Biathlon

Östersund : Témoins d’un pâle relais

La saison de coupe du monde de Biathlon est lancée ! Après un relais mixte simple décevant des Bleus qui terminent 7e, le relais mixte débutait sa saison avec un certain Martin Fourcade. Mais tout ne s’est encore pas très bien passé…

Les Bleues en difficulté

Dès le premier tir couché, la française commet trois fautes et laisse filer les favoris tels que les Russes ou les Italiens malgré une faute également pour Lisa Vitozzi. Toutefois, la Norvège n’a pas non plus été fringante sur ce premier tir et les écarts restent groupés. Impériale, Vitozzi largue déjà le peloton dès le tir debout devant la Finlande. Célia Aymonier en grand difficulté avec son tir commet encore beaucoup de fautes qui l’amènent même sur l’anneau de pénalité à deux reprises. De quoi tuer tout espoir pour les Bleus de figurer en tête du classement à la fin de la course.

Wierer enfonce le clou pour les Italiens juste devant Makarainen, Brorsson et Herrmann. La Norvège est plus en difficulté chez les femmes. Impériales au tir, les Italiennes ont déjà bien relégué la concurrence avant les deux relayeurs chez les hommes.

Les Bleus n’ont rien pu faire

Dans une course où les écarts étaient déjà bien faits, les Bleus ont essayé de prendre leurs marques. Chose plutôt réussie pour Quentin Fillon-Maillet auteur d’un joli 9/10. Devant, l’explication se joue entre Italie, Suède et Norvège à l’entame du dernier relais. Windisch est mis sous pression par Johannes Boe revenu très fort dès le premier tour mais qui craque au tir couché. Boe, impérial revient à 12 secondes de Windisch à l’entame du dernier tour, de quoi mettre une folle pression et une fin de parcours animée. Windisch tient bon et l’Italie s’impose devant la Norvège et la Suède. Les Bleus, finissent eux, dans le top 10… une bien maigre consolation avec cette 9e place grâce à Martin Fourcade notamment.

Östersund a donc vibré pour ses relais Suédois mais a été maudit pour les relais tricolores, bien loin du compte aujourd’hui. Les Bleus devront se rattraper dès demain avec les sprints. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
at Praesent ut vulputate, felis in ante. accumsan Curabitur consectetur