Philadelphie 76ers : rêver plus grand

Défaits en demi-finale de conférence par le futur champion l’an dernier, Philadelphie aura été l’équipe qui a posé le plus de problèmes à Toronto et les Sixers ne doivent leur élimination qu’au désormais légendaire shoot de Kawhi. Mais cette année le chemin semble tracé à l’Est pour les coéquipiers de Joel Embiid.

 

Le bilan 2018-2019

Portés par un cinq majeur impressionnant les 76ers n’avaient eu aucun mal pour se qualifier pour les Playoffs. Troisième de la conférence Est derrière les intouchables Raptors et Bucks, Philadelphie avait fait montre d’une profonde irrégularité. Montés en régime durant la campagne de Post-Season, Ben Simmons et les siens ont fini par tomber sous les assauts des Canadiens mais non sans gloire. Défaits 3-4, les Pennsylvanniens auront certainement été l’équipe qui a posé le plus de problème au furtur champion. Le problème (pourtant bien identifié depuis le début de la saison) : un banc assez pauvre et incapable de prendre le relais lorsque la second-unit était sur le parquet.

 

Une intersaison chargée

Trois joueurs titualires en fin de contrat, ce n’est jamais simple à gérer. Et le Board des Sixers a défini ses priorités. Exit Jimmy Butler arrivé en début de saison, et JJ Reddick, All-In sur Tobias Harris (180M sur 5 ans). Si JJ Reddick a profité de la Free Agency pour signer libre à New Orleans, Philadelphie a récupéré Josh Richardson au Heat dans le cadre du sign-and-trade de Jimmy Buckets. Pour terminer de façonner son 5 majeur, Brett Brown a jeté son dévolu sur Al Horford, l’intérieur des Celtics viendra ajouter au déjà énorme potentiel défensif de cette équipe. Une fois ces transferts effectués, il fallait un banc. Et pour ça, il y a la draft et la Free Agency. Drafté en 20eme position Matisse Thybulle pourrait avoir un rôle à jouer dès cette année, au contraire de Marial Shayok qui devra certainement faire ses preuves en G-League. Pour compléter le roster, Phildelphie a également engagé Raul Neto qui viendra apporter son shoot extérieur, Kyle O’Quinn, et James Ennis III.

  • Arrivées : Al Horford, Josh Richardson, Raul Neto, Kyle O’Quinn, James Ennis III, Norvel Pelle, Isaiah Miles, Christ Koumadje
  • Départs : TJ McConnell, JJ Reddick, Jimmy Butler, Boban Marjanovic, Amir Johnson, Greg Monroe

 

5 Majeur

Ben Simmons – Josh Richardson – Tobias Harris – Al Horford – Joel Embiid

Pas de surprise à prévoir, le starting-five des Sixers sera 5 étoiles et très grand. Attention cependant, avec une taille moyenne si haute, Philadelphie pourrait bien éprouver des difficultés contre certaines équipes et le spacing sera certainement le problème le plus difficile à gérer.

 

Le Joueur à suivre

Il l’a annoncé lui-même, Ben Simmons a passé un cap et veut désormais être une arme extérieure également. S’il a travaillé son shoot à 3 points durant l’intersaison, l’Australien devra prouver sur les matches de saison régulière qu’il a vraiment fait des progrès comme il le laisse entendre. Si cela se confirme, nul doute que Ben Simmons pourrait bien être l’une des attractions de cette saison et l’un des joueurs les plus complets de la Ligue.

 

Le Prono

Avec le nivellement par le bas de la Conférence Est, les Sixers devraient jouer les premiers rôles et pourraient bien lutter toute la saison avec les Bucks pour le titre de champion de Conférence. Classés parmi les favoris pour le titre final par la plupart des bookmakers, Philadelphie n’a pas vraiment le choix et devra faire mieux que la saison passée. Avec un effectif pareil et un coach qui a prouvé l’an dernier qu’il savait s’adapter, le titre NBA pourrait ne pas être si loin…

A propos de l'auteur

Si ma fille en avait, elle se serait appelée LeBron, j'ai découvert la NBA avec Kobe et The Answer, je l'ai aimée avec TP et el Manu.

Poster un commentaire

commodo accumsan at consequat. elit. ut ut mi,