NFL Top/Flop (J5): Run CMC Run

0
Run CMC plus haut que les Jaguars
Ligue 1

Au programme en NFL cette semaine: la Run CMC Mania débarque à Charlotte, un quadruplé pour Aaron Jones, un rookie roi de Londres, la hype qui touche à sa fin du côté de Cleveland et Philip Rivers qui semble rattrapé par les années.

 

 

Top 3 : Run CMC en mode MVP

Christian McCaffrey (RB ; Carolina Panthers) : 176 yds ; 2 TD à la course + 61 yds ; 1 TD en réception

2 défaites et une blessure pour leur quarterback, voilà comment les Pathers ont commencé la saison. Alors qu’on s’attendait à une saison cauchemardesque du côté de Charlotte, les joueurs de Carolina viennent d’enchainer 3 succès. Cette métamorphose porte le sceau d’un joueur en particulier : Christian McCaffrey et ses stats hallucinantes, 866 yards en cumulés réception/course et 7 touchdowns en seulement 5 matchs.

Contre les Jaguars, le running-back de Carolina a réalisé une prestation offensive incroyable avec 237 yards en cumulés. Sur son 1er touchdown, il enchaine raffut et saut périlleux de manière naturelle. Que dire de sa course de 84 yards pour déchirer une 3ème fois la défense des Jaguars ! A 23 ans, Run CMC est sur les bases d’une saison exceptionnelle (voire historique), pourvu que ça dure !

Russell Wilson (QB ; Seattle Seahawks) : 17/23, 268 yds , 4 TD,  0 INT

Quand on parle de quarterbacks en NFL, on évoque souvent les vétérans Brady, Brees, Rodgers ou les jeunes pousses Mahomes, Jackson ou Mayfield. On évoque rarement le nom de Russell Wilson pourtant il s’agit d’un joueur hors-norme, véritable idole à Seattle. En 7 saisons avec les Seahawks, il a été 6 fois en playoffs et remporté un Superbowl, rien que ça !

Régulier (et jamais blessé) tout au long de sa carrière, le quarterback des Seahawks est tout simplement exceptionnel depuis le début de saison. Il a lancé 12 touchdowns pour aucune interception et son équipe affiche un bilan de (4-1) après 5 matchs ! Contre les Rams, dernier finaliste du Superbowl, il a réalisé un match quasi-parfait avec 4 nouveaux touchdowns lancés et seulement 6 passes loupés ! Avec un Russell Wilson à ce niveau les Seahawks peuvent espérer être sacrés roi de la NFC et ainsi retourner au Superbowl, 6 ans après leur dernier titre.

 

Aaron Jones (RB ; Green Bay Packers) : 107 yds ; 4 TD + 75 yds en réception

Encore une performance offensive de haute volée lors de cette 5ème journée. Le running-back des Packers a piétiné les Cowboys tout au long de la partie. Meilleur coureur et meilleur receveur de son équipe lors de ce match, il a également inscrit les 4 touchdowns des Packers (record de la franchise égalé). La défense de Dallas a été incapable de stopper le coureur des Cheesehead et dans le sillage de son homme fort Green Bay s’impose (34-24) à Dallas.

Actuellement leader de la ligue avec 8 touchdowns (juste devant Run CMC!), Aaron Jones a égalé sa marque de l’an dernier en seulement 5 matchs! Assurément le meilleur Aaron de Green Bay!

 

Mention spéciale : Deshaun Watson, Michael Thomas, Justin Tucker

 

 

Flop 3: Mayfield enterre la hype

Baker Mayfield (QB ; Cleveland Browns) : 100 yds (8/22); 0 TD ; 2 INT

Seulement 8 passes complétés pour à peine 100 yards, aucun touchdown et 2 interceptions. On ne s’avance pas trop en disant que Baker Mayfield a effectué la pire prestation d’un quarterback cette saison en NFL ! Il a même réussi l’exploit d’avoir une évaluation négative en Fantasy NFL, les connaisseurs apprécieront (ou pas). Pour sa défense, il n’a pas été aidé par sa ligne offensive (4 sacks subis).

C’est la deuxième apparition de Mayfield dans notre Flop 3 cette saison. Le quarterback de Cleveland peine à confirmer son excellente saison rookie et son entente avec Odell Beckham Jr est catastrophique. On pensait la saison des Browns lancée la semaine dernière avec la victoire sur le terrain des Ravens mais l’humiliation subie contre les 49ers (31-3) risque d’emporter définitivement « la hype Browns ».

