Oscar Pereiro remporte le Tour de France 2006

0
Tour de France 2006
Ligue 1

Le Tour de France 2006, la 93è édition de la Grande Boucle s’élance sans le septuple vainqueur en titre, l’états-unien Lance Armstrong. L’affaire Puerto pesant sur ce départ de Tour de France a pour effet de mettre Jan Ullrich, Ivan Basso et Francisco Mancebo, respectivement 2è, 3è et 4è du dernier Tour sur la touche. Alexandre Vinokourov, 3è du Tour 2003, se retire également.

Introduction :

Les favoris se nomment Bobby Julich – vainqueur du Paris-Nice 2005, Carlos Sastre et Frank Schleck pour la CSC, Andreas Klöden, Denis Menchov, Floyd Landis – vainqueur du Tour of California, de Paris-Nice, Damiano Cunego – vainqueur du Giro 2004, Gilberto Simoni et Riccardo Riccò pour Saunier Duval. Christophe Moreau, Levi Leipheimer, Michael Rasmussen, Iban Mayo, David Moncoutié et Danilo Di Luca sont des candidats à surveiller.
McEwen, Freire, Hushovd, Boonen, O’Grady, Pozzato et Zabel sont les principaux favoris au maillot vert.
Concernant le maillot à pois, les favoris du général sont cités. Cadel Evans, Chris Horner, Alejandro Valverde, José Rujano, Sandy Casar et Thomas Voeckler sont aussi cités.
Markus Fothen, Damiano Cunego, Riccardo Riccò est le trio favori du maillot blanc.

Parcours :

Le Tour débute dans l’Est par un prologue dans Strasbourg de 7 km. La suite se fait à l’étranger avec un passage en Allemagne et en Belgique dont une arrivée à Valkenburg. Ensuite s’en suivre de nombreuses étapes de plaines dépourvues de chrono par équipes favorisant les sprinteurs pour le maillot jaune. Le premier chrono viendra au 7è jour entre Saint Grégoire et Rennes. Une arrivée à Lorient et une journée de repos à Bordeaux et un sprint massif attendu à Dax sont au programme avant les Pyrénées. La première étape verra le peloton passer dans le Soudet et Marie Blanque. Le Tourmalet, l’Aspin, Peyresourde, le Portillon et l’arrivée au sommet du Val d’Aran constituera la seconde étape pyrénéenne.

Puis une transition sudiste en direction des Alpes via Carcassonne et Montpellier avant d’arriver sur Gap pour une seconde journée de repos. Les Alpes auront 2 arrivées au sommet à l’Alpe et La Toussuire. D’abord avant l’Alpe faudra gravir l’Izoard et le Lautaret. Le lendemain, le Galibier, la Croix de Fer, le Mollard avant l’arrivée au sommet de la Toussuire. La dernière étape alpestre ne verra pas d’arrivée au sommet mais l’ascension des Saisies, d’Aravis, de la Colombière et de Joux-Plane avant de plonger sur Morzine.

Parcours du Tour de France 2006

Déroulement du Tour de France 2006 :

Départ de Strasbourg et première semaine :

D’abord le Tour comme par un prologue. Le norvégien du crédit agricole Thor Hushovd se montre le plus rapide avec un temps de 8’17” et une moyenne à 50.704 km/h. George Hincapie finit dans la même seconde mais le norvégien prend le jaune. A Strasbourg, Casper avant que McEwen ne gagne lors des étapes 2, 4 et 6 à Esch-sur-Alzette, à Saint-Quentin et à Vitré. Pendant ce temps là, lors de l’étape 3 arrivant à Valkenburg, Matthias Kessler s’impose tandis qu’Alejandro Valverde abandonne sur chute. Le belge Tom Boonen récupère le jaune des épaules de McEwen. A Caen, lors de l’étape 5, Oscar Freire s’impose devant le champion du Monde belge Tom Boonen. Dans le chrono de Rennes, Serhiy Honchar s’impose avec 1′ sur Landis et 1’04” sur Lang.

Les Pyrénées :

A Dax, Freire s’impose devant McEwen et remporte sa 2è étape. Ensuite, dans les Pyrénées commence le 12 juillet ou Cyril Dessel, révélation française fait un numéro avec l’espagnol Juan Miguel Mercado. D’abord l’échappée se constitue d’une quinzaine de coureur dont les français Cyril Dessel, Cédric Vasseur ou encore Carlos Da Cruz. Daniele Bennati, Juan Miguel Mercado, Joost Posthuma, Jens Voigt et Íñigo Landaluze sont aussi présents.

