NFL Top/Flop (J6) : Lamar Jakcson, arrête-moi si tu peux!

Au programme en NFL cette semaine: Un Lamar Jackson insaisissable, un retour gagnant pour Darnold, un numéro de draft à la fête, un autre en galère et un magicien en spectacle du côté de Seattle.

 

 

Top 3 : Lamar Jackson, profession Quarter/Running Back

Lamar Jackson (QB ; Baltimore Ravens) : 236 yds ; 0 TD ; 0 Int + 152 yds à la course ; 1 TD

On avait loué ses progrès à la passe suite à son excellent début de saison! Contre les Bengals, Lamar Jackson a rappelé à tout le monde que même si il est devenu un lanceur correct, il peut torturer les défenses avec son jeu de course. Avec 152 yards au sol et 1 touchdown, il est le joueur qui a parcouru le plus de yards lors de cette journée. Même si la défense de Cincinnati n’est pas réputée pour sa solidité, cette performance et remarquable.

Sur l’ensemble de la saison, Lamar Jackson est le 6ème coureur de la ligue avec 460 yards au compteur. Le fameux record de Michael Vick (1039 yards à la course sur la saison) pourrait bien tomber cette année! Sa capacité à prendre les trous et à éliminer est incroyable. On l’a même vu raffuter ses adversaires, impressionnant pour un quarterback!

 

Russell Wilson (QB ; Seattle Seahawks) : 295 yds ; 2 TD ; 0 Int + 31 yds ; 1 TD à la course

Credit photo: the checkdown

Nouvelle apparition dans notre Top 3 pour un Russell Wilson au sommet de son art! Contre Cleveland, le magicien de Seattle a encore répondu présent. Deux passes de touchdowns pour ses receveurs, un touchdown à la course, aucune interception et le drive de la victoire pour venir à bout des Browns (32-28)! Très peu d’erreur et une attitude “clutch”: que demander de plus à un quarterback.

Sur les cinq matchs remportés par Seattle, quatre l’ont été avec moins de 5 points d’écarts. Les Seahawks n’ont donc que peu de marge et contrairement à d’autres équipes, Russell Wilson n’a pas une grande force de frappe offensive ou défensive pour l’aider. Il se débrouille souvent tout seul mais le fait divinement bien! Il est d’ailleurs le seul quarterback (avec Kyle Allen) à n’avoir subi aucune interception pour le moment.

 

Stefon Diggs (WR ; Minnesota Vikings) : 167 yards ; 3 TD

Le receveur de Minnesota a réalisé la perf statistique de cette journée. Plutôt discret depuis le début de la saison, il avait même critiqué ouvertement son quarterback Kirk Cousins jusqu’à provoquer des rumeurs de transfert du côté de Minneapolis.

Apparemment les choses sont rentrées dans l’ordre entre Diggs et son quarterback. Contre Philadelphie, leur entente a été parfaite et les Vikings s’imposent facilement (38-20). Cousins a trouvé par trois fois son receveur qui a notamment inscrit deux touchdowns de plus de 50 yards. Avec un bilan de (4-2), les joueurs de Minnesota espèrent retrouver les playoffs cette saison, et ils auront évidemment besoin de Diggs en forme et en confiance pour y parvenir.

 

Mention spéciale: Deshaun Jackson, James Coner, Chris Carson

 

 

Flop 3 : Winston/Mariota même combat

Choisis en 1ère et 2ème position de la draft 2017, les deux quarterbacks ont un destin lié pour l’ensemble de leur carrière. Souvent critiqué depuis leurs débuts en NFL, ce duo a atteint un sommet de médiocrité ce week-end, ce qui va forcément attiser les polémiques.

 

Jameis Winston (QB ; Tampa Bay Buccaneers) : 400 yards ; 1 TD ; 5 Int

Si vous étiez à Londres Dimanche, vous avez donc eu la chance de voir l’attraction Jameis Wiston! Avec 400 yards à la passe, il est le quarterback qui a lancé le plus de yards lors de cette journée. On se serait donc tromper de catégorie pour le quarterback des Buccaneers? On vous rassure ce n’est pas le cas.

Avec 5 interceptions et un fumble, il a perdu 6 ballons lors du match contre les Panthers. Une catastrophe! On ne sait pas si c’est l’air londonien ou le décalage horaire mais Jameis Winston a complètement sabordé son équipe (défaite 37-26). Ca fait malheureusement trop de fois que cela arrive et les dirigeants de Tampa Bay doivent commencer à se poser des questions.

