoma State possède l’une des défenses les plus redoutables du pays. Un match où l’on sera attentif à la première de Marcus Freeman sur le banc de Notre Dame, lui l’ancien coordinateur défensif qui remplace un Brian Kelly parti vers LSU, et aux performances de QB Spencer Sanders, facteur x de l’attaque des Cowboys.

Rose Bowl

#6 Ohio State [10-2] vs # 11 Utah [10-3]

Coup d’envoi le samedi 1er janvier à 23h00

Opposition de style total entre l’attaque surpuissante d’Ohio State – la plus productive du pays – et le collectif d’Utah dans ce Rose Bowl 2021. Habitués à jouxter en playoffs depuis plusieurs années, les Buckeyes payent leurs deux revers de la saison, notamment celui en finale de la Big Ten contre Michigan (42-27) qui leur a définitivement fermé les portes des playoffs. Guidés par l’excellent QB C.J. Stroud et le productif RB TreVeyon Henderson, les joueurs de Ryan Day voudront se rattraper en allant gagner un Rose Bowl qu’ils ont remporté pour la dernière fois en 2018. Pour Utah, ce match sera l’occasion de parachever une saison excellente mais étrange. Après un début d’année catastrophique (deux défaites sur leurs trois premiers matchs), les Utes ont su faire les bons ajustements pour atteindre les dix victoires et remporter la Pac-12. Présent dans un bowl du New Year’s Six pour la troisième fois de son histoire, Utah tentera une nouvelle fois de déjouer les pronostics après avoir renversé Pittsburgh en 2005 au Fiesta Bowl et Alabama en 2009 au Sugar Bowl.

Sugar Bowl

#7 Baylor [11-2] vs #8 Ole Miss [10-2]

Coup d’envoi dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 janvier à 2h45

Si un mot pouvait résumer la saison des participants de ce Sugar Bowl, « rebond » serait parfaitement adéquat. Après un exercice 2019 à onze victoires avec un titre de division pour la dernière saison de Matt Rhule sur le banc, Ole Miss a sombré en 2020 avec seulement deux victoires. Maintenu à son poste, HC Dave Aranda a totalement redressé le programme en faisant encore mieux que son prédécesseur, remportant la Big 12 en dominant Oklahoma State. De retour au Sugar Bowl après leur défaite en 2019 (défaite 26-14 contre Georgia), les Bears voudront donc prouver leur valeur face à un programme également en quête de renouveau. Oui, car pour Ole Miss, le rebond est encore plus impressionnant. Sans le moindre bilan positif depuis 2015, les Rebels se sont fait violence en ne perdant que contre Alabama et Auburn en 2021. Déjà une consécration du travail de Lane Kiffin, qui tentera d’amener à Mississippi une première victoire dans un bowl du New Year’s Six depuis… le Sugar Bowl 2015 remporté face à Oklahoma State (48-20) !

Le reste des bowls des programmes du Top 25

Ils ont déjà été joués

  • Independence Bowl – UAB [9-4] vs #13 Bringham Young [10-3] : 31-28
  • New Orleans Bowl – Marshall [7-6] vs #23 Louisiana-Lafayette [13-1] : 21-36
  • Frisco Bowl – #24 San Diego State [12-2] vs UTSA [12-2] : 38-24

Ils auront lieu cette semaine

  • Birmingham Bowl – #20 Houston [11-2] vs Auburn [6-6] : mardi 28 décembre, 18h00
  • Holiday Bowl – #18 NC State [9-3] vs UCLA [8-4] : nuit du mardi 28 au mercredi 29 décembre, 2h00
  • Cheez-It Bowl – Iowa State [7-5] vs #19 Clemson [9-3] : mercredi 29 décembre, 23h45
  • Alamo Bowl – #14 Oregon [10-3] vs #16 Oklahoma [10-2] : nuit du mercredi 29 au jeudi 30 décembre, 3h15
  • Gator Bowl – Rutgers [5-7] vs #17 Wake Forest [10-3] : vendredi 31 décembre, 17h00
  • Outback Bowl – #21 Arkansas [8-4] vs Penn State [7-5] : samedi 1er janvier, 18h00
  • Citrus Bowl – #22 Kentucky [9-3] vs #15 Iowa [10-3] : samedi 1er janvier, 19h00

Crédit image en une : Tuscaloosa News


Louis Rousseau

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees et la solitude de RJ Barrett au Madison Square Garden.

Dernières publications

En haut