 

Philip Rivers (QB ; Los Angeles Chargers): 211 yds ; 0 TD ; 2 INT

On commence à être habitué aux quarterbacks de plus de 35 ans qui restent ultra performant mais sur ce match Philip Rivers avait bien l’air d’un quarterback de 37 ans… Très imprécis dans ses passes, il a été incapable de faire avancer son équipe et il s’est fait intercepter 2 fois en 1ère mi-temps! Les Chargers affrontaient pourtant une équipe des Broncos qui avaient perdu ses quatre premiers matchs et ils ont réussi l’exploit de rentrer au vestiaire avec 0 point au compteur… Une première depuis 25 matchs à domicile!

Au final, les coéquipiers de Rivers s’inclinent (20-13) et ils ont un bilan négatif après 5 journées (2-3). On assiste, peut-être à la saison de trop pour le quartebrack historique des Chargers.

 

Juju Smith-Schuster (WR ; Pittsburgh Steelers): 75 yds ; 1 TD ; 1 fumble

Sans être brillant, Juju Smith-Schuster a réalisé un match correct contre les Ravens, avec notamment un touchdown inscrit. Il a par contre commis une terrible erreur lors de la prolongation et cette erreur coute très chère à son équipe…

Alors que les Steelers ont la balle et qu’un simple field goal leur suffit pour gagner, Juju échappe le ballon suite à une super action défensive de Marlon Humpreys. Déjà dans le camp de leur adversaire, les Ravens n’ont plus qu’à gagner quelques mètres avant de faire appel au meilleur kicker de la ligue! Évidemment Justin Tucker passe le field goal et les Ravens s’imposent (26-23) après prolongation dans ce duel de division. Juju a dû passer une mauvaise nuit!

 

Mention spéciale: Lamar Jackson, Keenan Allen, Travis Kelce

 

 

Défenseur de la semaine: Les Eagles pour une œuvre collective

Philadelphia Eagles: 10 sacks ; 2 INT ; 1fumble ; 2 TD
Photo de famille pour la défense des Eagles! (credit photo: Bleeding Green Nation)

Les Eagles se sont imposés (31-6) contre de bien faible Jets mais c’est bien la défense de Phily qui marqué le match de son empreinte. Tout d’abord, il faut souligner le travail de la ligne défensive qui a fait vivre un cauchemar à Luke Falk. Constamment sous pression, le jeune quarterback des Jets a été sacké 10 fois. Ajouté à ça un ballon perdu et deux interceptions convertit par deux fois en touchdowns (ou pick-6) par la défense de Philadelphie! Dur apprentissage pour Falk.

Avec à peine plus de 100 yards parcourus lors de ce match, les Jets ont dû attendre le début du 4ème quart-temps pour finalement faire craquer les Eagles. Ca sera la seule et unique fois!

 

Mention spéciale: Brian Burns, Danielle Hunter, AJ Johnson

 

 

Rookie de la semaine: Josh Jacobs, King of London

Josh Jacobs (RB ; Oakland Raiders): 123 yds ; 2 TD

Performant depuis le début de la saison, le rookie des Raiders a signé le premier exploit de sa jeune carrière. Dans un Tottenham Stadium acquis à la cause des Raiders, il a réussi à faire sauter deux fois le verrou de la défense des Bears, pourtant une des meilleures de la ligue. Il a également dépassé les 100 yards sur un match pour la première fois de sa carrière.

Jacobs a surtout inscrit un toucdown, tout en puissance, à 2 minutes de la fin et il permet à son équipe de s’imposer (24-21). Ce n’est, peut-être pas, le coureur le plus vif ou le plus adroit mais sa puissance et sa détermination font de lui le meilleur running back de la dernière draft!

 

Mention spéciale: Kyler Murray, Devin Bush, Nick Bosa

 

 

Surprise du chef: Will “Hopkins” Fuller

Will Fuller (WR ; Houston Texans) : 217 yds ; 3 TD
DeAndre Hopkins prodigue ses conseils à Will Fuller! (credit photo: The Athletic)

C’était Will Fuller déguisé en DeAndre Hopkins (à moins que ce ne soit l’inverse) hier sur la pelouse du NRG Stadium de Houston ! Le receveur des Texans a toujours évolué dans l’ombre de Hopkins, la star de cette équipe. Pourtant contre les Falcons, c’est bien lui qui a pris toute la lumière !

Les Falcons pensaient avoir trouvé la clé pour contrer la défense des Texans : bloquer Deandre Hopkins à moins de 100 yards. Problème pour Atlanta, ils ont oublié Will Fuller et ce dernier en a profité pour pulvériser leur défense (53 points encaissés) en signant le meilleur match de sa carrière. Très discret lors des 4 premiers matchs (183 yds ; 0 TD), il est le 1er receveur de la saison à dépasser la barre des 200 yards en un match.

 

Mention spéciale: Teddy Bridgewater, Courtland Sutton, DJ Chark

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here