Ligue 1

OM, arrière garde en peine

Week-end positif pour l'Olympique de Marseille. Alors que l'OM a fait le job, à 10 pendant une heure, face à Hyeres en Coupe de France (victoire 2-0 à sur la pelouse de Martigues), l'arrivée d'un nouveau renfort a également embelli la fin de semaine. En effet, Ruslan Malinovskyi, milieu de l'Atalanta Bergame, déjà convoité cet été, va poser ses valises sur le vieux port. Victorieux de leurs trois matchs depuis la reprise post Coupe du Monde, restant même sur quatre succès en championnat, les Olympiens ont le moral au beau fixe. Pourtant, il y a de quoi s'inquiéter pour la suite, tant les problèmes défensifs pourraient rapidement faire surface.. 

De trop longues suspensions

Car l'OM, qui va enchaîné les matchs tous les trois jours, va être privé de certains éléments de sa défense, et pour un moment. Nuno Tavares a purgé le premier de ses trois matchs de suspension après son geste stupide à Montpellier. La relative faiblesse de Hyeres ce week-end n'a fort heureusement pas mis en lumière les carences des joueurs d'Igor Tudor aux postes de piston quand les deux titulaires, Tavares et Clauss, ne sont pas là. Mais le portugais va louper deux autres rencontres, en championnat, à Troyes et face à Lorient. Jonathan Clauss, devra donc sans doute alterner entre le coté gauche et le coté droit. Ce n'est pas un soucis pour lui. Ce qu'il l'est un petit peu plus, c'est de devoir jouer. Encore et toujours. On l'a vu finir la deuxième partie du début de saison sur les rotules, ce qui lui a sans doute coûté sa place au Mondial. Là, il n'aura toujours pas l'occasion de souffler et devra, dès la reprise, enchaîner. La deuxième partie de saison pourrait être longue pour lui..

Si les postes de pistons devraient être désertés du fait de l'absence de Tavares, c'est également le cas en défense centrale. Eric Bailly, auteur d'un vilain geste en Coupe de France, devrait être suspendu un long moment. Au moins quatre matchs. Mais la sanction pourrait être pire. De quoi donner des maux de têtes à Tudor, qui peine à trouver de la stabilité derrière. Entre les contre performances des uns (Balerdi, Gigot, Kolasinac), et les blessures des autres (Bailly), jamais l'OM n'a trouvé une régularité pouvant lui permettre de travailler dans la continuité. Heureusement que Pau Lopez réalise une grande saison..

Une rotation très courte

Puisque, mine de rien, en championnat, l'OM reste la troisième meilleure défense derrière le PSG et Lens. Mais elle le doit en partie à ses cadres. Si, comme dit précédemment, l'instabilité règne, c'est également le cas parce que la rotation n'existe que très peu. Si l'on exclut Isaak Touré qui, au final, n'a pratiquement pas joué (l'ancien Havrais a été prêté à Auxerre jusqu'à la fin de saison), l'OM n'a alterné qu'à huit joueurs pour cinq places derrière. Jonathan Clauss a enchaîné les matchs, faute d'une concurrence suffisamment solide d'Issa Kaboré. Dans l'axe, heureusement que Chancel Mbemba réalise une saison de haute volée, car Balerdi et Gigot brille par leur irrégularité, alors que Bailly enchaîne les pépins physiques. Enfin, Kolasinac, lui aussi sur courant alternatif, trouve peu à peu de la stabilité, et sa polyvalence permet de le faire jouer en défense centrale, ou en piston gauche, pour faire souffler Tavares.

Mais l'OM devrait se pencher sur une éventuelle arrivée dans ce secteur. Si les Phocéens veulent aller loin en Coupe de France et venir titiller Lens pour espérer terminer dans les deux premiers, il va falloir un effectif solide, et surtout complet.

Balerdi, direction Ajax? 

D'autant plus que si Marseille devrait s'activer dans le sens des arrivées, rien ne dit qu'il ne pourrait pas y avoir de départ d'ici le 31 janvier. Leonardo Balerdi, qui n'a jamais vraiment totalement convaincu le Vélodrome, pourrait plier bagages. L'Ajax Amsterdam serait intéressée par sa venue, et devrait formuler une offre dans les prochaines heures. Le joueur ne serait pas insensible à l'intérêt du club Néerlandais, et si une offre satisfaisante arrive sur le bureau de Pablo Longoria (aux alentours de 10 millions d'euros), l'OM pourrait y réfléchir.

Si une vente permettrait de soulager les finances du club, elle affaiblirai en revanche l'effectif. Il reste une bonne vingtaine de jours à Longoria pour innover, et espérer trouver quelques bons coups. Car si Malinovskyi est assurément une bonne pioche, c'est derrière que l'OM devra se renforcer. Et vite !

Crédit photo : Le Phocéen


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut