Newcastle et Brighton s’envolent, Huddersfield et Leeds chutent

1
Ligue 1

Largement dominateurs dans le jeu dans un match qui s’annonçait très serré, Reading a su frapper au bon moment suite à une erreur défensive de Leeds, et a ensuite contrôlé les débats pour s’offrir une victoire cruciale face à un concurrent direct pour les play-offs.

L’enjeu étant de grande importance pour Reading, qui ne possède que 4 points d’avance sur la 7ème place, les jambes vont trembler un peu dans les 5 premières minutes. En témoignent deux mésententes défensives, dont une entre Blackett et le gardien Al-Habsi, qui ne sera pas loin de profiter à Leeds, mais heureusement Hernandez se précipite trop (5e). Le premier quart d’heure est très équilibré, les deux équipes s’observent et n’osent pas vraiment se découvrir. Reading monopolise le ballon et tente de développer son jeu par les ailes, sans réel succès. Leeds faisant même passer un nouveau frisson, sur un coup franc flottant venu de la gauche, Bartley reprend de la tête mais c’est dans le petit filet (10e).

Mais Reading se montre plus insistant, notamment côté droit avec les montées du latéral droit Gunter qui fait marcher sa bonne entente avec son ailier McCleary. Après un centre de Gunter dévié en touche, McCleary joue rapidement la touche longue afin de trouver du soutien dans la surface. La défense de Leeds est mal placée et mal organisée, Charlie Taylor, pris par surprise, dégage d’une tête plongeante, le ballon retombe à l’entrée de sa surface. Yann Kermorgant, bien placé, n’en demandait pas tant et vient claquer une demi-volée surpuissante en première intention pour ouvrir le score. Rob Green est sur la trajectoire, parvient à toucher cette balle, mais ne peut pas la sortir. 11ème but de la saison pour le Français, qui donne l’avantage à Reading à la 20ème minute de jeu.

La tentative de réaction de Leeds ne se fera pas attendre, 5 minutes plus tard, Hadi Sacko, qui évoulait à Sochaux l’an dernier, vient fixer Obita sur la droite et adresser un centre fort à ras de terre, que Gunter, emporté par son élan, n’est pas loin de pousser dans son propre but, heureusement Al-Habsi veille. Leeds est à la peine offensivement, Reading imposant un jeu de possession, les visiteurs cherchent à répliquer en contre par du jeu direct, mais perdent énormément de ballons sur ces phases de contre par de mauvaises passes ou de mauvaises courses avec le ballon. Leeds ne réussissant que 89 passes en 30 minutes, contre 202 pour Reading. Reading, qui évolue en 4-3-3 (avec deux milieux défensifs) contre le 4-2-3-1 de Leeds, profite d’une plus grande densité au milieu de terrain pour à la fois râtisser les ballons et poser tranquillement leurs attaques par l’arrière, respectant à la lettre les consignes de Jaap Stam, qui impressionne pour sa première saison en tant que coach.

Du côté de Leeds, on a l’impression de voir les hommes de Garry Monk endormis par le faux rythme imposé. Le quatuor offensif est placé très haut, dans les 30m de Reading, mais n’exerce aucun pressing, ne vient pas gêner la relance adverse. L’équipe entière n’applique pas de réel pressing, et l’alignement défensif de Leeds est très approximatif. Ce que John Swift, le milieu le plus avancé du dispositif de Stam, ne va pas tarder à exploiter. Reading va se procurer deux occasions très similaires quasiment coup sur coup, mais la volée de Beerens passera au-dessus (37e) et Green remportera son un contre un face à McCleary (38e). Deux actions initiées par Swift sur des passes en profondeur qui transperceront la défense par le centre, notamment sur l’occasion de McCleary, qui se faufilera entre les deux centraux esseulés à 15m l’un de l’autre.

Reading va donc logiquement pousser sur cet axe central qui fait défaut à Leeds. Sur un dégagement d’Al-Habsi, Kermorgant s’impose dans les airs et remise de la tête sur McCleary, qui remet au Français dans la profondeur. Kermorgant, à nouveau en bonne position à l’entrée de la surface, trouve le poteau droit de Green d’une frappe croisée à ras de terre (44e). L’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire sur ce score logique en faveur de Reading. Les hommes de Monk doivent impérativement se reprendre s’ils veulent espérer venir chercher un point, leur prestation pour le moment étant bien loin de leur niveau.

La seconde période reprend et les joueurs de Leeds semblent plus motivés, on sent de meilleures intentions, ils ont néanmoins toujours du mal à vraiment peser offensivement, car ayant toujours du déchet dans le jeu. Reading a toujours le contrôle du jeu, la faute à une maîtrise technique et une densité au milieu de terrain supérieure à ses adversaires. Ils se montrent également plus créatifs. Preuve en est avec le bien nommé Ronaldo Vieira qui récupère haut à 30m et joue avec Kermorgant qui va magnifiquement servir Beerens dans la surface d’un ballon par-dessus. Le Néerlandais est en bonne position, seul et légèrement décalé sur la gauche, mais va complètement manquer le ballon sur sa reprise et gâcher une grosse occasion de faire le break (55e). Beerens qui sera sorti par Jaap Stam au profit de Grabban, tandis que Garry Monk fera sortir Hadi Sacko, peu en vue aujourd’hui, pour faire entrer Mamadou Doukara, bien plus physique, et changer son dispositif en 4-4-2 à plat.

