Coupe du monde

Olivier Giroud : Du football amateur à meilleur buteur de l’histoire de l’Équipe de France

Giroud

Mardi soir, quelques minutes après la victoire de la France contre la Pologne, les joueurs français se sont tous réunis dans leur vestiaire pour fêter la victoire mais aussi pour réserver un accueil triomphale à Olivier Giroud. Environ une heure plus tôt, le numéro 9 avait ouvert le score et était devenu le meilleur buteur de l'histoire du football masculin français avec 52 buts en 117 sélections, ce qui est un exploit incroyable.

Giroud entre dans l'histoire du football français

L'attaquant de l'AC Milan a franchi un cap incroyable et écrit une nouvelle page de l'histoire du football ainsi qu'un nouveau chapitre de son incroyable carrière. Les Bleus ont dû attendre un moment pour le féliciter. Giroud a été sélectionné pour le test de dopage après le match, et ses coéquipiers ont donc dû attendre son retour à l'hôtel pour que la fête commence.

Il y avait un mélange de pur bonheur et de fierté mais aussi de soulagement et d'excitation. Dépasser Thierry Henry qui a marqué 51 buts en 126 sélections, à la Coupe du monde, à 36 ans, devant sa famille, dans un match décisif, rien ne peut dépasser cela. Il gardera le maillot et l'encadrera. Il sera honoré par la Fédération française de football, bien sûr, mais pour l'instant, il profite simplement du moment et de ce qu'il a fait.

“C'est incroyable, c'est le rêve d'un enfant de battre le record de Thierry Henry. Je suis immensément fier. J'espère que je vais encore en marquer quelques-uns pour aller le plus loin possible. Maintenant, je mets cela derrière moi et mon obsession est d'aller le plus loin possible avec l'équipe. Dès que j'ai marqué, j'ai pensé à ma famille, à mes enfants, à mes amis. C'est quelque chose d'extraordinaire de faire ça dans une Coupe du monde”, a-t-il déclaré après le match à TF1.

Lundi, il a eu un jour de congé comme le reste de l'équipe et a passé du temps avec ses proches. Il a également commencé à répondre aux centaines de messages de félicitations qu'il reçoit d'amis, de coéquipiers, d'anciens coéquipiers. Tout le monde aime Giroud et ce record est le témoignage d'une carrière incroyable.

Il y avait un sentiment de destin lorsque, plus tôt dans la semaine, tous les joueurs français ont posé pour une photo portant leur tout premier maillot de club, depuis qu'ils étaient petits. Giroud était là avec son OFC de Forges où tout a commencé, en Savoie où il est né et a grandi. À l'époque, le football était un plaisir pour lui. C'est plus tard que c'est devenu plus compliqué.

Un début de carrière dans le monde amateur 

Bien qu'il ait signé à Grenoble, le grand club régional qui était en Ligue 1 mais qui est maintenant en deuxième division, les choses ne se sont pas bien passées. Il a dû aller dans les ligues inférieures, pour n'obtenir la reconnaissance à 26 ans en Ligue 1 que lorsqu'il a mené Montpellier au titre en 2012. Il a déménagé en Angleterre le même été et malgré de nombreux buts et trophées pour Arsenal et Chelsea, il n'a probablement pas eu le crédit et l'amour qu'il méritait là-bas.

Néanmoins, dimanche, il est entré dans le panthéon des joueurs français, au même titre que Reymond Kopa, Zinedine Zidane, Michel Platini ou Thierry Henry. Oui, Giroud n'est pas aussi doué techniquement que ces grands noms, mais il s'est hissé au sommet à force de travail et de conviction, en n'abandonnant jamais et en se battant toujours.

“Son histoire est incroyable et devrait être une source d'inspiration pour tout le monde. Je l'ai connu quand il n'était rien et il était le même qu'aujourd'hui : humble, travailleur, avec une grande mentalité. Rien ne lui a jamais été donné. Il a dû travailler pour arriver au sommet et se battre pour obtenir tout ce qu'il a aujourd'hui et tout ce qu'il a accompli”, explique son bon ami et ancien coéquipier à Tours, Arsenal et en France, Laurent Koscielny.

Tout a commencé il y a 10 ans, en février 2012, lorsqu'Olivier Giroud a marqué son premier but international pour sa première titularisation et sa troisième sélection contre l'Allemagne en amical. À cette époque, il n'aurait jamais pensé qu'il ajouterait 51 autres buts à son palmarès. “Je vais faire de mon mieux pour en marquer autant que possible”, a-t-il déclaré à TF1 après le match. Nous voici en décembre 2022 et il en est à 52 et compte.

Maintenant, il se tourne vers l'Angleterre, samedi. Il a adoré ses neuf années passées à Londres. Ses enfants sont nés dans la capitale et il a aimé jouer en Premier League. C'est vraiment là que sa carrière a pris son envol. Aura-t-il un point à prouver ? Ressent-il de l'amertume et des remords ? Après avoir remporté la Coupe du monde, la Ligue des champions, la Ligue Europa, le championnat de deux pays différents (France et Italie) et quatre FA Cups, marqué 258 buts en 640 matches professionnels et détenir aujourd'hui ce record, il estime n'avoir rien à prouver à personne.

Tout ce qu'il veut maintenant, c'est profiter des derniers mois et des dernières années de sa brillante carrière.


Dernières publications

En haut