Football

Newcastle renverse Brighton et reprend le trône

Le choc de l’année a rendu son verdict au Falmer Stadium. Menés d’entrée sur pénalty par des Seagulls entreprenants et portés par leur public, les Magpies ont fini par retrouver leur efficacité offensive ainsi que la mainmise sur le jeu et ont réalisé un comeback dont Benitez a le secret pour arracher 3 points précieux dans la course au titre.

Match au sommet entre le leader et son dauphin.

Brighton ayant repris un point d’avance en milieu de semaine après le match nul concédé par Newcastle face à Bristol City. Cette confrontation entre ces deux équipes détachées pour la promotion directe a des allures de juge de paix pour la course au titre. Newcastle doit absolument gagner pour repasser devant, alors que Brighton a une occasion unique de prendre 4 points d’avance sur son adversaire direct.

L’entame de match montre clairement que les Seagulls ne veulent pas jouer le statu-quo, les premières minutes sont haletantes, Brighton se montre dangereux devant et étouffe son adversaire afin de prendre l’ascendant le plus vite possible, d’abord sur une énorme volée de Bruno à la 6ème minute, et ensuite sur une transversale de ce même Bruno qui trouve Baldock dans le dos de la défense. Heureusement sans conséquences pour Newcastle.

Mais les Seagulls se montrent particulièrement inspirés et créatifs en attaque et déstabilisent leurs adversaires. Sur un coup franc obtenu vers l’angle droit de la surface, Murray et Knockaert sont autour du ballon, Murray fait une passe courte à Knockaert, qui se lève le ballon et lobe le mur d’un ballon en cloche pour Baldock qui frappe dans un angle fermé, et Darlow détourne en corner. Sur le corner qui suit, Clark ne joue pas et fait tout ce qu’il peut sur Murray, tirage de maillot, tentative d’ippon, tout y est. On joue la 12ème minute, et l’arbitre désigne logiquement le point de pénalty. Murray ne tremble pas et prend Darlow à contre-pied sur sa gauche, Brighton est parfaitement entré dans son match, et prend déjà l’avantage à domicile, pour la plus grande joie de leurs supporters.

Au quart d’heure de jeu, la possession est de 65-35 en faveur de Brighton, car les Seagulls parviennent à étouffer leurs adversaires, mais malheureusement pour eux, Pocognoli ressent une gêne physique et doit être remplacé par Tomori, joueur prêté par Chelsea, qui aura la lourde de tâche de surveiller un autre de ses 4595539 compères également prêté par Chelsea, Christian Atsu, qui a jusque-là été bien tenu par Pocognoli. Un signe d’espoir pour les Magpies qui vont intelligemment pousser leur adversaire afin de profiter du déséquilibre défensif causé par ce changement inattendu, tout d’abord par l’intermédiaire de Ritchie, en pleine confiance, qui va tenter un centre-tir prenant tout le monde de court, le ballon roulera sur le dessus de la transversale. Ritchie s’illustrera ensuite par la qualité du jeu long qu’on lui connaît, avec une magnifique transversale pour Atsu, à droite, pour Gouffran qui est contré, la défense a du mal à se dégager, Shelvey lance Ritchie dans la surface, mais Diamé et lui se gêneront en voulant frapper en même temps.

Preuve de la reprise en main du match par Newcastle, de la 15ème à la 25ème, la possession est de 70-30 en faveur des Magpies. L’indicateur à observer qui explique cette reprise en main du match par les Magpies est sans aucun doute Christian Atsu, Brighton paie malheureusement le prix de la sortie sur blessure de Pocognoli, car le Ghanéen prend le dessus sur Tomori à chaque duel ou presque et apporte donc le danger à droite. Ajoutons à cela la menace constante que représente Matt Ritchie à gauche, avec un Shelvey qui oriente parfaitement le jeu, et un Diamé en point de fixation derrière un Gouffran en pointe qui décroche pour déstabiliser la défense adverse.

Après ce deuxième tiers de la première mi-temps où Newcastle a dominé son adversaire, les débats s’équilibrent et les deux équipes choisissent de procéder en contre par les ailes. En fin de première mi-temps, Brighton et Newcastle se procurent tour à tour des occasions dangereuses, mais Darlow évitera le 2-0 en s’interposant sur une volée de Murray (41e. Stockdale ne sera pas en reste car il préservera l’avantage acquis par les siens en s’interposant sur une frappe croisée de Murray (45) et sur une volée d’Atsu au point de pénalty (45+2).

Les deux équipes rejoignent les vestiaires après une première mi-temps en 3 parties de 15 minutes parfaitement divisées. Les 15 premières minutes totalement à l’avantage de Brighton qui obtiendra l ouverture du score, avec ensuite 15 minutes de domination de Newcastle, avant 15 dernières minutes de round d’observation où chaque équipe procède en contre. Les chiffres ne sont pas en faveur des Magpies, ils ne sont jamais parvenus à s’imposer en étant menés à la mi-temps. Malgré tout, Atsu et Ritchie prennent de plus en plus de poids et menacent les Seagulls.

