ATP

Open d’Australie : Le classement protégé de Nadal fait polémique en France

Absent depuis le début de l'année civile et une blessure compliquée à l'Open d'Australie, Rafael Nadal prépare son retour sur le circuit ATP. Si les amoureux de la balle jaune ne peuvent qu'être ravis du comeback de la légende espagnole, force est de constater que son retour fait grincer des dents, notamment en France. Explications. 

Rafael Nadal prépare son grand retour à la compétition

Il y a quelques jours, Rafael Nadal a fait trembler la planète tennis. La légende espagnole, quatorze fois victorieuse sur la terre battue de Roland-Garros, a en effet acté son retour sur le circuit en tout début d'année 2024. Soit quasiment un an jour pour jour après la blessure contractée à l'Open d'Australie. S'en sont suivis des mois de galère, qui ont même interrogé sur les réelles capacités du joueur de 37 ans à retrouver le haut niveau, tôt ou tard. Finalement, celui qui a déjà remporté 22 titres du Grand Chelem a annoncé son comeback à l'occasion du tournoi de Brisbane, au mois de janvier. Puis, il sera temps de se pencher vers un Open d'Australie qui fait déjà beaucoup parler. Surtout en France.

Crédit photo : Iconsport

Crédit photo : Iconsport

Un Open d'Australie sans Thiem, Gaston ni Halys ?

Comme on pouvait s'y attendre, Rafael Nadal a décidé de faire jouer son classement protégé pour intégrer le tableau principal du prochain Open d'Australie. Une bonne nouvelle concernant le nombre de wild-cards accordées, qui ne changera pas. En revanche, comme l'Espagnol, Denis Shapovalov, Soonwoo Kwon, Jiri Vesely, Milos Raonic, Marin Cilic et Reilly Opelka ont fait joué ce droit pour être de la partie. Conséquence directe, le cut de participation va passer de la 104 à la 97e place mondiale. Ce qui, pour l'heure, entraîne l'absence de Dominic Thiem, 98e joueur mondial.

Même cas de figure pour deux Français, Quentin Halys (100e) et Hugo Gaston (104e). Néanmoins, comme le précise L'Équipe ce mercredi, un accord de réciprocité entre les fédérations française et australienne devrait permettre à l'un des deux intéressés de bénéficier d'un wild-card. Quel sera l'heure élu ? La réponse est attendue ce vendredi. Nadal, lui, sera donc bien présent à l'Open d'Australie 2024, en qualité de virtuel neuvième joueur mondial. Comme au bon vieux temps. Mais avec Novak Djokovic comme adversaire dès le premier tour ? Possible.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut