On se dépêche le “Luka Bandwaggon” n’aura bientôt plus de sièges libres

Luka Doncic, retour sur la naissance du futur phénomène de la NBA. De ses jeunes années en tant que “fils de” à son apport de folie des ses premiers mois en NBA. Petit portrait de celui dont on pourrait voir les highlights pendant les 15 prochaines années. Avec un peu de subjectivité, car chez We Sport Fr on ne vous cache pas l’amour que l’on a pas pour le génie slovène. It’s Time to take a seat and listen !

Les débuts de l’enfant prodige

Né à Ljubljana un 28 Février 1999, Luka va très vite s’orienter naturellement vers le basket grâce à son papa Sasha lui aussi ancien basketteur professionnel. Le basket va être une évidence pour celui qui va intégrer le centre de formation de l’union Olimpija, le club le plus important du pays. C’est grâce à cela qu’il va finir par être repéré par le Real Madrid. Plus connu pour son club de football, le Real reste une des meilleures équipes du monde et réussir à l’intégrer si jeune est déjà un exploit pour ce jeune homme qui commence à faire parler de lui dans le milieu de la balle orange. Arrivé dans la capitale espagnole, il va jouer d’un côté pour l’équipe B du Réal mais aussi dans l’équipe Junior. Malgré son jeune âge, celui qu’on appelle désormais El Matador du côté de Dallas va afficher des stats impressionnantes pour son âge avec des moyennes à 14,5 points, 6,2 rebonds et 3,1 passes décisives. Et ce n’est pas tout car lors de cette même saison 2014-15, malgré ses 2 ans de moins, il arrivera à amener le Real au titre national lors de l’international Junior Tournament grâce à un triple double en finale qui fera de lui le meilleur joueur du tournoi. L’ascension du jeune prodige est déjà en marche mais son explosion interviendra en Avril 2015 où il va devenir le 3ème plus jeune joueur à jouer un match de première division espagnole.

Le monde professionnel à 16ans : Fingers in the nose

Puis la saison 2015-16 qui devait être une saison test pour lui va se transformer en une vraie révélation. Ces 15 points contre le Bilbao Basket vont lui permettre de devenir le meilleur marqueur de moins de 17 ans. Tous les médias espagnols ne cessent d’être surpris mais le jeune a déjà un rêve en tête : la NBA
Et pour accomplir son rêve, il se devait de réussir une voir deux excellentes saisons. C’est ce qu’il fera en enchaînant les records de précocité mais aussi les récompenses individuelles. Apogée de sa carrière jeune et éphémère carrière européenne, la victoire du Réal Madrid en Euroleague et dans la foulée le titre de MVP du Final Four. Luka est désormais dans la cour des grands mais l’Europe est un trop petit terrain de jeu. Le slovène va annoncer son souhait de se présenter à la Draft. Mais si sa réussite ne s’était qu’arrêtée là, on aurait déjà dit que ce garçon était extraordinaire sauf qu’il réussit à l’été 2017 l’exploit de remporter le Championnat d’Europe de Basket avec la Slovénie grâce à une grosse compétition de sa part et de celle de Goran Dragic, un NBAer.

La conquête de l’Ouest et de la NBA comme objectif ultime

Le 21 Juin 2018, une nouvelle page de sa carrière va se tourner. Luka Doncic est annoncé en troisième position de la Draft par Adam Silver, le commissaire de la ligue américaine. Préférant DeAndre Ayton et Marvin Bagley, les Suns de Phoenix et les Kings de Sacramento ont laissés passer une chance inouïe de recruter le futur phénomène de la NBA (même si l’un comme l’autre auront leur mot à dire dans le futur). La principale raison de cette troisième place et la méfiance qu’ont les américains envers les jeunes prospects venant d’outre Atlantique. Mais ça ne fait rien pour Luka, il vient d’être choisit par les Hawks d’Atlanta qui décident dans la foulée de l’envoyer à Dallas en échange de Trae Young.

Voyant l’impact qu’a désormais le slovène sur son équipe, Mark Cuban, le propriétaire des Mavericks s’en frottent les mains.

Du haut de ses 2,01m, le numéro 77 des Texans a très vite fait taire les critiques et de la meilleure des manières. Sur le terrain avec des pointes à 34 points en fin Décembre face aux New Orléans Pélicans ou encore des stats frôlant le triple double comme une nouvelle fois en Louisiane avec 21 points, 9 rebonds et 10 passes. Deux matchs durant lequel, Luka a affronté Anthony Davis qui est considéré par beaucoup comme le meilleur intérieur de toute la ligue américaine. De quoi fermer quelques bouches aux américains qui rivent davantage leurs yeux sur les jeunes issus des universités les plus prestigieuses des USA comme Duke, Michigan ou UCLA.

Outre son jeu hors normes pour son âge avec des moves qui font penser au barbu le plus celèbre de NBA, Luka Doncic est avant tout le coéquipier parfait qui s’est très vite intégré à l’effectif des Mavericks. Rapidement pris sous son aile par l’ailier fort allemand Dirk Nowitzki, Doncic représente l’avenir du basket européen aux États-Unis. Un pays qui l’a déjà adopté. Dans le cadre du All-Star Game, les fans sont invités à voter pour déterminer qui sera de la partie à Charlotte en Février pour le plus grand gala du basket mondial. Après quelques mois dans l’élite, l’ailier est déjà parmi les joueurs les plus plébiscités avec plus de 600 000 votes, soit plus de votes que l’actuel MVP en titre James Harden. La seule question qui subsiste après ces quelques mois de compétition : Luka Doncic et Dennis Smith Junior sont-ils fait pour jouer ensemble. Le rookie et le sophomore peuvent ils s’entendre à la perfection afin de mener les Mavs vers les sommets à nouveau. Le slovène s’est illustré à des moments où le natif de Fayetteville était blessé ou sur le banc. D’ailleurs, les Mavs jouent mieux lorsque que le numéro 3 de la draft joue à la mène. Mais tout ça, n’est il pas un simple prolème de riche comme tous les proprios de la ligue aimeraient en avoir ?

Voilà plusieurs des raisons qui font que le jeune homme de Ljubljana est prêt à conquérir l’Amérique comme l’ont fait Dirk, Tony, Marc et Pau avant lui. Et nul doute que ce phénomène va continuer à affoler les States avec ces step-backs de folie et sa tête de gendre idéal à qui tout réussi !!

Poster un commentaire

nunc commodo leo dapibus Sed justo Donec Nullam