Coupe du Monde

Objectif Loujniki : Le Sénégal

We Sport FR vous propose « Objectif Loujniki », en référence à la mythique enceinte moscovite récemment rénovée pour la Coupe du monde 2018 qui accueillera notamment la finale le 15 juillet prochain. Cette série livrera un focus sur les 32 pays participant au Mondial, par ordre croissant du classement FIFA d’avril 2018.

Aujourd’hui, à J-22 de la Coupe du Monde, le Sénégal ! 

Parcours en qualification : 

Le Sénégal s’avançait favori pour sa qualification : tête d’affiche du groupe car 4ème équipe africaine selon le classement FIFA, le Sénégal héritait du Burkina Faso, de l’Afrique du Sud et du Cap-Vert. On attendait donc beaucoup des joueurs d’Aliou Cissé, et ils n’ont pas déçu : aucune défaite sur les 6 matches et 14 points au compteur. Ils ont assuré leur qualification le 10 novembre 2017 lors du match contre l’Afrique du Sud, un match rejoué – assez rare pour être signalé à ce niveau de la compétition – à cause d’un penalty inexistant sifflé en faveur des sud-africains. De quoi obtenir leur ticket pour la phase finale, seize ans après leur première participation pour l’édition 2002 en Corée du Sud.

Style de jeu :

Pendant ces qualifications, le coach des Lions de la Teranga a oscillé entre un 4-4-2 et un 4-3-3 défensif, profitant notamment de la présence de deux ailiers rapides, Sadio Mané et Baldé Keita. Mais Aliou Cissé a choisi, pendant la trêve de mars, d’aligner un 3-5-2, un choix contesté. Le Sénégal compte par ailleurs sur une défense très physique avec notamment la présence de Kalidou Koulibaly et Kara Mbodj.

Le joueur à suivre :

Le Sénégal possède quelques belles individualités, mais les observateurs lorgneront principalement du côté de l’attaquant de Liverpool Sadio Mané. L’ancien messin a conquis l’Angleterre avec des performances ahurissantes, d’abord avec Southampton (où il avait notamment inscrit 3 buts en 3 minutes, record pour la Premier League) puis avec les Reds. Aujourd’hui membre de l’attaque de feu qui a emmené le club de la Mersey jusqu’en finale de la Ligue des Champions, il aura à cœur d’en faire de même avec son pays et de mener cette équipe du Sénégal qui épate par sa qualité technique.

Le pronostic de la rédac’ : 

Il est assez difficile de se faire une idée du parcours du Sénégal. L’équipe possède certes quelques individualités (Mané, Baldé, Koulibaly, Niang,…) mais doit aussi composer avec une faible profondeur de banc. Il faudra également sortir d’un groupe relativement compliqué, les sénégalais affrontant successivement la Pologne, le Japon et la Colombie. Cela s’annonce donc dur pour cette équipe, mais pas impossible. L’équipe pourrait suivre les traces du Ghana de 2010, qui s’était offert une place en quart de finale de la compétition.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
risus dictum quis, id, pulvinar felis facilisis id Sed ante. ipsum odio