Frances Tiafoe, Open d'Australie 2019

Open d’Australie (session de jour) : Garcia expéditive, Tiafoe terrasse Anderson !

Placée en première rotation, Caroline Garcia a balayé Zoe Hives (6-3, 6-3) pour intégrer le troisième tour de cet Open d’Australie. Une belle performance, mais qui ne vaut pas l’exploit réalisé par Frances Tiafoe. Le jeune Américain a fait tomber le N°6 mondial, Kevin Anderson, en 4 sets (4-6, 6-4, 6-4, 7-5). Il s’agit de la plus belle victoire de sa carrière.

Garcia n’a pas perdu de temps

Caroline Garcia a fait vite pour se qualifier au tour suivant. Opposée à l’invitée Zoe Hives (225e), elle a d’abord démarré tambour battant son match, menant rapidement 4-0. Malgré un trou d’air juste après, la Française a résisté au retour de son adversaire pour prendre le premier set 6-3. Sa deuxième manche est plus maîtrisée. D’ailleurs, elle n’aura besoin que d’une seule opportunité pour réaliser le break décisif. Ainsi, Garcia conclut sur un dernier service gagnant pour s’imposer 6-3, 6-3 en seulement 1h05.

Crédit Photo : L’Equipe

La Française n’a pas eu à forcer son talent pour dominer un adversaire un peu tendre. Elle a notamment pu s’appuyer sur un très bon premier service (76% de points gagnés derrière sa première balle). Toutefois, Garcia est apparu, sur de courtes séquences, friable pendant l’échange, témoignant d’une confiance pas encore totalement retrouvée. Cette victoire lui permet d’atteindre le 3e tour de cet Open d’Australie, où elle affrontera Danielle Collins, tombeuse de Julia Goerges au premier tour.

Incroyable Tiafoe !

L’exploit de ce début d’Open d’Australie, sans aucun doute. Frances Tiafoe, 20 ans, a battu le n°5 mondial et outsider du tournoi, Kevin Anderson. Il vient de remporter la plus belle victoire de sa carrière. Lui-même n’y croit pas vraiment. “J’étais autre part” dira-t-il lors de l’interview d’après-match.

Crédit photo : ATP

Le duel est d’abord très équilibré. Bien rodés au service, les deux hommes ne lâchent pas leur mise en jeu. A l’expérience, Anderson réussit à breaker Tiafoe dans le dernier jeu du set et prend la première manche 6-4. Il profite de ce temps fort pour breaker d’entrée son adversaire et mener 3-0 dans le deuxième set. Mais l’Américain ne compte pas le laisser filer au tableau d’affichage et recolle à 3-3. De plus, Tiafoe monte en puissance au fil des jeux, pousse de plus en plus son adversaire à la faute. Surtout, il lit très bien le service adverse et en profite pour breaker une deuxième fois Anderson et prendre la seconde manche 6-4.

Comme son adversaire sud-africain lors du set précédent, Tiafoe profite de sa lancée pour mettre en difficulté le service d’Anderson. Il breake à 1-1 alors que le n°6 mondial menait 40-0 dans ce jeu. Puis, avec autorité, il conserve sa mise en jeu pour prendre tranquillement le 3e set 6-4. Le Sud-africain commence alors à se plaindre de son avant-bras droit. Ca ne l’empêche pas de se montrer impressionnant sur sa mise en jeu tout au long de la 4e manche. Mais, incapable de gêner le service de son adversaire, il finit par craquer le premier, à 5-5. Anderson se procurera tout de même 2 balles de break (ses premières depuis le début du 2e set…), en vain. Sur un dernier coup droit gagnant, Tiafoe achève son adversaire et remporte le match 4-6, 6-4, 6-4, 7-5 au bout de presque 3h de jeu.

Pour Anderson, c’est une énorme déception. Il est arrivé à Melbourne avec un statut d’outsider sérieux, fort de son titre à Pune. Il repart finalement de l’Open d’Australie avec un résultat à peine meilleur que l’an passé (1er tour). Pour Tiafoe, c’est un match référence, la plus belle victoire de sa carrière. Au passage, il égale sa meilleure performance en Grand Chelem (3e tour à Wimbledon 2018). Au prochain tour, l’Américain affrontera le vétéran Andreas Seppi.

Pas d’autres surprises chez hommes, Bertens est tombée

Les autres cadors du tableau masculin n’ont pas tremblé. Roger Federer a disposé de Daniel Evans en 3 sets (7-6, 7-6, 6-3), tandis que Marin Cilic a eu besoin de 4 sets pour venir à bout de Mackenzie McDonald (7-5, 6-7, 6-4, 6-4). Tsitsipas, Khachanov et Berdych n’ont eu aucun problème à se qualifier pour le 3e tour de cet Open d’Australie.

Chez les femmes, en revanche, des têtes sont tombées. Kiki Bertens, tête de série n°9 du tournoi, s’est fait éliminée par Anastasia Pavlyuchenkova en 3 sets (3-6, 6-3, 6-3). La Russe affrontera au prochain tour Aliaksandra Sasnovich qui a battu la tête de série n°20, Anett Kontaveit (6-3, 6-3). Au rayon des surprises, on peut aussi noter la victoire claire et nette de la jeune Amanda Anisimova, 17 ans, sur la tête de série n°24, Lesia Tsurenko (6-0, 6-2).

Crédit photo : WTA

Les autres résultats à retenir :
  • Berdych b. Haase (6-1, 6-3, 6-3)
  • Khachanov b. Nishioka (6-3, 6-3, 6-3)
  • Tsitsipas b. Troicki (6-3, 2-6, 6-2, 7-5)
  • Barty b. Wang (6-2, 6-3)
  • Wozniacki b. Larsson (6-1, 6-3)
  • Stephens b. Babos (6-3, 6-1)
  • Fritz b. Monfils (6-3, 6-7, 7-6, 7-6)

Crédit Photo de la Une : ATP

A propos de l'auteur

Jeune gamin qui adule Zizou, Rafa et les Splash Brothers. Suis aussi la WNBA et la Moto GP parce que le sport, c'est la vie.

Poster un commentaire

libero. sem, facilisis fringilla Praesent tempus Nullam