Pari du Jour : Ligue Europa, Rennes face à son destin

1
Ligue 1

Après sa magnifique qualification sur la pelouse du Betis Séville, le Stade Rennais passe à l’étape supérieure avec ce seizième de finale de Ligue Europa face à Arsenal. Le Stade Rennais peut-il le faire ? Si pour les Gunners, cette rencontre n’a pas la saveur d’une grande rencontre européenne. Pour les bretons, c’est tout le contraire et c’est tout le pays du « Gwenn-Ha-Du » qui se mobilise pour une rencontre qualifiée de « match du siècle » par certains supporters. (source image : Footballogue – Icon sport)

 

Une affiche 5 étoiles pour la Bretagne

Nul besoin de dire que la marche semble raide à grimper pour des rennais peu habitués aux joutes européennes. Les Gunners sont actuellement cinquième de Premier League et reste sur une bonne dynamique (3V/1N/1D). Porté par le duo Aubameyang-Lacazette, les canonniers sont redoutables et les défenses du royaume peuvent en témoigner (déjà 61 buts marqués soit la troisième meilleure attaque). Intronisé entraîneur en début de saison, Unai Emery a pris la lourde tâche du remplacement d’Arsène Wenger et le bilan actuel joue plutôt en sa faveur. Toujours en course pour terminer dans le “Big Four”, l’espagnol a su imposer ses concepts de jeu. Souvent pointé du doigt pour leurs errances défensives en début de saison, ils ont corrigé cela et affiche une certaine solidité. Malheureux le week-end dernier, lors du derby face à Tottenham, les hommes d’Unai Emery méritaient la victoire.

De sont côté, Rennes est porté par un entraineur aussi jeune qu’ambitieux : Julian Stephan. Ce dernier connaît parfaitement la maison rennaise pour y avoir entrainé les U19 en 2012 puis la réserve en 2015. Intronisé en décembre 2018, le fils de l’illustre « Guy Stephan », a explosé les startings blocks : cinq victoires sur ses cinq premiers matchs, une qualification en huitième et seizième de l’Europa League, une demi-finale de coupe de France et des bretons toujours invaincus à domicile. Statistiques à l’appui, l’équipe n’a jamais montré autant de sérénité. Rennes gagne et le collectif made in Stephan valorise les individualités. Le bilan est flatteur, mais ne semble par perturbé l’homme. Aussi à l’aise devant les caméras que sur le bord du terrain, l’homme à la communication soyeuse a su relancer une équipe en perte de vitesse sous l’ère Lamouchi.

 

Faut il y croire ?

Si Rennes veut se laisser des chances en vue du match à l’Emirates Stadium le jeudi 14 mars, il va falloir livrer une bien belle copie aujourd’hui. Dispensé ce weekend de championnat afin de mieux préparer cette rencontre, les joueurs de Julian Stephan arrivent frais et plein d’envie. L’effectif de Rennes n’a pas à rougir en comparaison de celui d’Arsenal. Il demeure inférieur, certes, mais a largement les capacités de faire douter une équipe souvent mal à l’aise lors de ces déplacements (huitième équipe a l’extérieur de Premier League avec 26 buts marqués pour 27 pris). Cette affiche sera aussi l’heure de retrouvailles glaciales entre Unai Emery et Hatem ben Arfa. On peut imaginer que HBA sera revanchard à l’idée d’affronter son ancien entraineur qui l’avait placardisé lors de leur aventure commune au PSG. Même si Julian Stephan a voulu désamorcer la polémique en conférence d’avant match « C’est le Stade Rennais contre Arsenal en Ligue Europa, ce n’est pas Hatem Ben Arfa contre Unai Emery » nul doute que l’ex tricolore voudra briller lors de cette rencontre.

Enfin, les rouges et noirs seront portés par tout un peuple, ils étaient très nombreux à venir combattre l’atmosphère brulante du Benito Villamarin à Séville, ils seront encore plus à garnir les 30 000 places d’un Roazhon Park qui va vrombrir de partout (le club aurait pu remplir trois fois son stade, selon les chiffres communiqués). Si ce parcours européen suscite un tel engouement sur les terres celtes, c’est que telle une traversée du désert sans eau, les supporters rennais n’ont failli jamais s’en remettre. Frustrés et lassés de ces décennies de « loositude » ou le Stade rennais enchaînait les échecs, les supporters ont prié pour que de jours meilleurs arrivent. Alors, Messieurs ! c’est à vous de jouer ! Laissez-nous rêver !

 

Composition d’équipe

Les Rennais récupèrent le capitaine, André, suspendu au match retour à Séville. En revanche, l’inoxydable Traoré et le sénégalais Niang seront suspendus après avoir été avertis en Andalousie. La perte de ces titulaires en puissance risque de se faire sentir, surtout sur le couloir droit ou le duo Sarr-Traoré est très performant. Stephan devrait opter pour un 4-4-2 avec HBA comme faux n°9.

Rennes: Koubek – Zeffane, Da Silva, Mexer, Benseibaini – Bourigeaud, André, Grenier, Sarr – Ben Arfa, Hunou

Bellerin est blessé pour Arsenal tout comme Holding, Lichtsteiner et Welbeck. Suspendu trois matchs à cause d’un coup de coude sur un joueur du Bate Borisov lors du 16e de finale aller de Ligue Europa, Alexandre Lacazette ne sera pas du déplacement à Rennes. Emery devrait opter pour un 4-2-3-1. Aubameyang sera à surveiller attentivement, sa vitesse pourrait mettre à mal l’arrière garde rennaise.

Arsenal: Cech – Maitland-miles, Mustafa, Socrates, Kolasinac – Xhaka, Torreira – Mkhitaryan, Ozil, Iwobi – Aubameyang

 

Pronostic

Du même avis que Julian Stephan , je pressens que HBA va faire un grand match. Avec lui ça peut être quitte ou double mais il aime briller lors des grands rendez-vous. Il tire les pénalties et la plupart des coups francs. Positionné faux n°9 en soutien de Adrien Hunou, Hatem aura des occasions de scorer.

“Ben Arfa buteur” à 3.80 sur Betclic

Un autre pari me semble intéressant, “les deux équipes marquent” à 1.70 sur Betclic

 

Nelson MONTET

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here