NJPW/ROH – Honor Rising : Japan (nuit deux), guerres d’usure.

Fort de sa première nuit, la New Japan Pro-Wrestling et la Ring of Honor remettaient le couvert ce 23 février pour la seconde et dernière nuit de Honor Rising : Japan dans le mythique Korakuen Hall de Toyko. 

GRESHAM IMPRESSIONNE, SCURLL EST UN POULET ET CABANA LE COMIQUE

Hier, il a eu l’occasion de cocher sur sa « To-Do List » la case « Lutter au Japon » et a eu comme équipier la légende Jyushin Liger, rien que ça.

Jonathan Gresham a une nouvelle fois participer à un match par équipe avec cette fois-ci comme partenaire le jeune Young Lion prometteur, Toa Henare. Face à eux, une tête très bien connue par celui qui se fait surnommé « la pieuvre » : Zack Sabre Jr. et son fidèle manager, TAKA Michinoku. Jonathan Gresham n’est pas une pieuvre pour rien qui s’enroule autour de Michinoku pour le soumettre. On espère que monsieur Pieuvre reviendra pointer le bout de son nez à l’horizon du Best of Super Juniors. 

Marty Scurll est un poulet ? Serait-il le nouvel égérie du Captain Sanders ? Que nenni ! Il a lui aussi soumis avec son Crossface Chicken Wing son adversaire en personne de Robbie Eagles, membre de Bullet Club, la vengeance est un plat qui se mange froid.

S’il veut un jour se reconvertir, Colt Cabana pourrait devenir humoriste et rejoindre Dolph Ziggler (et récupérer l’argent qu’il s’est fait sucrer par son « meilleur pote » CM Punk.). Monsieur Calbana a fait équipe avec un autre comique qu’est Toru Yano (mais lui il est relou). Les deux hommes ont fait face à Cheeseburger et Delirous, qui a adressé hier un coup bas à Colt Cabana, il y a un honneur à sauver. Cet honneur sera sauver par un petit paquet sur son agresseur, tout est bien qui finit bien.

OSPREAY FAIT CHUTER COBB ET NAITO EST TOUJOURS AUSSI INGOUVERNABLE

Ramenons un peu plus de sérieux suite au match précédant. Le champion NEVER Openweight Will Ospreay et son allié de CHAOS, le touriste Hirooki Goto affrontaient le champion de la Télévision de la Ring of Honor Jeff Cobb et Dalton Castle, défait la veille par Ospreay. Will Ospreay confirme sa transition vers la division poids-lourds en allant couvrir les épaules de Jeff Cobb en l’endormant de son Storm Breaker, l’Aerial Assassin est inarrêtable, c’est assez affolant.

Battu à plate couture hier, c’est un Kingdom faible composé de Matt Taven et son subordonné Vinny Marseglia qui se retrouvaient aux Ingouvernables Shingo Takagi et son leader Tetsuya Naito. Comme indiqué dans le sous-titre, Tetsuya Naito s’est montré toujours aussi ingouvernable face au Royaume en clouant Vinny Marseglia de sa célébrissime Destino.

UNE INJECTION LÉTALE ET LES GUERRIERS AUX BEAUX DESTINS  

Dans l’antépénultième combat de la soirée, le champion du monde de la Ring of Honor Jay Lethal mettait son or en jeu face au jeune TK O’Ryan, sans surprise, le champion triomphe de son challenger en le plantant d’une Lethal Injection, merci, au revoir.

Second des trois combats de championnat de la soirée, c’est une revanche de la finale de la World Tag League 2018 qui a pris place dans le Korakuen Hall : les champions par équipe EVIL & SANADA ont fait face au frangins de Bullet Club, Tama Tonga et Tanga Loa. Contre tout attente les samoans ont mis fin au règne des deux émos ingouvernables pour s’adjuger leurs cinquième règne. Cinquante petits jours de règne pour EVIL & SANADA, c’est pas jouasse.

Bonne soirée pour Bullet Club

LA FRATRIE BRISCOE QUITTE TOKYO TOUJOURS AVEC LES TITRES

Dans le match principal de la soirée, ce sont les frères Briscoe, Jay et Mark qui défendaient leurs titres par équipe de la Ring of Honor face aux meilleurs potes Juice Robinson et David Finlay.

Sans broncher, les frangins Briscoe ont triomphé de leurs adversaires où le cadet a atomisé David Finlay de sa descente du coude de la troisième corde, ici, on s’attendait à une fin de show banale mais une autre fratrie apparaît à son tour…

Tama Tonga et Tanga Loa, fraîchement couronnés viennent défier du regard les champions de la promotion de Baltimore, on ne sait pas où cela va nous mener mais ça sûrement au G1 Supercard, lors du week-end de WWE WrestleMania.

Quant à nous, la New Japan Cup va bientôt pointer le bout de son nez. Sans oublier le quarante-septième anniversaire de la promotion en début du mois de mars. Soyez fiers d’être fan de catch. 

 

 

 

A propos de l'auteur

Huit ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

elementum ut felis lectus risus. mi, luctus non commodo quis, odio Aliquam