Dans le Soudet, Cyril Dessel et Juan Miguel Mercado s’échappent mais sont repris dans la descente par 5 collègues d’échappées. Dans le col de Marie-Blanque, Cyril Dessel et Juan Miguel Mercado y retournent et seul Íñigo Landaluze parvient à suivre le rythme tout en étant à 2′ du duo. Au sprint à Pau, l’espagnol s’impose, le français prend le jaune et maillot à pois. Le groupe des favoris finit à 7’23”.

étape 10 Tour de France 2006

Puis le lendemain, dans le Val d’Aran, l’échappée est reprise et Menchov règle au sprint Leipheimer et Landis. Ce dernier revêtit le jaune.

étape 11 Tour de France 2006
Transition vers les Alpes :

A Carcassonne, Yaroslav Popovych mais Floyd Landis garde le jaune. A Montélimar, Jens Voigt s’impose devant Óscar Pereiro, Sylvain Chavanel, Manuel Quinziato et Andrey Grivko. Si Pereiro prend le jaune à Landis, le peloton finit hors-délais à 29’52” du vainqueur. Du fait que le Tour ne peut se finir à 5, le peloton est repêché. Vers Gap, Matthias Kessler, Pierrick Fédrigo, Salvatore Commesso, Mario Aerts, David Cañada et Rik Verbrugghe partent en échappée. Au sprint, Pierrick Fédrigo règle Salvatore Commesso. Le top 15 au général reste inchangé.

Les Alpes :
Tour de France 2006
étape 15 Tour de France 2006

Par la suite dans l’Alpe, Franck Schleck et Damiano Cunego sont les derniers échappées et s’en vont vers la victoire. Le luxembourgeois réglera l’italien tandis que Landis récupère son maillot pour 6″. Mickaël Rasmussen qui a fait une échappée fantastique s’impose pour 1’41” sur Sastre et 1’54” sur Pereiro qui récupère le jaune avec 1’50” sur son compatriote Sastre. L’états-unien Floyd Landis victime d’une défaillance terrible perdra 10′ et sûrement le Tour.

Oscar Pereiro remporte le Tour de France 2006
étape 16 Tour de France 2006

Cependant, le lendemain, Floyd Landis effectue une échappée de 150 km en avalant les cols avec une facilité déconcertante. Il aura 6′ au pied de Joux-Plane et conservera cette avance à Morzine. Moreau et Sastre prennent 1’26” et 110″ sur leurs adversaires.

étape 17 Tour de France 2006
Arrivée vers Paris :

A Mâcon, Matteo Tosatto s’impose devant son compatriote Cristian Moreni. Aucun changement dans le TOP 15. La dernière étape décisive est le chrono entre Le Creusot et Montceau-les-Mines sur 57 km. Le vainqueur du premier chrono, Serhiy Honchar s’impose avec un temps de 1h07’45” et une moyenne de 50.480 km/h. Andreas Klöden et Óscar Pereiro suivent à 41″ et 2’40”. Finalement, à Paris, Thor Hushovd s’impose devant les aussies Robbie McEwen et Stuart O’Grady.

Affaire Floyd Landis :

L’états-unien est contrôlé positif à la testostérone le 27 juillet. Ce contrôle est confirmé le 5 août après la contre-expertise. 6 semaines plus tard, il sera suspendu durant 2 années, le Tour de France reviendra à l’espagnol de la Caisse d’Epargne Óscar Pereiro. Si ce dernier est positif au salbutamol, il présente un certificat médical valable et valide lui permettant de se laver de tous soupçons.

Classement de la course :

1- Óscar Pereiro (Caisse d’Epargne) en 89 h 40’27”
2- Andreas Klöden (T-Mobile) à 32″
3- Carlos Sastre (CSC) à 2’39”
4- Cadel Evans (Davitamon-Lotto) à 4’11”
5- Denis Menchov (Rabobank) à 6’09”

Maillots distinctifs :

Si l’espagnol Oscar Pereiro remporte le Tour de France 2006, Robbie McEwen remporte son 3è et dernier maillot vert. Michael Rasmussen finit meilleur grimpeur, Damiano Cunego meilleur jeune et T-Mobile meilleur équipe. L’espagnol David de la Fuente finit combatif.

Malgré le fait qu’il n’ai pas été le meilleur sur ce Tour, Oscar Pereiro remporte le Tour de France 2006 via le contrôle positif de Floyd Landis. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here