NJPW/ROH – Honor Rising : Japan (nuit une), confrontations tumultueuses.

Onze jours se sont écoulés depuis la surprenante victoire que la nouvelle sensation Jay White sur le vétéran adulé Hiroshi Tanahashi pour son premier sacre de champion poids lourd IWGP. Une victoire qui a fait trembler tout le Japon. Après cette monstrueuse onde de choc, c’est Honor Rising : Japan, événement organisée entre la New Japan Pro-Wrestling et la Ring of Honor qui prenait le relais : un mariage entre le catch américain et le puroresu auquel la ville de Tokyo a pu assisté. 

LATTAGES DE YOUNG LIONS COMME ON LES AIMES

Être un Young Lion c’est compliqué, vous êtes le défouloir des stars de la compagnie, vous êtes aussi les souffres douleurs de Minoru Suzuki mais tout le monde y est passé dans sa carrière : Hiroshi Tanahashi, Shinsuke Nakamura, Kazuchika Okada ou Tetsuya Naito pour ne citer que ces icônes du puroresu.

Pour ouvrir ce Honor Rising : Japan, c’est le PDG de Vilain Enterprises Marty Scurll qui n’était pas plus apparu depuis Wrestle Kingdom 13 qui mettait son grapin sur Ren Narita. Onze minutes ont été nécessaires pour le Vilain pour soumettre le jeune Narita de son Crossface Chickenwing.

C’est ensuite Shota Umino qui se confrontait à Zack Sabre Jr. – on a déjà mal d’avance pour le pauve Shota. Et ça n’a pas manqué, Sabre Jr. nous a encore montré qu’il adore plier ses adversaires en huit, c’est d’un bonne vielle clé de genou que Umino a été soumis.

Sale journée pour les Young Lions, on pense à vous les petiots.

THE OCTOPUS APPARAÎT, BATAILLE DE CLANS ET NEVER SIX MAN

Pour la première fois de sa carrière Jonathan Gresham a lutté au Japon, et avec un partenaire de choix qui n’est plus ni moins que la légende vivante Jyushin Thunder Liger.

En pleine rivalité avec le champion Junior Heavyweight, Taiji Ishimori – Jyushin Liger avec l’aide de Jon Gresham ont défait le Bone Soldier et Robbie Eagles en à peine cinq petites minutes. Futé comme il est, Liger a surpris le champion par un petit paquet, malin. Se dirigerait-on vers un douzième sacre pour la légende ?

Papa Sturry est content pour son poulain, la N’Catch en force.

Papa Feuillan est fier de son pote, le catch est si beau.

Dans le quatrième combat de la soirée, ce sont la Juice Robinson & David Finlay, Toa Henare et Tomoaki Homna qui ont défait deux fratries qui sont Tanga Loa & Tama Tonga et Jay et Mark Briscoe. (les Briscoes étaient à CHAOS auparavant, soit.) C’est à nouveau un petit paquet de Juice Robinson sur Mark Briscoe qui met fin au match. Ça pimente le combat de championnat pour les titres par équipe de la Ring of Honor entre les Briscoes et le champion US IWGP et David Finlay, hum.

C’est ensuite un match championnat pour le titre le moins prestigieux de la promotion qui prend place : les titres NEVER Openweight 6-Man détenus par Ryusuke Taguchi, Togi Makabe et Toru Yano ont défendu leur « or » avec brio face au trio Cheeseburger, Delirious et Colt Cabana. RAS.

UN ASSASSIN VICTORIEUX ET JEFF COBB AU SOMMET DE SA TOUR 

Second match de championnat de la soirée, le champion NEVER Will Ospreay défendait contre l’ancien champion Ring of Honor Dalton Castle. Dans un match de bonne facture, l’Assassin Aérien a atomisé son challenger d’un Storm Breaker pour sa première défense de titre. Kota Ibushi est toujours dans les parages…

Jeff Cobb défendait aussi son or qu’est le titre de la Télévision de la Ring of Honor face au vacancier Hirooki Goto. D’un Tower of The Island que le champion couvre les épaules du touriste Hirooki Goto, oublie pas tes tongs dans les vestaires mon gars.

LE ROYAUME EST TERRASSÉ 

L’ultime combat de cette première nuit d’Honor Rising : Japan opposait The Kingdom, clan de la Ring of Honor composé de son leader Matt Taven, de TK O’Ryan et de Vinny Marseglia. Les trois hommes faisaient face aux stars Kazuchika Okada & Hiroshi Tanahashi et le champion de la promotion de Baltymore, Jay Lethal.

Malheureusement le dit-Royaume n’es pas si puissant que cela face aux trois grandes stars en face, le champion Lethal atomise le clan de Matt Taven avec son célèbre Lethal Injection pour conclure un show haut en couleurs. Rappelons que lors du show du dix-septième anniversaire de la promotion américaine, Jay Lethal mettra en jeu son titre face au leader du Kingdom, Matt Taven.

Nous nous retrouverons dès demain pour la seconde et ultime nuit de Honor Rising : Japan où le main-event opposera les champion par équipe de la Ring of Honor, Mark et Jay Briscoe à Juice Robinson et David Finlay, stay hype.

Soyez fiers d’être fan de catch.

 

 

A propos de l'auteur

Neuf ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

libero. Lorem mattis massa felis nunc Donec pulvinar