Open d'Australie

Open d’Australie 2023 : Le programme d’aujourd’hui (24 janvier 2023)

Pronostic Pegula – Azarenka

Programme de la neuvième journée de l'Open d'Australie avec Elina Rybakina, Jessica Pegula, Stefanos Tsitsipas et Sebastian Korda en action.

Le programme du lundi 24 janvier à l'Open d'Australie

Rod Laver Arena

1h : (WC) Cabrera & Smith v Stefani & Matos

2h30 : (22) Elina Rybakina v (17) Jelena Ostapenko

Suivi de : (18) Karen Khachanov v (28) Sebastian Korda

9h : (3) Jessica Pegula v (24) Victoria Azarenka

Suivi de : (3) Stefanos Tsitsipas v Jiri Lehecka

L'affiche du jour à Melbourne (24/01/2023) : Pegula – Azarenka

L'affiche de la journée se tient bien du côté féminin pour cette première journée des quarts de finale. Un choc entre Jessica Pegula, 3e mondial qui rejoint une nouvelle fois ce stade de la compétition et Victoria Azarenka lauréate 2012 et 2013 ici à Melbourne. Des joueuses en forme et en confiance qui livreront sans doute une véritable bataille telles des gladiatrices des temps modernes. Ce sera la puissance de l'Américaine contre le contre, la défense et l'expérience de la Biélorusse. Pour la tête de série n°3, l'objectif sera de briser ce plafond de verre des quarts de finale. Un but qu'elle est capable de réaliser vu son niveau de jeu affiché depuis la United Cup au début du mois. Ce sera le premier affrontement de la Night Session à ne pas manquer.

L'autre affiche du jour à Melbourne (24/01/2023) : Khachanov – Korda

Chez les hommes, un quart de finale insolite se tient en deuxième rotation entre Karen Khachanov et Sebastian Korda. Deux “seconds couteaux” qui passent au premier plan dans ce Grand Chelem. Les deux jouent leur meilleur tennis de leur carrière. Tout va se jouer dans la tête, à qui sera le plus mort de faim pour arracher une demi-finale en Grand Chelem, la première pour l'Américain. Mais ce dernier sera peut-être porté par le destin de sa famille. Pendant que sa sœur enchaîne les performances en golf, le frère veut célébrer de la meilleure des manières les 25 ans du titre de son père gagné à Melbourne en 1998. Pour réaliser ce rêve, ça passe par battre le puissant russe.


Auguste Amar

Rédacteur qui jongle entre le spectacle et les émotions des rings de catch, la folie de la NBA, l'imprévisibilité du tennis et la beauté du football.

Dernières publications

En haut