Playoffs NBA : Chef Curry met les Blazers dans la sauce !

Toujours sans Kevin Durant, les Warriors remportent facilement le Game 1 de ces finales de conférences face à Portland (116-94). Les Splash Brothers refont des siennes pendant que le duo Lillard-McCollum s’est noyé dans la baie d’Oakland.

 

Un seul être vous manque et tout est repeuplé. C’est comme si l’absence de Kevin Durant n’existait pas. Difficile pourtant de dissimuler les 34 points par match de KD depuis le début des playoffs. Sans parler de ses pourcentages flippants : 51% au tir, 42% du parking et 90% aux lancers. Sauf que rien n’a changé, les Warriors continuent de rouler sur la concurrence. La faute à un Stephen Curry qui recommence à ne plus respecter d’aimants pères de famille qui essaye de s’opposer à lui et son shoot mélodieux, switch.

Curry prend feu

Dès l’instant où le « snake » est sorti sur blessure, « baby face » a repris les choses en main pour arracher le Game 5 et détruire les espoirs des Rockets lors du Game 6 dans le Texas. Après avoir planté 33 points, tous inscrit en seconde mi-temps, sur la tête des fusées pour clôturer la série, le chef vient d’en coller 36 à 9/15 du parking, plus 7 caviars et 6 rebonds. Steph’ retrouve son niveau de double MVP pour le plus grand malheur des Blazers. Mais il n’oubli pas non plus de nourrir la deuxième tête des Splash Brothers. Tout comme son compère, le pyromane Klay Thompson retrouve la clé de la boite à switch, et c’est toute la Dub Nation qui applaudit des deux mains. Thompson finit à 26 pions à 10/24 au shoot.

Lillard et McCollum déjouent

Des chiffres qui contrastent avec ceux du backcourt des Blazers. Lillard (19 points à 4/12) a été dans la lignée de son Game 7, beaucoup trop discret, et McCollum (17 points à 7/19) à des galaxies de son niveau affiché dans ce fameux match 7 dans le Colorado. Les deux hommes ont inscrit autant de points que le seul Stephen Curry, pas vraiment besoin d’en dire plus…

Grâce aux Splash Bro’, les Californiens mènent de 9 points à la pause et concluent le premier acte sur deux bombes du parking de Steph’ Curry en l’espace de trente secondes, létal. Un énorme coup de casque sur la caboche des potes de Lillard, qui se retrouvent très rapidement à -17 en début de troisième quart-temps. Les Warriors profitent des 21 pertes de balles des gars de l’Oregon pour mettre en place leur jeu de transition et dicter le rythme du match. L’apport du banc des Blazers va permettre à Loud City de revenir à -6, grâce aux 17 pions de Hood et aux 8 points de Collins. Sauf que celui des Guerriers n’est pas non plus en reste et pendant que Curry se repose, Jerebko (9 points) et Cook (8 points) poursuivent la cuisine du chef pour infliger un 39-23 dans le quatrième quart-temps, fatal aux hommes de Terry Stotts.

 

Les Blazers perdent la première manche à Oakland et devront vite réagir pour éviter de se retrouver dos au mur après le Game 2. McCollum et Lillard, c’est à vous de jouer maintenant. Match 2 dans la nuit de jeudi à vendredi, toujours à Oakland. L’Oracle sera en feu ! 

 

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/preview-golden-state-portland-qui-mene-la-danse/

 

Crédit photo : Slam

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

justo ut quis, vulputate, dapibus sit amet, mattis id nunc ipsum leo