Football

Neymar, seul contre tous

Malgré un PSG spectaculaire en conclusion de cette 21ème journée de Ligue 1, un nouvel épisode va venir ébranler l’équilibre du Paris Saint-Germain à moins d’un mois du quart de finale aller contre le Real Madrid.

Tandis que le PSG réalisait le match parfait contre Dijon, en menant 7-0, avec comme tête d’affiche le Brésilien Neymar déjà auteur d’un triplé, ce dernier a une nouvelle fois fait un caprice au moment d’un penalty accordé aux Parisiens.

Au lieu de laisser le ballon à Edinson Cavani afin de voir l’Uruguayen tenter de battre le record de Zlatan Ibrahimovic avec 157 buts, le Brésilien a décidé unilatéralement de prendre le ballon et de tirer ce penalty, malgré les acclamations du Parc pour son buteur historique.

Conséquences ? Des sifflets du public avant le penalty, et l’égo de Neymar touché.

Les sifflets sont peut-être démesurés pour un joueur qui avait effectué jusqu’alors un match parfait. Cependant, ils montrent bien que le public du Parc des Princes ne recherche pas que des « statistiques » et du foot business, mais une histoire d’hommes et une équipe unie. Neymar avait une occasion pour tirer un trait sur les rumeurs de mésentente avec Edinson Cavani, et plus généralement sur les clans dans le vestiaire entre Brésiliens et autres sud-américains. Sa prestation grandiose et ses statistiques spectaculaires (24 buts en 23 matchs toutes compétitions confondues) sont aujourd’hui entachées par son comportement et son individualisme, comme une habitude déjà.

Vexé, visage fermé, Neymar a boudé les célébrations et l’interview d’après-match malgré son trophée d’homme du match.

Cela montre surtout que malgré son immense talent, son individualisme et son caractère puéril vont encore jouer des tours au groupe du PSG.

L’individualité de Neymar a une nouvelle fois touché Edinson Cavani

Les pro-Cavani déploreront ce nouveau feuilleton qui lasse l’ensemble des supporters… et les pro-Neymar vont une nouvelle fois fustiger les médias quant à la communication excessive autour de cette affaire. Il n’empêche que le problème hier soir vient uniquement de Neymar. Ce débat laisse simplement s’affronter deux visions du football différentes, entre le football romantique et la vision pragmatique de ce sport.

Neymar voulait faire du Parc des Princes son terrain, et Paris son territoire, mais ce n’est pas en s’imposant avec force que cela marchera. Cet épisode rappelle au final l’objectif du Brésilien au PSG : décrocher le Ballon d’Or et ne plus être dans l’ombre de Lionel Messi, que le public du Parc soit avec lui, ou non.

Suivez moi sur Twitter : @BernardCls

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero id Sed ut pulvinar ut facilisis