Objectif Loujniki : L’Espagne - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Objectif Loujniki : L’Espagne

WeSportFR vous propose « Objectif Loujniki », en référence à la mythique enceinte moscovite récemment rénovée pour la Coupe du monde 2018 qui accueillera notamment la finale le 15 juillet prochain. Cette série livrera un focus sur les 32 pays participant au Mondial, par ordre croissant du classement FIFA d’avril 2018.

Aujourd’hui, à J-9, la Roja !

Parcours de qualification

L’Espagne a obtenu sa qualification sans trop de difficulté. Les hommes de Julen Lopetegui sont arrivés en tête du groupe G, devant l’Italie (éliminée lors des barrages). 28 points engrangés, neuf victoires et un nul en dix rencontres, 36 buts marqués pour seulement trois encaissés… La Roja a effectué un parcours remarquable, prouvant qu’elle est un sérieux prétendant au titre en Russie.

Style de jeu

Après avoir successivement remporté l’Euro 2008, la Coupe du monde 2010 et l’Euro 2012, l’Espagne a essuyé deux échecs, lors de la Coupe du monde 2014 (éliminée dès les phases de groupe) puis de l’Euro 2016 (éliminée en huitièmes de finale). Portée par son nouveau sélectionneur Julen Lopetegui, la Selección espère pouvoir atteindre le carré final à nouveau en 2018.

En Russie, la Roja pourra compter sur un effectif riche en talents, entre cadres expérimentés (Ramos, Iniesta, Piqué) et sang neuf (Asensio, Isco). Le point fort de l’équipe : son jeu de passes rapide, qui lui assure la possession du ballon et peut facilement déstabiliser son adversaire.

Joueur à suivre

Avec 34 titres officiels, Andrés Iniesta est le joueur le plus titré de l’histoire du football espagnol. Le milieu de terrain a notamment été sacré champion du monde en 2010, après avoir inscrit le but gagnant lors de la finale contre les Pays-Bas (1-0). Aujourd’hui, son expérience et sa vision du jeu font de lui un pilier aussi bien pour son club (FC Barcelone) que pour l’équipe nationale espagnole.

Eline WISNICKI

A propos de l'auteur

« Le football est un jeu simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et, à la fin, les Allemands gagnent. » – Gary Lineker

Poster un commentaire

ut mattis nec quis Sed sed ipsum