En équipe

Pape Diouf, à jamais dans le cœur du football français

Hier, Pape Diouf s’est éteint à l’âge de 68 ans, mortellement touché par le Covid-19. L’occasion pour nous de revenir sur la carrière de cet homme qui a marqué le monde du football.

Des débuts comme journaliste

Pape Diouf a passé son enfance en Afrique et a notamment été scolarisé à Dakar ainsi qu’en Mauritanie. Il débarque à Marseille, âgé de seulement 18 ans. Son père étant militaire et ayant combattu pendant la Seconde Guerre mondiale, il voulait que son fils suive le même chemin que lui. Mais ce n’est pas du gout de Pape Diouf qui décide d’intégrer une école de politique. Mais il abandonne rapidement ses études et rencontre Tony Salvatori. Ce dernier le fera entrer en tant que pigiste au journal La Marseillaise. Après des débuts convaincants, il est embauché à temps plein pour suivre le club de l’Olympique de Marseille. Il rejoint ensuite le journal national Le Sport, alors dirigé par Xavier Couture, après 12 ans de bons et loyaux services à La Marseillaise. Mais il devra rapidement s’en aller car le journal n’a pas pu continuer à exercer son activité.

Avant son arrivée à l’OM, il fut agent de joueur et aura vu passer des noms comme Basile Boli, Samir Nasri, Grégory Coupet, Bernard Lama et tant d’autres grands joueurs.

Président de l’OM pendant plusieurs années

En 2004, Pape Diouf rejoint les rangs de l’Olympique de Marseille en tant que manager général du club chargé des affaires sportives. Un an plus tard, il devient président du club, influencé par Robert Louis-Dreyfus, actionnaire du club. Deux ans après, il prend surement l’une des décisions les plus controversées de sa carrière : il fait le choix d’aligner une équipe bis face au PSG. Cette décision lui a permis de resserrer les liens entre les supporters de l’OM mais surtout, de s’attirer les foudres de la Ligue et de Canal, alors diffuseur du championnat. Score final de la rencontre : 0-0.

Les résultats de Marseille allaient de bon train puisque le club accrochait très régulièrement des podiums, lui permettant d’accéder à la Ligue des Champions. Il hisse le club par deux fois en Coupe de France mais malheureusement, aucune des finales n’a été remportée. En 2009, il est débarqué à cause d’absences répétées au conseil de surveillance de l’OM, ainsi qu’à cause de conflits internes . Il est mis en examen en 2016 pour abus de biens sociaux et association de malfaiteurs dans une affaire liée aux transferts de certains joueurs. Sa mise en examen est annulée et il placé sous le statut de témoin assisté en 2018.

Foot OM - OM : Pape Diouf veut revoir Marseille rival du ...

Pape Diouf devant les supporters Marseillais. (foot01)

 

Un peu de politique

Après s’être éloigné du monde du football, Pape Diouf entrevoit une petite carrière dans le monde politique. En 2013, un an avant les élections municipales, il prend la tête d’une liste à Marseille nommée “changer la donne” qui a pour but de mettre en valeur les écologistes et les associations. Il réalise même un clip qui dénonce la situation sociale de certaines personnes dans la ville. Malheureusement pour lui, sa liste ne terminera que cinquième, avec 5.63% des voix.

Un an plus tôt, il est nommé Chevalier de la Légion d’Honneur par François Hollande, alors président de la République. Depuis 2011, il était également dans le milieu des paris sportifs où il tenait une chronique régulière sur les pronostiques de certains matchs. Il a également écrit deux livres : De but en blanc (éditions Hachette Littératures, 2009) et c’est bien plus qu’un jeu (éditions Grasset, 2013)

Des réactions en chaîne de plusieurs acteurs du football

Bien évidemment, le décès de Pape Diouf a endeuillé le monde de football et plusieurs personnalité se sont exprimées sur le sujet, comme Basile Boli, Benjamin Mendy, Habib Beye, Florian Thauvin, Didier Deschamps et tant d’autres acteurs du football.

La rédaction de WeSportFR adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Pape Diouf. Nous ne vous oublierons jamais, Pape Diouf.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut nec Curabitur id, efficitur. diam lectus