Objectif Loujniki : Le Maroc

We Sport FR vous propose “Objectif Loujniki”, référence à la mythique enceinte moscovite récemment rénovée pour la Coupe du Monde 2018 qui accueillera notamment la finale le 15 juillet prochain. Cette série livrera un focus sur les 32 pays participant au Mondial, par ordre croissant du classement FIFA d’avril 2018.

Aujourd’hui, à J-26, les Lions de l’Atlas du Maroc ! 

Parcours en éliminatoires

Pour se qualifier, le Maroc a dû procéder en deux temps. D’abord disposer de la Guinée Equatoriale au deuxième tour (2-1 sur l’ensemble des deux matchs), puis dominer, lors d’un troisième et dernier tour, son groupe et en finir premier. Pour cela, les hommes d’Hervé Renard ont enchaîné 3 victoires et 3 nuls contre la Côté d’Ivoire, le Gabon et le Mali et laissé à 4 points derrière eux leurs principaux adversaires ivoiriens. Les Lions de l’Atlas se qualifient ainsi pour leur première Coupe du Monde depuis 20 ans, un événement dans ce pays passionné de football et déterminé à chiper l’organisation de celle prévue en 2026 au projet panaméricain.

Style de jeu

Cette équipe du Maroc est à l’image de celles entrainées par Hervé Renard jusqu’à présent : de l’abnégation, de la solidarité et un gros volume de jeu. Le plus souvent en 4-2-3-1, le technicien français n’a pas fait dans la demi-mesure et a emporté dans ses bagages 9 milieux de terrain. Pour le romantisme et le football champagne on repassera, mais les résultats parlent pour lui : 15 matchs sans défaite, dont une claque 4-0 infligée au Nigeria, qualifié lui aussi pour la Russie. Réalisme.

Joueur à suivre

Le joueur vedette de cette équipe, et celui habitué à côtoyer le haut niveau le plus régulièrement est sans aucun doute Mehdi Benatia. Le défenseur central de la Juve ne pourra qu’espérer que son compatriote de l’Ajax Hakim Ziyech fasse parler sa technique et sa vista. Celui qui évolue derrière l’attaquant avec la sélection semble être le facteur X de son équipe qui possède d’autres atouts offensifs, Belhanda et Bethaïd en tête.

Le prono de la rédac’

Pour son retour dans la compétition, on ne peut pas dire que le tirage au sort a gâté les Lions. Avec l’Espagne et le Portugal en épouvantails, les sujets de M6 semblent favoris pour la troisième place qu’ils devront disputer à l’Iran. De quoi les satisfaire, la sélection lusitanienne qu’ils affronteront a occupé cette même place avant d’être champions d’Europe…

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

Lorem leo Praesent libero ut commodo