Cyclisme

Paris-Roubaix Hommes 2022 : présentation, parcours et heure de la course

Paris-Roubaix

En l'absence du champion en titre Sonny Colbrell, le Paris-Roubaix 2022 s'annonce passionnant. De retour au printemps, l'enfer du Nord revient pendant le week-end de Pâques avec les pelotons masculin et féminin qui s'affronteront sur les pavés du nord de la France. Verrons-nous les rivaux Wout van Aert et Mathieu van der Poel s'affronter dans leur dernier duel ?

Maintenant que les Français (ou du moins une partie d'entre eux) ont voté aux élections présidentielles, ce qui aurait dû se produire le week-end dernier peut maintenant se produire : la 119e édition de Paris-Roubaix sera courue le dimanche de Pâques, un jour après la deuxième édition de la Reine des Classiques féminine.

Si cette bizarrerie du calendrier a largement mystifié les fans habitués à ce que le Tour des Flandres suive Paris-Roubaix le dimanche, elle a laissé la porte ouverte à Wout van Aert, le champion belge qui a manqué la Ronde après avoir contracté le Covid plus tôt dans la semaine des Flandres. En son absence, Mathieu van der Poel a remporté une édition palpitante après avoir été poussé dans ses retranchements par le novice Tadej Pogacar jusqu'à l'arrivée.

Mais Van der Poel n'a pas pu maintenir sa série de victoires dimanche dernier lors de l'Amstel Gold Race – et ce chevauchement peu orthodoxe du début de la Semaine des Ardennes avec la course phare de la saison des classiques pavées pourrait bien donner lieu à un spectacle imprévisible alors que Paris-Roubaix revient à son créneau de printemps pour la première fois depuis 2019.

Avec le soleil et des températures douces prévus pour le week-end, les conditions boueuses qui ont fait de l'Enfer du Nord de l'année dernière un événement digne de son nom ne seront pas de mise. Mais courir sur les pavés grossiers et impitoyables du nord de la France n'est jamais une partie de plaisir, et les fans peuvent donc s'attendre à des niveaux élevés de douleur, de souffrance et de drame. Et s'il ne pleuvra pas, le temps ne sera peut-être pas non plus sec et poussiéreux : il restera peut-être quelques flaques d'eau et des plaques de boue de l'hiver, même après le nettoyage habituel effectué par les Amis de Paris-Roubaix dans la semaine précédant la course.

Paris-Roubaix 2022 : les favoris 

Le champion en titre, Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious), ne défendra pas sa couronne alors que l'Italien se remet d'un problème cardiaque menaçant sa carrière, apparu lors de la Volta a Catalunya. Le champion 2019, Philippe Gilbert (Lotto Soudal), se concentre sur les Ardennes, tandis que Peter Sagan (TotalEnergies) sera absent pour cause de maladie.

Cela signifie que le champion le plus récent à prendre le départ pourrait être le Belge Greg van Avermaet de Ag2R-Citroen – et nous pouvons probablement tous convenir que ses meilleurs jours sont derrière lui. Le vainqueur de 2017 sera rejoint par le coéquipier de Sagan, le champion néerlandais de 2014 Niki Terpstra – pour qui l'aparté précédent sonne encore plus vrai – ainsi que par le vainqueur allemand de 2015 John Degenkolb (Team DSM).

Parmi les coureurs en forme qui ont de bonnes chances de remporter l'édition masculine, on trouve deux coureurs qui n'ont pas encore ajouté le trophée à leur palmarès – Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Wout van Aert (Jumbo-Visma) – ainsi qu'un groupe de coureurs pour lesquels l'élan a été donné pendant la campagne de printemps : Alexander Kristoff (Intermarche-Wanty-Gobert), Mads Pedersen (Trek-Segafredo), Stefan Kung (Groupama-FDJ), Christophe Laporte (Jumbo-Visma) et Michael Matthews (BikeExchange-Jayco).

En l'absence de Colbrelli, Bahrain Victorious fera confiance au vétéran australien Heinrich Haussler et au champion de Milan-San Remo, le Slovène Matej Mohoric, même s'il faudra surveiller Fred Wright après que le jeune Britannique ait impressionné dans les Flandres. Haussler, 38 ans, a terminé dans le top 10 à trois reprises, bien qu'il soit devenu un peu mou avec l'âge (il a couru la Ronde avec une paire de gants, ce qui était une première).

L'équipe qui a le plus besoin d'une victoire pour se remonter le moral est QuickStep Alpha Vinyl. L'équipe a été un homme-orchestre ce printemps, Kasper Asgreen ayant du mal à porter tout le poids des résultats. Une fois de plus, le rouleur danois mènera la course aux côtés des vieux routiers Zdenek Stybar (deux fois vice-champion du vélodrome de Roubaix) et Yves Lampaert.

Filippo Ganna, qui fera ses débuts tant attendus à Roubaix pour Ineos Grenadiers, est une perspective alléchante pour une équipe en pleine maturité qui comprend également le vice-champion des Flandres Dylan van Baarle, le vainqueur de l'Amstel Gold Michal Kwiatkowski, et le jeune duo prometteur de Ben Turner et Magnus Sheffield, sans oublier le vétéran du pavé Luke Rowe.

