Philadelphie @ Detroit : Théâtre de la 1ère immense performance individuelle de l’année



Quel match cette nuit en NBA. Depuis une semaine, la folie frappe en NBA : des prolongations, des matchs à plus de 260 pts, des buzzers-beaters, des buzzers-blockers (coucou Juancho), bref la NBA a repris son long périple jusqu’aux playoffs sur les chapeaux de roue. La Little Ceasars Arena de Detroit a été le théâtre d’un de ces matchs fous cette nuit avec la visite de Philly à Detroit. 

Le match

Il est des défaites qui font mal à la tête (cf Lakers vs Spurs), il existe aussi des victoires qui peuvent vous lancer une saison. La victoire des Pistons cette nuit sur le fil face à l’un des favoris à l’Est va faire du bien à tout un groupe, à toute une ville ( en tout cas on l’espère car la LCA de Detroit sonne creux).


Un match que Philly n’aurait jamais du laissé filer tant les hommes de Brett Brown ont maitrisé leur sujet. Joel Embiid dans ses standards (33pts, 11rbds, 3blks) bien secondé par un JJ Reddick (30 pts à 43%)  en feu en l’absence de Ben Simmons. Et c’est dans un final à couper le souffle que tout s’est joué. Le 3pts raté d’Embiid à 30sec de la fin, suivi d’un gros In&Out de R.Bullock. Pour finir par un shoot manqué à nouveau par Dario Saric. 120-120 OverTime. Drummond exclu pour 2 fautes techniques, le match va se résumer à un duel d’intérieur en feu. Griffin vs Embiid.

Le joueur du match

Il est rouquin, il sait voler, et hier soir il a collé 50 pions sur la bouche de toute la ville de l’amour fraternel. Blake Griffin a été simplement stratosphérique avec son nouveau record en carrière (50pts, 14rbds, 6passes à 57% au tir et 50% à 3). Mais tout le monde le sait, des stats dans une défaite c’est ballot (coucou Kemba). Alors que des stats et un panier de la gagne ça claque. 128-130 Detroit, JJ Reddick sort du chapeau avec un and-one en 3+1. 132-130 parce que sur la ligne JJ c’est mon gars sûr.

5sec à jouer. Poussez vous je m’occupe de tout. Griffin prend la pénétration offerte par A.Johnson. Il obtient même le and-one car Beber Covington a laissé son cerveau défensif sur le banc pendant cette action. LF pour Griffin, ficelle. Victoire de Detroit sous les M.V.P. des quelques spectateurs de LCA. Grosse perf’, gros match et Detroit s’affirme un peu plus comme un prétendant aux PO. En tout cas avec un Blake Griffin en feu, la franchise du Michigan a de quoi faire peur à beaucoup de monde.

Il y a du matos à Detroit, R.Bullock est bon, le combo R.Jackson / I.Smith fait des stats de meneur important dans la ligue, une raquette ultra-dominante, Coach Casey avec un plan de jeu bien établi. Bref, si la LCA se remplit et commence à faire du bruit ça peut piquer fort chez les Pistons. DETROIT BASKETBALL.

L’action du match

Et voilà comment on gagne un match au couteau chez les Pistons. Avec à la clef un record en carrière pour B.Griffin.

11 matchs cette nuit. Alors pensez à vous reposer aujourd’hui car la nuit va être longue.

Peace



A propos de l'auteur

Fan de sports de ballons. Mais pas seulement... Surtout n'oubliez pas que : "C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont cons". Peace...

Poster un commentaire

nec adipiscing mattis Nullam Praesent risus. lectus id eleifend Donec libero at