Pelicans @ OKC : Brouillons mais victorieux Thunder



Match plutôt alléchant à l’Ouest entre deux équipes qui sont toutes les deux capables d’atteindre les playoffs en avril. Après un début de saison compliqué, OKC a bien réagi et Russell Westbrook attendait de pied ferme la venue d’Anthony – Monosourcil – Davis.

Une première mi-temps irrégulière

Un match plutôt équilibré que ce soit sur le papier ou sur le parquet. Néanmoins, ce ne sont pas forcément les stars qui ont brillé dans ce premier acte. OKC brille collectivement dans le premier quart grâce au Big 3 Westbrook – George – Adams qui à eux trois claquent un 21-20 en 9 minutes aux Pels. OKC termine d’ailleurs devant 36-28 à la fin du premier quart. Davis est plutôt discret jusqu’alors et bien géré par Steven Adams. Dans le second quart, NOLA revient grâce à une bonne rentrée de Julius Randle mais aussi de Ian Clark. D’ailleurs les Pels mènent d’un point à la pause 63-62.


Frayeurs pour OKC, mais victoire assurée

OKC joue mieux dès qu’ils reprennent un schéma Russ – Adams en utilisant PG plus en shooteur. Pas de gros scoring, bonne répartition du score chez les deux équipes avec des pourcentages pas énormes au tir pour Davis et Russell Westbrook
Beaucoup de balles perdues et de tirs ratés par NOLA en deuxième partie de troisième qui redonne un petit écart pour OKC, run aussitôt annulé par la maladresse d’OKC à leur tour. Ping pong de séquences alternant le très bon et le moins bon.
OKC a le dernier mot et prend un bel avantage à la fin du troisième. 100-86
Julius Randle est pourtant chaud et ramène progressivement NOLA mais trop de pertes de balle pour prétendre gagner ce match, et ce malgré la blessure à la cheville de Russell Westbrook dans le troisième quart.
OKC va alors totalement rater sa fin de match, NOLA reviens à 2 points. Finalement, Paul George en patron assure la victoire difficile des siens.

Nous essaierons de vous informer quand à la blessure de Russell Westbrook via nos réseaux sociaux. En attendant, passer une bonne journée avant la prochaine nuit NBA dès demain.

Crédit photo : USA TODAY



A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

ultricies et, Praesent leo non mattis in id