Nuggets @ Clippers Game 7 : Monumental

0
Nuggets Clippers
Ligue 1

Dans un Game 7 très attendu, les Nuggets de Denver ont éliminé les Clippers de Los Angeles 104-89 et se qualifient pour la finale de la conférence Ouest. Pour la deuxième fois de ces Playoffs, les Denver Nuggets remontent un score de 3-1, une statistique historique.

Un match historique

On le savait avant même qu’il ne commence, ce Game 7 allait forcément être historique. Soit les Clippers se qualifieraient pour leur première finale de Conférence de son histoire. Soit les Nuggets deviendraient la première franchise a remonté deux 3-1 au sein d’une même campagne de Playoffs. Au final, c’est Denver qui a su écrire l’histoire avec un grand H en battant sans contestation possible des Clippers inexistants.

Los Angeles a été très décevant surtout en fin de rencontre. Dans les dix dernières minutes, LA n’a inscrit que quatre petits points. Doc Rivers n’a proposé aucune solution à ses joueurs qui eux mêmes semblaient perdus sur le parquet. Même Kawhi Leonard, champion en titre et caractérisé comme un clutch player n’a rien apporté à son équipe sur ce Game 7. Pour rappel, au même stade de la compétition l’an dernier, Kawhi donnait la victoire à son équipe au buzzer. Le coach des Clippers réitère sa contre-performance de 2015 contre les Rockets. Son renvoi paraît inévitable. 

Le match parfait de Denver

Bien que la performance des Clippers ait été médiocre, le plus important demeure la valorisation du jeu, du sérieux et de l’implication des Nuggets. Bien évidemment, à commencer par les deux joueurs phares de l’équipe Nikola Jokic et Jamal Murray encore exceptionnels ce soir.

Le Serbe conclut sa série sur un triple double incroyable (16 pts, 13A, 22 Rbd). Son importance dans le jeu des Nuggets est indéniable des deux côtés du terrain. De ses passes mirobolantes, à ses shoots non conventionnels mais si efficaces, le pivot s’est de nouveau illustré comme un dominateur sans pareil. Son compère, Jamal Murray atomise encore un panier adverse. Détenteur de 25 points à la mi-temps, le Canadien nous a refait un match à 40 points dans la sérénité la plus totale. À 58 % au shoot et 46 % à trois points, Jamal Murray réalise des Playoffs monstrueux. Il prouve à son management qu’il mérite une prolongation de contrat. Son duel contre les Lakers qui approche fait grimper l’excitation et la curiosité des fans. Sa capacité à mettre en feu n’importe quelle défense de la ligue sera mis à rude épreuve. 

À leurs côté Jerami Grant et Gary Harris ont fait le job avec 14 points et une passe chacun. Respectivement les deux joueurs affichent 5 et 6 rebonds. Plus qu’une ligne de stats, c’est surtout dans les efforts collectifs qu’ils se montrent très utiles, en attaque comme en défense.  

Une fin de match consternante

Tous les éléments cités plus haut ont permis aux Nuggets de mener de 20 points à la fin de la rencontre. Ils en céderont cinq au final. Les Clippers semblaient apeurés, timorés par la hauteur de l’événement. Une réaction surprenante quand on voit les fins de Game 5 et 6 et le trashtalking constant de Pat Beverley ou Marcus Morris. En fin de match les body languages étaient bien opposés. D’un côté, les torses bombés, la fierté, et le regard haut. De l’autre, regards perdus dans les chaussettes, un sentiment de panique général et un manque cruel de leadership. Les Clippers vont certainement connaître un automne compliqué avec un remaniement quasiment obligatoire au sein de l’effectif. 

Denver rejoint donc les Lakers en finale de conférence Ouest. Un nouveau défi, le plus difficile jusqu’à présent et qui pourrait nous offrir à un nouveau Game 7 plein de rebondissements. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here