NJPW – The New Beginning in Osaka, l’As a perdu la bataille.

Plus d’un mois s’est écoulé depuis le mythique événement Wrestle Kingdom. Un mois où plusieurs rivalités ont pu se construire autour des shows « Road To The New Beginning ». Aujourd’hui, l’Ace et octuple champion poids lourds IWGP Hiroshi Tanahashi met en jeu son titre face au jeune intrépide et nouveau leader du Bullet Club, Jay White.

LES BATAILLES DE CLANS FONT TOUJOURS AUSSI RAGE

Pour ouvrir l’événement, le leader du Suzuki-Gun, Minoru Suzuki et ses subordonnés TAKA Michinoku et Takashi Iizuka se sont fait disqualifiés faces aux vétérans Jyushin Thuder Liger, Satoshi Kojima et Hiroyoshi Tenzan. Le public est déjà chaud comme la braise, on vous aime les japonais.

Le second match de la soirée voit les ingouvernables et champions par équipe EVIL & SANADA affronter les deux jeunes Young Lions Ayato Yoshida et Shota Umino. C’est d’un Magic Killer sur le petit Umino que les champions remportent le match où comme toujours les petits jeunes sont mis en valeurs face aux stars de la promotions.

C’est ensuite le leader des Ingouvernables, Tetsuya Naito qui avec BUSHI et Shingo Takagi ont remporté la bataille face au Suzuki-Gun, composé de son rival Taichi, Yoshinobu Kanemaru et El Desparado. La Destino aura eu raison de Kanemaru, on pense à lui.

 

Le quatrième combat marque enfin l’apparition du Bullet Club sur le show où les traîtres de l’Elite, Chase Owens et Yujiro Takahashi ont défait Tomoaki Homna et YOSHI-HASHI. On s’amuse mieux au Bullet Club, c’est la B-Block Party de Tama Tonga qui les a fait revenir, on le sait tous. A noter que notre YOSHI-HASHI national s’est pas ramassé la tronche sur le tablier du ring. On est fiers de toi YOSHI !

Avant de faire une petite pause, le gentil Tama Tonga et son frangin Tanga Loa ont mis la hagra aux pauvres Togi Makabe et Toru Yano, un gentil Gun Stun sur Yano et tout le monde aux vestiaires, c’est la pause !

m

Tama Tonga est gentil, ça ne se voit pas ?

LE BONE SOLDIER CONSERVE SON OR ET LE RAINMAKER RÉGALE

De retour des vestiaires, la seconde partie du show va sans doute nous réserver quelques surprises, il n’y a nul doute.

En effet, le champion Junior Heavyweight Taiji Ishmori remettait pour la première fois sa ceinture en jeu depuis sa victoire face à celui qui a quitté la promotion récemment : KUSHIDA.

Face à lui le joueur de football américain de la New Japan Pro-Wrestling, Ryusuke Taguchi. Sans broncher, le Bone Soldier du Bullet Club a défait Taguchi grâce à son Bloody Cross pour conserver son or en une quinzaine de minutes.

On enchaîne ensuite avec le seul et unique Kazuchika Okada, toujours aussi sexy avec son short, il affrontait Bad Luck Fale, histoire de régler leurs comptes. Mais ça sera le Bad Luck Fail pour l’Underboss du Bullet Club qui se mangera un Raimaker de l’ancien déglingo Okada pour le compte de trois.

Et on pense que Norbert Feuillan est un très grand mark de Kazuchika Okada, on vous aime Monsieur Feuillan.

L’AS PREND UN COUP DE COUTEAU

Pierre centrale de ce The New Beginning, tout le monde avait les yeux rivés sur le devenir du titre de champions poids lourds IWGP, la bonne grosse hype comme on l’aime qui a d’ailleurs disparue du côté de Stamford ces temps-ci.

Trente de minutes de combat, la longueur habituelle pour un match de championnat, surtout pour le plus prestigieux de la planète qui a toujours été théâtre d’affrontements toujours aussi épiques les uns que les autres. Trente minutes qui se sont concluent par une victoire à la surprise générale de Jay White qui contre le High Fly Flow de l’Ace par un Blade Runner de toute beauté. Le huitième règne de Hiroshi Tanahashi n’aura pas fait long feu : 38 jours. « pretend to be surprise ».

Pensée émue à Kenny Omega qui a pris deux ans et demi pour mettre la main sur le titre alors que White en a mis à peine douze mois, cocasse.

On a quand même tous hâte de voir ce que ça va donner, ne l’enterrons pas tout de suite.

 

A bientôt pour de nouvelles aventures, la New Japan Cup arrive…

Soyez fiers d’être fan de catch. 

Et tonton YOSHI-HASHI vous embrasse très fort. <3

 

 

 

A propos de l'auteur

Huit ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

dictum leo. quis mi, eget mattis vulputate, velit, commodo quis, fringilla