Choix qui s’avère intelligent, Leeds retrouve plus d’équilibre, et parvient à mettre plus de pression sur Reading en attaquant par les ailes, et en obligeant donc les ailiers à plus de travail défensif. L’entrée de Doukara, amène un plus grand impact physique, et pose également un problème de part son placement, bénéficiant d’un placement très libre, il permet à la fois de faire sortir un défenseur de la ligne de basse de Reading. Il permet aussi d’apporter le surnombre en venant constamment soutenir le porteur du ballon quelle que soit sa position. Il n’est d’ailleurs pas loin de pouvoir reprendre de la tête un bon centre déposé par Berardi côté droit (65e).

Leeds continue de pousser par à coups, mais Reading maintient sa possession et reste solide derrière malgré la nouvelle équation posée par le changement de dispositif de Leeds, la pression exercée par les hommes de Monk reste trop sporadique pour vraiment venir inquiéter Reading. Malgré tout, Doukara est auteur d’une très bonne entrée, apportant cette fois son soutien sur l’aile gauche, il décale Taylor, qui adresse un bon centre au deuxième poteau sur Ronaldo Vieira excentré dans la surface. Mais, plus Vieira que Ronaldo, sa frappe après son contrôle sera trop écrasée et trop sur le gardien.

La domination tactique de Reading ne faiblit pas, et les joueurs de Leeds comment à accumuler énormément de frustration, le dernier quart d’heure va se jouer sous très haute tension et avec énormément d’excès d’engagement. Le jeu va devenir extrêmement haché, perturbé par énormément de fautes, et même des lancers de bouteilles en plastique par les supporters de Leeds en direction du gardien adverse. Les 6 minutes de temps additionnel ne changeront rien, Reading va conserver son avantage jusqu’au bout, pour le plus grand bonheur de Jaap Stam et du Madejski Stadium qui exulte au coup de sifflet final. Reading s’impose logiquement, prend la 4ème place avec un point d’avance sur son adversaire du soir, et prend du même coup 7 points d’avance sur la 7ème place. Sauf accident, avec respectivement 6 et 7 points d’avance sur une équipe de Sheffield en nette baisse de forme à 7 journées de la fin, l’affaire est entendue pour ces deux équipes.

L’homme du match : John Swift. La pointe offensive du milieu à 3 de Reading a été prépondérant dans la victoire de son équipe. Il a abattu le travail de l’ombre, aidant à la récupération, et a été la rampe de lancement des actions offensives de Reading. En étant le principal créateur de l’équipe, c’est lui qui a décidé du tempo à donner au jeu de Reading, en incitant aux attaques placées en favorisant la possession ou en lancant des contres avec des passes laser. Le tout avec une grande maturité tactique pour un joueur plutôt jeune.

Sur les autres terrains :

 

En ouverture de cette 39ème journée, Derby County a remporté son duel à domicile face aux Queens Park Rangers sur la plus petite des marges grâce à un but du Tchèque Matej Vydra.

En tête du classement, Newcastle a disposé de Wigan sur le score de 2-1 grâce au 22ème but de Dwight Gayle et à une réalisation de Matt Ritchie, Wigan reste avant-dernier. Brighton a tenu le cap en battant 1-0 une autre équipe en difficulté, Blackburn, avec le 19ème but en Championship de Glenn Murray. Les deux équipes prennent respectivement 10 et 9 points d’avance sur Huddersfield qui a chuté 1-0 à domicile face à Burton qui se donne un peu d’air grâce à Irvine dans les derniers instants du match.

Dans le même temps, Aston Villa poursuit sa folle remontée avec un 6ème victoire en 7 matchs, en s’imposant 2-0 face à Norwich, avec un doublé de Jonathan Kodjia, qui décidément, s’éclate en Championship, et porte son total à 17 buts cette saison. Les Villans reviennent à 10 points de Fulham, nouveau 6ème après avoir été battre la lanterne rouge Rotherham, 1-0 grâce à une réalisation d’Aluko.

Car Sheffield Wednesday poursuit sa baisse de régime, accrochés 1-1 à Barnsley, MacDonald égalisant pour les locaux dans les arrêts de jeu après l’ouverture du score de Winnall. Juste derrière, Preston a manqué l’occasion de reprendre deux points sur Sheffield, en concédant également le nul 1-1 face à Nottingham Forest. Nottingham menait pourtant par Assombalonga, avant qu’Aiden McGeady n’égalise au retour des vestiaires. Nottingham n’a que deux points d’avance sur la zone rouge.

En bas de tableau, Wolverhampton se donne de l’air en s’imposant 3-1 sur sa pelouse face à Cardiff, avec un doublé de Batth et un but d’Hélder Costa dans le dernier quart d’heure pour s’assurer la victoire. Dans le même temps, Bristol redescend sur terre après sa victoire autoritaire face à Huddersfield, et s’incline cette fois 2-0 à Brentford sur des buts de Sergi Canos et de Vibe. Enfin, Ipswich et Birmingham se quittent dos à dos 1-1, Ward répondant pour Ipswich à l’ouverture du score de Grounds.

Le classement :

 

classement 3

 

Kevin BERNARD.

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here