Social Media

Olympique Lyonnais : Un mercato et ça repart ?

L’Olympique lyonnais s’est lancé cet hiver dans de grandes manœuvres afin de tenter de sauver sa saison bien mal embarquée. Attendues au mercato, les recrues sont toutes arrivées ou presque. En effet, les derniers jours de janvier pourraient encore réserver quelques surprises.

C’était LE sujet des inquiétudes (et/ou espoirs) des supporters lyonnais ces derniers mois : le mercato d’hiver.
Sera-t-il suffisant pour combler les manques entrevus depuis septembre, ainsi que les longues blessures de Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde ? L’OL risque-t-il de s’affaiblir ? Et enfin, le club arrivera-t-il à attirer ceux qu’il souhaite ?
S’il faudra attendre fin mai pour répondre à la première question, nous pouvons en revanche d’ores et déjà aborder la deuxième, alors que le mercato lyonnais semble à présent clos (en tout cas du point de vue des départs, nous y reviendrons). Non, l’OL ne s’est pas affaibli cet hiver. Le club s’est même renforcé, ne serait-ce que numériquement.
Le départ de Lucas Tousart pour le Hertha Berlin, dans les cartons depuis de nombreux mois, a certes été entériné, mais le milieu de 22 ans ne rejoindra la Bundesliga que l’été prochain.
Pour les autres, Jean-Michel Aulas a été clair : circulez, il n’y a rien à voir ! Moussa Dembélé, dont le nom circulait avec insistance du côté de la Premier League, finira ainsi bien la saison dans la capitale des Gaules, avant ensuite un probable départ.
Ces deux dossiers étaient les seuls urgents pour cet hiver côté départ, mais si l’OL a fait parler de lui ces derniers jours c’est surtout pour les arrivées.
Deux joueurs offensifs ont ainsi signé un contrat avec le club rhodanien, mais seul un rejoindra l’équipe de Rudi Garcia dès cet hiver.

Mercato OL Toko ekambi

C’est pourri ça comme célébration Karl, va falloir bosser un peu! Crédit photo : Damien LG – OL

Karl Toko-Ekambi, car c’est de lui dont on parle, arrivé de Villareal avec un prêt payant de 4M assorti d’une option d’achat s’élevant à 11.5M hors bonus, sera même présent dans le groupe face à Toulouse dimanche.
Le profil du camerounais de 27 ans peut surprendre puisque l’OL manquait surtout d’un attaquant de côté, mais l’ancien Angevin, plutôt positionné dans l’axe habituellement, pourra toujours dépanner sur l’aile en cas de besoin. Il vient surtout renforcer un secteur offensif décimé, et pourquoi pas permettre à Rudi Garcia d’expérimenter à nouveau son 4-4-2, même si la complémentarité de Dembélé et Toko-Ekambi reste à voir, les deux ayant à peu près les mêmes qualités et les mêmes défauts dans le jeu.

Tino_Kadewere mercato lyon

Crédit photo : DR

Tino Kadewere, l’autre recrue, arrivé du Havre, ne portera lui la tunique lyonnaise qu’à partir de l’an prochain, puisqu’il est immédiatement reparti en Seine-Maritime afin d’y finir la saison. Acheté 15M, cet attaquant de pointe pur jus en est déjà à 18 buts en 20 matches de Ligue 2 cette saison. Son arrivée semble bien indiquer la volonté (ou la résignation) de l’OL de se séparer de Moussa Dembélé à la fin de la saison. D’ici là le Zimbabwéen pourra toujours tenter de décrocher une montée avec son club du HAC, voire le titre de meilleur buteur de Ligue 2.
Mais l’OL prend un risque avec ce joueur, encore inconnu il y a un an et demi et qui n’a évolué qu’en Ligue 2 et dans le championnat de Suède avec Djurgarden.
Espérons que le parcours du buteur Ciel et marine se rapprochera plus de celui de Didier Drogba, révélé à Guingamp avant d’exploser à Marseille puis à Chelsea, que de celui d’Umutu Bozok, meilleur buteur de Ligue 2 en 2018, recruté par Nîmes pour la saison suivante, et retourné en Ligue 2 à Lorient depuis.

Le mercato lyonnais est-il vraiment terminé ?

Au rayon départs, oui, c’est sûr. Mais le Groupama OL Training Center pourrait en revanche voir encore arriver de nouvelles têtes.
Le dossier le plus chaud, c’est celui de Bruno Guimarães, le milieu de terrain de 22 ans de l’Athletico Paranaense et capitaine de la sélection olympique brésilienne. L’OL avait, semble-t-il trouvé un accord à hauteur de 25 M€ plus 20% à la revente avec le club de l’état du Parana, ainsi qu’avec le joueur. Mais l’Atletico Madrid, qui possède un accord d’achat préférentiel sur le jeune homme est entré dans la danse. Tout est à présent entre les mains du joueur, et les supporters des deux clubs sont donc suspendus à ses lèvres.

(bien vu président! Reste que cet article n’existe pas et qu’a priori l’accord entre les deux clubs est légal…) 

Ce vendredi en conférence de presse, Rudi Garcia a révélé qu’il souhaitait également voir arriver un autre défenseur central. L’OL n’en possède à l’heure actuelle que trois (Marcelo, Jason Denayer et Joachim Andersen) dans son effectif pro. Ou du moins, Rudi Garcia, le coach, ne fait confiance qu’à ces trois-là puisque Mapou Yanga-Mbiwa semble définitivement mis de côté. « Je n’ai pas retrouvé le Mapou Yanga-Mbiwa que j’avais à Rome, et cela fait trois mois que je suis là maintenant. C’est un garçon que j’adore, une personnalité que j’apprécie, mais le fait qu’il n’ait pas joué depuis longtemps, j’ai l’impression que ça le pénalise pour revenir au premier plan. Si on a un blessé ou un suspendu à ce poste, ça peut être compliqué. Si on ne trouve pas avant le 31 on se débrouillera. Mais il faut que le joueur visé nous apporte une plus-value », énonce-t-il, selon des propos rapportés par Foot Mercato. Si les rumeurs se concentraient jusque-là plutôt sur des latéraux (poste où l’OL connaît de telles difficultés que Maxwell Cornet a été réduit à jouer arrière gauche plusieurs matches), nul doute que des noms vont rapidement fleurir dans les journaux d’ici quelques jours (heures ?).
Vous l’aurez compris, on risque d’entendre parler du mercato lyonnais encore un peu…

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
leo. commodo nec in diam dictum id pulvinar Nullam