La deuxième mi-temps repart sur des bases complètement folles, Brighton cherchant le coup de massue comme en première mi-temps, coup-franc de Knockaert, très peu en vue dans le jeu, qui dépose un amour de ballon sur Dunk, qui prend le dessus de la tête face à la sortie aérienne trop tendre de Darlow, il place une tête lobée qui est sauvée sur sa ligne par Dummett. On joue seulement depuis 40 secondes. Réaction immédiate des Magpies, qui profitent d’une mauvaise passe en retrait de Stephens, Gouffran s’empare du ballon, se présente en 1 contre 1 face à Stockdale, mais perd son duel. Brighton contre tout de suite, le ballon arrive jusqu’à Knockaert, qui fixe, élimine et déclenche une frappe sortie par Darlow.

La tension retombe après ces 3 minutes de folie, jusqu’à la 55ème minute et une nouvelle erreur défensive de Brighton. A la suite d’une récupéaration, Dunk décide de repasser par son gardien, Stockdale a tout son temps pour trouver un partenaire au pied, il n’est pas pressé, mais va envoyer une passe trop molle devant lui vers son défenseur central. Gouffran chipe le ballon et se présente une nouvelle fois tout seul face à Stockdale, mais perd à nouveau son duel.

A l’heure de jeu, les débats s’équilibrent de nouveau, même si la possession reste en faveur des Magpies (60-40), elle n’est en rien représentative de la vérité du terrain puisque Brighton fait le dos rond, mais n’a besoin que de deux passes pour se retrouver aux abords de la surface adverse, mais pour aucune réelle occasion à signaler. À l’approche du dernier quart d’heure, Rafa Benitez tente un changement offensif avec l’entrée de Daryl Murphy à la place de Jack Colback.

Changement risqué également puisque tout de suite derrière Knockaert, complètement seul, est lancé en profondeur, sur son côté droit, et rentre à l’intérieur pour se mettre en position de frappe, mais Lascelles intervient avec autorité. De son côté Murphy s’illustre tout de suite en exploitant les erreurs de marquage des Seagulls, il se retrouve seul au point de pénalty sur un corner de Ritchie, mais la mire n’est pas encore réglée et sa tête est sur le gardien. Mais ce changement offensif oblige Brighton à défendre plus, alors qu’ils montrent des signes de fébrilité derrière. Mais Ritchie se montre toujours aussi percutant, il fait une nouvelle fois la différence à gauche, il centre encore pour Murphy, qui cette fois place une tête à ras du poteau, et Stockdale ne peut que repousser en corner. Ritchie frappe immédiatement le corner, c’est boxé par Stockdale, Atsu reprend d’une volée écrasée à l’entrée de la surface, le ballon touche le talon de Diamé et finit en cloche sous la barre, Dunk ne peut que propulser le ballon dans sa lucarne en tentant de sauver sur sa ligne.

Égalisation méritée pour Newcastle à la 79ème minute après avoir beaucoup poussé, mais une égalisation sur un but gag avec beaucoup de réussite. Dans la foulée Rafa Benitez envoie sa dernière cartouche offensive en la personne d’Ayoze Perez et sort Gouffran qui aurait dû manger plus de salade verte avant le match histoire de ne pas bouffer autant la feuille pendant la rencontre. Brighton procède aussi à des changements avec les entrées de Kayal et March à la place de Baldock et Knockaert, en espérant amener de la fraîcheur et des solutions devant. Les Magpies enfin libérés vont continuer à pousser, sentant qu’ils peuvent accrocher autre chose qu’un nul.

Et à la 88ème minute, Ritchie, sur la ligne médiane côté gauche, va envoyer une transversale sublime de 50 mètres dans les pieds d’un Atsu intenable, une énième fois en avance sur son côté. Le Ghanéen adresse un centre à ras de terre dans la surface, et Ayoze Pérez prend le gardien à contre pied avec beaucoup de sang froid, d’une frappe sur la droite de Stockdale.

Coaching gagnant pour Benitez, les Magpies ne seront plus vraiment inquiétés, et l’emportent, après avoir retourné une situation mal embarquée comme face à Bristol, mais cette fois avec la victoire au bout. Brighton n’a pas démérité mais la défense n’a au final pas été assez solide, et ces faiblesses ont été exploitées avec les changements offensifs de Benitez. Malgré tout le résultat est logique pour les Magpies qui ont fait preuve d’un gros caractère et d’une plus grosse maîtrise générale.

Au classement Newcastle compte donc 73 points, avec deux points d’avance sur son adversaire du soir. Les prochains matchs seront décisifs pour Newcastle, car il leur reste encore à jouer tous les autres membres du top 7, et ce dès les deux prochains matchs où ils enchaîneront Huddersfield (3ème) et Reading (5ème). Les points pris contre Brighton seront donc d’une importance capitale pour des Magpies qui sont encore loin d’en avoir terminé.

Kévin BERNARD.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
leo mi, efficitur. risus mattis risus. ut dolor