NBA

Phoenix Suns : Free Agency, Effectif et Calendrier NBA

Phoenix Suns

En attendant l'ouverture de la saison régulière le 18 octobre prochain, We Sport vous propose un tour d'horizon des trente franchises qui se disputeront le titre en NBA. Aujourd'hui, focus sur les Phoenix Suns.

Le bilan des Phoenix Suns la saison dernière

Finaliste malheureux de la saison 2020/2021, les Phoenix Suns partaient avec beaucoup d’ambitions à l’approche de la saison 2021/2022 avec un seul et unique objectif, le titre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Suns allaient montrer que la défaite quelques mois plus tôt contre les Bucks était digérée et la franchise de l’Arizona était sur le bon chemin. Avec Chris Paul en mode patron (14,7 pts, 4,4 rbds et 10,8 ast) et Devin Booker en leader offensif (26,8 pts, 5,0 rbds et 4,8 ast), les Suns allaient survoler la saison régulière. Meilleur bilan de toute la Ligue avec 64 victoires pour seulement 18 défaites, synonyme d’avantage du terrain pour toute la durée des play-offs, Phoenix s’avançait en favori pour le titre. Mais tout allait se gâter…

Au premier tour, tête de série numéro 1, Phoenix affrontait les New Orleans Pelicans, 9ème de la conférence Ouest, qui venait de sortir les Clippers lors du Play-In. Un 1er tour abordable qui allait immédiatement mettre les Suns dans le dur. Même si au final les Suns allaient remporter la série en 6 matchs, l’impression laissée par les joueurs de Monty Williams n’augurait rien de bon pour la suite des événements. La demi-finale de conférence contre les Dallas Mavericks de Luka Doncic allait le prouver. Bien que menant 2-0, les Suns perdaient 4 des 5 matchs suivants pour une élimination à domicile lors du match 7 lors d’un non-match (-33). Un séisme dans la NBA pour une équipe dominatrice en saison régulière mais qui allait s’écrouler lors de la post-season, à l’image de la détérioration de la relation entre le coach des Suns, Monty Williams, et son pivot Deandre Ayton. Une saison 2021/2022 vraiment particulière avec une domination sans concurrence en saison régulière avant le crash lors des play-offs.

[6418], 1e de la Conférence Ouest, battus en demi-finales de conférence Ouest par les Dallas Mavericks (3-4)

La Free Agency des Phoenix Suns

La première priorité des Phoenix Suns était de prolonger leur franchise player, Devin Booker. Mission réussie pour les dirigeants de l’Arizona qui voit leur meilleur marqueur signer une extension de 4 ans pour 224 millions de $. Arrivé au cœur de la saison 2021/2022, Bismack Biyombo a resigné pour un an chez les Suns au salaire minimum, une bonne pioche pour celui qui apportait 5,8 pts et 4,6 rbds en moyenne lors de ses 36 apparitions. Le fil rouge de l’été allait être la prolongation ou pas, de Deandre Ayton à Phoenix. En attente d’une offre de son équipe la saison dernière, le GM des Suns avait décidé d’attendre l’été 2022 pour prendre une décision avec la possibilité de conserver leur joueur en s’alignant sur une autre offre. Après des play-offs mitigés à l’image de son équipe mais surtout une relation avec le coach Monty Williams qui lui reprochait son manque d’investissement et de travail, les chances de le voir rester dans l’Arizona étaient faibles. Pourtant, alors que les Indiana Pacers lui proposaient un contrat de 133 millions de $ sur 4 ans, à la surprise générale, les Phoenix Suns fient le choix de s’aligner et donc de conserver leur pivot titulaire. Un choix fort de la part du club qui montre que la confiance en leur jeune joueur est là. Au rayon des arrivées, les Suns enregistrent les arrivées de Damion Lee en provenance des Warriors et de Josh Okogie (contrat d’un an pour les 2 joueurs), ainsi que Jock Landale, qui disputera sa seconde saison dans la grande Ligue. Côté tricolore, Timothe Luwawu-Cabarrot participera au Training Camp afin de décrocher un contrat pour la saison.

Au rayon des départs, les Phoenix Suns ont vu leur pivot remplaçant, JaVale McGee, prendre la direction du Texas. Une vraie perte pour Monty Williams et tout le groupe. Aaron Holiday fera lui le voyage pour Atlanta pour essayer d’obtenir plus de temps de jeu. La situation également avec Jae Crowder reste floue, avec le souhait pour le joueur de partir, et qui ne devrait pas être présent lors du training camp. Affaire à suivre !

Du côté de la draft 2022, les Suns ne disposaient pas de pick.

Arrivées : Josh Okogie (Wolves), Damion Lee (Warriors), Jock Landale (Spurs)

Départs : Javalee McGee (Mavericks) , Aaron Holiday (Hawks)

Prolongations : Devin Booker, Bismack Biyombo, Deandre Ayton

L’effectif des Phoenix Suns 2022/2023

Meneurs : Chris Paul, Cameron Payne, Duane Washington Jr

Arrières : Devin Booker, Damion Lee

Ailiers : Mikal Bridges, Torrey Craig, Cameron Johnson, Josh Okogie, Landry Shamet

Ailiers-forts : Jae Crowder, Dario Saric,

Pivots : Deandre Ayton, Bismack Biyombo, Jock Landale,

Coach : Monty Williams

[TW = two-way contract]

NB : Lors de l’intersaison, chaque franchise est autorisée à avoir jusqu’à vingt joueurs dans son effectif. Lorsque la saison régulière débutera, lesdits effectifs devront être réduits à quinze joueurs, auxquels peuvent s’ajouter deux two-way contracts.

Phoenix Suns : Ambitions et classement

Finaliste NBA en 2021, meilleur bilan de la NBA en 2022, les Phoenix Suns viseront de nouveau le titre pour la saison 2022/2023. Avec un effectif stable depuis 2 saisons, des joueurs qui progressent à l’image de Mikal Bridges, Deandre Ayton et Cameron Johnson, les Suns disposent des mêmes atouts qui ont fait d’eux des finalistes il y a 2 saisons et de la meilleure équipe de la dernière saison régulière. Il faudra maintenant être plus fort dans les têtes, et c’est là que réside la plus grande marge de progression de Phoenix. Vaincus en finale en 2021 alors qu’ils menaient 2-0 avec l’avantage du terrain, puis dominateurs de la saison régulière en 2022 avant de craquer mentalement lors des play-offs, les Suns savent dans quel secteur leur niveau doit évoluer. Le problème est qu’il faudra attendre avril prochain pour voir si progression il y a…

Le joueur à suivre : Cameron Johnson

Sur le podium du meilleur sixième homme de la saison 2021/2022, Cameron Johnson sera titulaire cette saison chez les Phoenix Suns. Auteur de 12,5 pts, 4,1 rbds et 1,5 ast en sortie de banc. Le 11e choix de la draft 2019 sera incorporé dans le cinq de départ à la place de Joe Crowder, au poste 4. Jouant d’habitude sur un poste d’ailier, Cameron Johnson apportera du spacing et sera surtout utilisé en tant que facilitateur. Capable de faire jouer les autres, et de faire les extra-passes, son apport sur le terrain devrait permettre de fluidifier davantage le jeu offensif des Phoenix Suns.

Le calendrier des Phoenix Suns en 2022/2023

  • 19/12 : Los Angeles Lakers @ Phoenix Suns
  • 26/01 : Dallas Mavericks @ Phoenix Suns

Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut