Playoffs NBA : Les Warriors font le break dans un Game 2 renversant !

Menés de 17 points en début de troisième quart-temps, les Warriors renversent les Blazers et mènent désormais deux manches à zéro dans la série. Damian Lillard est passé complètement à coté de son quatrième quart-temps alors que Stephen Curry a encore une fois roulé sur la concurrence.

Damn time

Si près, et pourtant si loin. Que peuvent faire les Blazers de plus pour prendre un match au triple champion en titre ? Défendre la ligne à trois points ? Fait. Être à 46% du parking ? Fait. Des seconds couteaux qui mettent dedans ? Ça aussi c’est fait, avec un Seth Curry à 16 points (4/7 à 3 points), Rodney Hood à 12 unités et Harkless aussi à 12 pions. Un duo Lillard-McCollum à plus de 20 pions chacun ? Check ça, 23 pour Dame, 22 pour CJ. Contenir Steph Curry ? Ah non, pas check du tout. « Baby face » rappel à tout le monde qu’il est le meilleur shooteur de tous les temps et occasionnellement double MVP de la ligue. 37 pions, 8 caviars, 8 rebonds, l’addition, les clés de l’appart, bonne soirée et à l’année prochaine.

Bon allez il reste une dernière chance pour retourner à Portland avec le Game 2 dans la poche. Un Damian Lillard qui prend les choses en mains dans le quatrième quart temps ? Comment ça c’est plutôt l’inverse ? Oui, le temps d’un quart-temps, le quatrième, Dame time c’est transformé en Damn time. Damn, comme sa faute à trois points sur Curry alors que les Blazers mènent d’un point (108-107). Résultat : Curry rentre ses trois lancers, 110-108 Warriors. Lillard ne prend pas les choses en mains et laisse McCollum prendre les gros shoots. Trois parpaings du lieutenant de Portland plus tard, les gars d’Oakland mènent de 3 points à quatre secondes de la fin. Ballon dans les mains de Dame…qui perd la balle sur une grosse défense d’Iguodala. Game Over.

Le coup était parfait

Ce ne sont pas des regrets que peuvent avoir les Blazers. Mais des wagons de regrets tant Portland a dominé les locaux pendant 24 minutes. La première mi-temps des Blazers est une partition jouée à la perfection, noyant les Warriors sous un océan de trois points. 50% (11/22) du parking pour la bande à Lillard contre 23% (3/13) pour celle de Curry, seul Warrior à surnager avec 19 pions à la mi-temps. Les hommes de Terry Stotts ont rectifié leur erreur défensive du Game 1 de passer en dessous des écrans et ont défendu la ligne à trois points. Un changement tactique qui explique le 3/13 à trois points des gars de la baie. Grâce à une adresse retrouvée et à une grosse défense, les Blazers rejoignent les vestiaires avec 15 points d’avance.

Forcément, quand t’a pris 15 perles dans les dents en 24 minutes devant ton public, t’a un peu les boules. Les Guerriers de la Cité d’Or reviennent la bave aux lèvres et déclenchent l’opération « Splash ». Les Splash Brothers ne font aucun prisonnier et infligent un 13-0 en 2’30 grâce à deux banderilles coup sur coup de Klay Thompson, qui inscrit 13 de ses 24 points dans ce troisième acte. Les joueurs de l’Oregon se font manger par l’intensité des Warriors et dilapident leur avance en seulement 10 minutes. 89 partout à la fin du troisième quart-temps, balle au centre.

La suite vous la connaissez, Mister Lillard aussi. Au-delà de la défaite, c’est le scénario qui pourrait faire mal aux Blazers avant de retourner dans l’Oregon pour un Game 3, à la vie à la mort. Direction le Moda Center, dans la nuit de Samedi à Dimanche.

 

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/preview-golden-state-portland-qui-mene-la-danse/

 

Crédit photo : CBS sport

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

sem, dolor. elit. ut elit. sed odio