EF Education-EasyPost misera sur le duo expérimenté des Lowlanders, Sebastian Langeveld et Jens Keukeleire, tandis que leur ancien coureur Sep Vanmarcke sera le fer de lance d'Israël-Premier Tech dans sa quête improbable d'un trophée sur pavés.

Les autres outsiders à surveiller sont Oliver Naesen (Ag2R-Citroen), Jasper Stuyven et Quinn Simmons (Trek-Segafredo), Nils Politt (Bora-Hansgrohe), Mike Teunissen (Jumbo-Visma), Hugo Hofstetter (Arkea-Samsic), Luke Durbridge (BikeExchange-Jayco), Imanol Erviti (Movistar), Anthony Turgis (TotalEnergies) et le dauphin surprise de l'année dernière, Florian Vermeersch (Lotto Soudal). Il n'y a pas de place pour l'animateur de l'année dernière, Gianni Moscon (Astana), qui a lutté pour sa forme et sa condition physique depuis son changement d'Ineos Grenadiers cet hiver.

Paris-Roubaix 2022 : le parcours

La course commence, comme toujours, à Compiègne, à 80 km au nord-est de Paris, la ville accueillant le départ depuis 1977. Après le départ, les coureurs sont accueillis par 96 km de routes roulantes et plates en direction du Nord, vers le département du Nord et le premier des 30 secteurs pavés à Troisvilles.

Ce n'est pas une introduction facile aux pavés, les trois premiers secteurs étant classés trois et quatre étoiles. Mais, comme toujours, l'avant du peloton sera le théâtre d'une lutte acharnée pour les places, quel que soit le classement.

Trois secteurs cinq étoiles parsèment le parcours, le premier étant le plus célèbre d'entre eux, la Trouée d'Arenberg, après 162 km de course. Ce secteur de 2,3 km n'est pas le plus long de la course, mais il est l'un des plus difficiles en raison des pavés durs et inégalement espacés qui traversent la forêt.

47 km plus loin, Mons-en-Pévèle offre un autre défi difficile, couru principalement sur un faux plat pendant 3 km. Le virage serré à gauche à mi-chemin peut aussi donner un effet d'accordéon lorsque les coureurs accélèrent à la sortie du virage.

Le dernier défi cinq étoiles de la course est le Carrefour de l'Arbre, à 17 km de la ligne, après 240 km de course difficile. Mesurant 2,1 km, ce secteur est généralement la dernière portion de pavés d'où peut être lancée une attaque victorieuse.

Trois autres secteurs pavés suivent, dont le dernier tronçon pavé cérémonial dans la ville de Roubaix elle-même. Pour conclure la course, les coureurs effectueront un tour et demi sur la surface plate du Vélodrome André Pétrieux, qui est relativement relaxante – selon la situation de la course.

Les secteurs pavés au programme

30 : Troisvilles à Inchy (km 96,3 – 2,2 km) ***
29 : Viesly à Quiévy (km 102,8 – 1,8 km) ***
28 : Quiévy à Saint-Python (km 105,4 – 3,7 km) ****
27 : Saint-Python (km 110,1 – 1,5 km) **
26 : Haussy à Saint-Martin-sur-Écaillon (km 116,6 – 0,8 km) **
25 : Saint-Martin-sur-Écaillon à Vertain (km 120,9 – 2,3 km) ***
24 : Capelle à Ruesnes (km 127,3 – 1,7 km) ***
23 : Artres à Quérénaing (km 136,3 – 1,3 km) **
22 : Quérénaing à Maing (km 138,1 – 2,5 km) ***
21 : Maing à Monchaux-sur-Ecaillon (km 141,2 – 1,6 km) ***
20 : Haveluy à Wallers (km 154,2 – 2,5 km) ****
19 : Trouée d'Arenberg (km 162,4 – 2,3 km) *****
18 : Wallers à Hélesmes (km 168,4 – 1,6 km) ***
17 : Hornaing à Wandignies (km 175,2 – 3,7 km) ****
16 : Warlaing à Brillon (km 182,7 – 2,4 km) ***
15 : Tilloy à Sars-et-Rosières (km 186,2 – 2,4 km) ****
14 : Beuvry-la-Forêt à Orchies (km 192,5 – 1,4 km) ***
13 : Orchies (km 197,5 – 1,7 km) ***
12 : Auchy-lez-Orchies à Bersée (km 203,6 – 2,7 km) ****
11 : Mons-en-Pévèle (km 209,1 – 3 km) *****
10 : Mérignies à Avelin (km 215,1 – 0,7 km) **
9 : Pont-Thibault à Ennevelin (km 218,5 – 1,4 km) ***
8 : Templeuve – Moulin-de-Vertain (km 224,4 – 0,5 km) **
7 : Cysoing à Bourghelles (km 230,8 – 1,3 km) ***
6 : Bourghelles – Wannehain (km 233,3 – 1,1 km) ***
5 : Camphin-en-Pévèle (km 237,8 – 1,8 km) ****
4 : Carrefour de l'Arbre (km 240,5 – 2,1 km) *****
3 : Gruson (km 242,8 – 1,1 km) **
2 : Willems à Hem (km 249,5 – 1,4 km) ***
1 : Roubaix – Espace Charles Crupelandt (km 256,3 – 0,3 km) *

Dernières publications

En haut