 

Marcus Mariota (QB ; Tennessee Titans):63 yds ; 0 TD ; 2 Int

Si Winston est capable du meilleur comme du pire, on se demande de quoi est capable Marcus Mariota… Contre les Broncos, le quarterback des Titans a réalisé le pire match de sa carrière et cela pourrait lui coûter sa place! Si il a perdu beaucoup moins de ballons que Winston (2 interceptions seulement…), il n’a réussi que 7 passes pour seulement 63 yards en deux quart-temps et demi pour une évaluation proche de zéro. Il a pourtant une ligne offensive solide et donc du temps pour lancer le ballon.

Sa deuxième interception du match dans le 3ème quart-temps a été celle de trop et Mike Vrabel a décidé de lancer Ryan Tannehill à la place de Mariota. Les Titans ont quand même fini le match avec zéro point mais Mariota pourrait bien être sur le banc lors du prochain match!

 

Melvin Gordon (RB ; Los Angeles Chargers) : 18 yds à la course + 30 yds à la passe

86 yards, aucun touchdown et deux défaites pour les Chargers, c’est le bilan de Melvin Gordon depuis la fin de sa grève qui l’a privé du début de saison.  Autre effet collatéral les stats d’Austin Ekeler l’autre running back, excellent lors des premiers matchs, sont également en net recul depuis le retour de Gordon…

Pas sur que cela donne envie aux dirigeants des Chargers de signer un gros contrat à Gordon! Il avait pourtant été excellent la saison dernière avec 14 touchdowns inscrit en seulement 12 matchs.

 

Mention spéciale: Matt Bryant, Cooper Cupp, Dak Prescott

 

 

Défenseur de la semaine: Bradberry intercepteur éclair

James Bradberry (CB ; Carolina Panthers): 10 tackles ; 2 Int

2 secondes, c’est le temps qu’il aura fallu à James Bradberry pour se mettre en évidence du côté de Londres et intercepter Jameis Winston! Avec 5 interceptions au total, les défenseurs de Carolina se sont évidemment régalés et particulièrement Bradberry. 2 interceptions au final et une grosse activité défensive avec 10 placages (meilleur total de son équipe) pour l’expériementé cornerback des Panthers.

Il était pourtant au marquage de géant Mike Evans, ce qui n’est jamais facile. Il l’a limité à moins de 100 yards et aucun touchdown. Un belle balade londonienne pour Sir Bradberry.

 

Mention spéciale: Aaron Donald, Landon Collins, Dee Ford

 

 

Rookie de la semaine: Murray première!

Kyler Murray (QB ; Arizona Cardinals): 340 yds ; 3 TD ; 0 Int

Depuis le début de la saison, le numéro un de la dernière draft avait montré des bonnes choses mais on attendait un match référence. C’est chose faite!

Contre les Falcons, il a profité de la faiblesse de la défense d’Atlanta pour offrir la victoire à son équipe (34-33), la deuxième consécutive. C’est la première fois qu’il lance trois passes de touchdowns dans le même match et encore une fois, aucune interception à signaler. Comme tous les numéros un de draft, Kyler Murray avait une grosse pression en début de saison. Il est en train de répondre présent!

 

Mention spéciale: Devin Bush, Terry McLaurin, Devin White

 

 

Surprise du chef: Sam Darnold, un retour salvateur

Sam Darnold (QB ; New York Jets) : 338 yds ; 2 TD ; 1 Int

Le retour de Sam Darnold donne le sourire aux Jets! (credit photo: New York Times)

Malgré une saison rookie difficile et beaucoup de critiques (17 TD et 15 Int), Sam Darnold reste quand même un bon quarterback et il a prouvé contre les Cowboys avec une belle victoire à la clé (24-22). Même si les Jets risquent d’avoir quelques difficultés cette saison, ils valent mieux que leur début de saison catastrophique.

Pourtant tout juste de retour de blessure, Darnold a redonné vie à une attaque qui était donnée pour morte les précédentes semaines. Contre les Cowboys, l’escouade offensive emmenée par Darnold affiche un gain de 382 yards, c’est plus que lors des 3 matchs disputés par Luke Faulk ! La route est encore longue pour les Jets mais l’espoir fait vivre.

 

Mention spéciale: Curtis Samuel, Robby Anderson, Hunter Henry

A propos de l'auteur

Je m'intéresse de près ou de loin à tous les sports (ou presque). Grand fan des Warriors (même avant qu'ils ne se mettent à gagner), je voue un culte particulier à Steph Curry!

Poster un commentaire

nunc luctus leo. tristique leo suscipit