Foot US

Playoffs NFL : Bills, Seahawks et Buccaneers sans grandes difficultés ?

NFL Playoffs

La saison régulière à peine terminée, la NFL va déjà débuter ses playoffs. Avec trois affiches au programme dès ce samedi, les premiers matchs couperets vont tomber pour certaines franchises en capacité d’aller au bout. Zoom sur l’entrée en lice des Bills, Seahawks et Buccaneers dans cette postseason outre-Atlantique.

Les Bills face à leur destin

Pour ouvrir le bal dans ces playoffs NFL, les Colts d’Indianapolis se déplacent dans l’état de New York pour retrouver les Bills de Buffalo. Sur le papier, c’est un choc de culture. D’un côté, la franchise de l’Indiana se présente avec une défense solide sous les ordres de Frank Reich. Depuis que l’ancien coordinateur défensif de Philadelphie s’est installé sur le banc, Indianapolis est une véritable référence dans le domaine. Deuxièmes contre la course, les Colts contrôlent les jeux au sol adverses et pourraient gêner une attaque de Buffalo ultra-performante cette saison. Et ils en auront bien besoin.

En effet, les Bills ont une véritable puissance de frappe offensivement cette année. Derrière un Josh Allen en pleine explosion au cours de cet exercice, l’attaque a pris une tout autre dimension. Avec un Stefon Diggs qui a métamorphosé le corps de receveurs, les hommes de Sean McDermott ont pris une autre dimension et possèdent la troisième attaque la plus prolifique de la ligue avec un jeu de passe qui semble inarrêtable (2e dans le jeu aérien). Si Indianapolis veut espérer pouvoir renverser le deuxième de la Conférence Américaine, il faudra absolument mettre la pression sur le quarterback adverse et l’empêcher de développer son jeu.

Pour Indianapolis, une des clés sera également l’installation du jeu au sol au cours de la rencontre. Grâce à un Jonathan Taylor qui s’est imposé comme le principal atout de la franchise en dépassant les mille yards au sol dès sa première saison, les Colts ont absolument besoin de contrôler le tempo pour renverser la hiérarchie. Face à une escouade offensive de Buffalo qu’il faudra suivre à la trace dans sa frénésie offensive, marquer des points et contrôler le rythme seront des données primordiales. Les Bills seront favoris, mais Indianapolis a des atouts pour faire trembler l’équipe en forme de cette fin de saison et créer une petite surprise pour le début de ces playoffs.

Des Rams trop affaiblis pour lutter ?

Comme un air de déjà vu pour le début de la postseason dans la Conférence Nationale. Rivaux de division, Rams et Seahakws se retrouveront pour la troisième fois de l’année en ce samedi soir. Pour l’instant, les deux franchises sont à égalité. En effet, Los Angeles s’est imposé lors de la dixième semaine tandis que Seattle a remporté la deuxième manche lors de la Week 16. Pourtant, ce seront bien les Seahawks qui partiront favoris de cette rencontre.

En effet, Seattle s’est montré plus régulier tout au long de la saison. Forts d’une saison à douze victoires et quatre défaites, les joueurs de Pete Carroll ont su se relever après avoir connu un certain creux en milieu de saison. Alors que l’attaque était une des plus régulières de la ligue derrière un Russell Wilson plus que favori au titre de MVP, les forces et les faiblesses de la franchise se sont inversées. Décevante en début d’exercice, la défense a pris la main avec un Jamal Adams partout sur le terrain. À l’approche des playoffs, les Seahawks restent sur quatre victoires consécutives et pourraient profiter d’un mauvais concours de circonstances chez les Rams.

En effet, Los Angeles pourrait devoir composer sans son quarterback titulaire. Jared Goff incertain, John Wolford pourrait démarrer sous le centre après avoir déjà été titularisé la semaine dernière contre Arizona. Sans leur lanceur titulaire, les Rams auront tout de même des armes pour faire douter les Seahawks. Avec une défense qui encaisse excessivement peu de yards (franchise encaissant le moins de yards en NFL), Los Angeles peut contenir n’importe quelle attaque. Aaron Donald cristallisera toute l’attention, mais l’ensemble de l’escouade défensive sera en capacité de faire vaciller Russell Wilson et consorts.

Tampa Bay n’a pas le droit à l’erreur

Peut-être l’affiche la plus déséquilibrée de ce premier tour. Métamorphosés cette année avec l’arrivée de Tom Brady au poste de quarterback, les Buccaneers partiront largement favoris. Avec une attaque enfin rodée et une défense particulièrement efficace contre la passe, Tampa Bay pourrait bien jouer les troubles-fêtes dans la Conférence Nationale. Les hommes de Bruce Arians retrouvent enfin les playoffs après de longues années d’absence et feront tout pour ne pas se faire surprendre face à la franchise théoriquement la plus faible parmi toutes celles qualifiées en playoffs cette année.

Oui, car en face Washington se présente après une saison avec seulement sept victoires et neuf défaites. En difficulté en attaque à cause notamment du manque de quarterback stable dans l’effectif (Kyle Allen blessé, Dwayne Haskins coupé et Alex Smith incertain), c’est la défense qui porte la franchise. Grâce à une ligne défensive de très haut niveau construite autour du rookie (et futur rookie défensif de l’année ?) Chase Young, la Football Team voudra faire déjouer tous les pronostics et s’inviter en Divisionals alors que tout le monde donne cette équipe perdante. Malgré un bilan négatif et une qualification obtenue grâce à une division très (trop ?) faible, les coéquipiers de Terry McLaurin seront-ils en mesure de déjouer les pronostics ?

Les playoffs NFL, ça commence dès ce soir avec un premier tripleheader. Bills, Seahawks et Buccaneers seront sur le pont et rentreront dans cette postseason avec le statut de favori dans leurs rencontres, mais les première surprises pourraient survenir dès l’ouverture des hostilités.

Crédits Image en Une : ESPN

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire