Grand Chelem

Open d’Australie (F) : Clara Burel échoue de peu face à Van Uytvanck

Proche du deuxième tour, Clara Burel s’incline face à Van Uytvanck au premier tour de l’Open d’Australie

Pour sa deuxième participation à l’Open d’Australie (défaite au premier tour en 2019), Clara Burel se trouvait opposée à la Belge Alison Van Uytvanck, 67ème joueuse mondiale. Un tirage au sort à la fois compliqué et à sa portée. Engagée dans une spirale de haute voltige, la Bretonne s’incline finalement en trois sets.

Un service absent

Tout au long du match, la jeune joueuse Française se bat avec un service capricieux voire absent. Avec pas moins de 13 doubles fautes au total, Burel ne se sera pas facilité la tâche. Néanmoins, la jeune femme sait qu’elle a les capacités de combler ce point négatif du jour et mise sur son coup droit puissant et sa tactique de jeu pour contrebalancer.

Dans un premier set plutôt maitrisé dans l’ossature, Clara Burel réussit à dominer la Belge pour prendre le lead et mener 6/4. Mais, il en est tout autre dans le second set lorsque Van Uytvanck profite des faiblesses de son adversaire pour hausser le niveau, agresser davantage et s’offrir la réalisation d’amorties gagnantes. Décider à ne pas laisser sa place, la Belge remporte le deuxième set 6/3.

Les cartes rebattues 

Les deux joueuses nous offrent un scénario quasi similaire au troisième set où malgré l’ascendant tennistique qu’on pense percevoir côté belge, la tricolore ne baisse pas les bras, continue de s’appliquer quand il le faut et revient à 4/4 avant la dernière ligne droite. Encore une fois, difficile de se lancer dans le jeu de la devinette quant à la potentielle vainqueure de ce match. En effet, les joueuses jouent aux montagnes russes et avec nos nerfs par la même occasion. Clara Burel ne parvient toujours pas à régler son service tandis que Van Uytvanck aligne encore des fautes directes malgré ses ponctuelles prises de décision logique sur le court. Finalement, à l’expérience, la Belge gravit la marche supplémentaire en terme d’intensité au moment opportun du match pour empocher le dernier set 6/4.

Une déception pour la Costarmoricaine qui avait la place pour passer au deuxième tour du Grand-Chelem mais à seulement 19 ans, l’occasion se représentera de nouveau. 

Photo credit : A la Une – L’Alsace

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire