Paris FC – Sochaux : Paris toujours plus près du podium.

Un samedi après midi à 15 heures, sous le soleil de Charléty pour la 29ème journée de Dominos Ligue 2.

A se balader aux abords du stade depuis une semaine, on sentait que ce match était d’une grande importance pour le Paris FC. On pouvait notamment voir les affiches de la rencontre à la station de tramway, chose qui n’arrive habituellement pas. Un match capital puisque le club était descendu à la 9ème place après ses échecs face à Brest et Nîmes. Le club avait tout fait pour ramener du public, offrant la place pour les spectatrices.

La première mi-temps a été à l’avantage des Parisiens mais un manque de lucidité dans la dernière touche de balle les a conduit au vestiaire avec un score nul et vierge. Un manque d’efficacité aussi dû aux parades du gardien Alti Zigi.

Sans doute bousculés par leur entraineur Fabien Mercadal pendant la mi-temps, les Parisiens ont rapidement ouvert le score au retour des vestiaires grâce à une tête de Cyril Mandouki sur corner. 53ème minute et le stade peut souffler. Toutefois, l’entraineur sochalien, Peter Zeidler, furieux après ce but a remis en question la non intervention de l’arbitre pour arrêter le jeu, tandis que Yakou Meité était blessé dans sa surface.

Malgré de nouveaux déchets techniques, dont ceux de Dylan Saint-Louis à la 82ème et 90ème, Idriss Ess Chergui s’est chargé de lober le gardien sochalien pour marquer le deuxième but de la rencontre. Tout simplement. A la 94ème.

Côté sochalien, on ne retiendra pas uniquement la défaite puisque le défenseur Adolphe Teikeu s’est illustré d’une sublime touche salto. Rare mais délicieux à voir.

Cette victoire permet aux Parisiens de remonter à la cinquième place du classement, à deux points de la troisième place. La Ligue 2 nous réserve encore beaucoup de surprises !

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire

fringilla amet, tristique sed eleifend massa commodo dolor. leo venenatis, vulputate,