Playoffs NBA : Embiid chasse les Raptors

Les Sixers infligent une véritable fessée à des Raptors trop tendres, et mènent désormais 2-1 dans la série (116-95). Un énorme Joel Embiid et une grosse adresse extérieure auront suffit pour faire tomber une faible équipe de Toronto.

 

L’affreux Jojo. Débarrassé de ses problèmes physiques et gastriques, Joel Embiid a détruit tout le Canada et tape son career-high en playoffs. 33 points, 10 rebonds et 5 contres, en seulement 28 minutes. Le pivot camerounais leur a fait la totale. Shoot à trois points (3/4), post-up, step back, fade away, gros dunks et célébration dans tout les sens, toute la panoplie du parfait GOAT était présente sur le parquet du Wells Fargo Center. Il fallait l’écouter, « trust the process ». L’autre conséquence du match de mammouth de Jojo, c’est que tous ses coéquipiers lui ont emboité le pas pour délivrer une leçon de basket. Tout le cinq majeur a inscrit au moins dix points, profitant de la domination d’Embiid dans la raquette pour avoir des shoots ouverts. Les joueurs de Brett Brown ont shooté à 43% derrière l’arc (10/23) pendant que les paluches des Dinos tremblaient avec seulement 26% de réussite du parking (7/27). Ajoutez à ça un Butler en quasi triple double avec 22 pions, 9 rebonds et 9 caviars, et vous avez le match le plus abouti des Sixers depuis le début des playoffs.

Kawhi et les autres

Pourtant, Philly ne mène que de 11 points à la mi-temps (64-53) et le match est loin d’être plié. À la fin du troisième quart-temps, il n’y a plus que sept points d’écarts grâce à un Kawhi Leonard inhumain. Un Cyborg descendu sur terre pour martyriser les adversaires et les cercles du monde entier. Le rieur fou inscrit 14 de ses 33 points dans ce troisième acte et laisse en vie les Canadiens. Sauf qu’au début du quatrième quart-temps, Nick l’infirmière met Kawhi sur le banc pour une petite révision technique, et en son absence, les Dinos encaissent un 11-0 rédhibitoire pour une équipe de Toronto sans solution. Aucun Raptors ne prend les choses en main pendant que Kawhi est sur le banc. Lowry n’a toujours pas récupéré ses parties génitales dans le short de Simmons, avec un 2/10 au tir dont un bien dégueulasse 0/4 du parking. Siakam (20 points), de son coté, s’est fait dominer par Embiid dans la peinture, mangeant un énorme contre du pivot camerounais pour conclure cette soirée cauchemardesque. L’autre souci pour les Canadiens, c’est la prestation fantomatique du banc depuis le début de la série. Après avoir marqué en cumulé sur les deux premiers matchs, seulement 15 points à 6/29 au tir, le banc de Toronto à réussit l’exploit de tomber encore plus bas dans l’inutilité. 14 points à 6/21 au shoot, dont 4 points de Jodi Meeks dans le garbage time. Mention spéciale pour VanVleet à 0/7 au shoot, chapeau l’artiste.

 

 

Après avoir gagné le Game 2 au Canada, les Sixers enchainent en détruisant d’inoffensif Raptors dans ce Game 3. Les Canadiens doivent se reprendre s’ils ne veulent pas se retrouver dos au mur pour leur retour à la maison. Rendez vous Dimanche à 21h 30 (heure française), pour un match 4 qui s’annonce bouillant en Pennsylvanie.   

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/playoffs-nba-butler-et-les-sixers-ont-chasse-le-dinos/

 

Crédit photo : Sport 365

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

id luctus leo. ut adipiscing commodo risus Phasellus id