Cyclisme

Patrick Konrad, analyse d’une victoire audacieuse

Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) remporte la 16e étape du Tour de France en solitaire. C’était la deuxième étape qui se déroulait dans les Pyrénées, allant de Pas de la Case à Saint-Gaudens. Le champion d’Autriche a fait preuve de panache et d’audace. 

Patrick Konrad s’est battu pour faire partie de l’échappée qui a mis du temps à se former. C’est dans le Col de la Core (13,1 km, 6,6 %) qu’il rejoint les trois hommes à l’avant, Fabien Doubey (TotalEnergies), Jan Bakelants (Intermarché-Wanty-Gobert Materiaux) et Christopher Juul Jensen (Team BikeExchange), qui craque à 2 km du sommet. Les trois hommes de tête sont suivis par 11 coureurs dont David Gaudu (Groupama-FDJ), Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious), Franck Bonnamour (B&B Hotels P/B KTM) ou encore Michael Matthews (Team BikeExchange). 

Tout s’est joué dans l’ascension du Col de Portet-d’Aspet (5,4 km, 7,1 %). À 4 km du sommet, Konrad lance une attaque et se détache des deux autres coureurs, Doubey et Bakelants. Il creuse rapidement l’écart avec les poursuivants. Gaudu accélère le rythme à 2 km du sommet et seul Colbrelli parvient à le suivre. Ils ne réussissent pas à le rattraper et le coureur autrichien file tout droit vers la victoire.

À 15 km de l’arrivée, les deux hommes sont repris par un petit groupe de coureurs. Alors que Konrad a une minute d’avance sur les poursuivants et grimpe la Côte d’Aspret-Sarrat (800 m, 8,4%) tout seul, Gaudu ne relâche pas ses efforts et augmente le rythme pour essayer de le rattraper. Les autres coureurs restent dans sa roue et réussissent à reprendre 15 secondes sur l’homme de tête. Patrick Konrad accentue ses efforts, ne faiblit pas et parvient même à reprendre du temps. Il remporte cette 16e étape en solitaire, la première dans sa carrière. 

Crédit photo une : ©Philippe LOPEZ / AFP
Dernières publications
To Top