Plizzari, l’heure de vérité

0
Ligue 1

Depuis plusieurs saisons, les cages milanaises sont gardées par le colosse Donnarumma. Le portier italien s’est imposé comme une valeur sûre mais son avenir en Lombardie reste un point d’interrogation. Une situation qui pourrait profiter à son cadet Plizzari, lui aussi pur produit de Milanello.

Partir pour mieux revenir

Plizzari est encore méconnu aux yeux du grand public puisqu’il évolue dans l’ombre de son aîné Donnarumma. Le natif de Crema n’a encore disputé aucun match avec l’équipe première et c’est avec les équipes de jeunes du club (U17,U19 et Primavera) qu’il a démontré l’étendue de son énorme potentiel. Des performances rééditées avec le maillot de l’Italie notamment lors du Mondial U20 en 2019. Une compétition durant laquelle il a multiplié les masterclass et a grandement contribué à la 4e place de son équipe.

Sous contrat avec le Milan jusqu’en juin 2023, Plizzari est conscient qu’il est difficile pour lui à l’heure actuelle de détrôner Donnarumma. Jeune avec la tête sur les épaules, il ne brûle pas les étapes. Il préconise l’option des prêts qui lui permettent d’acquérir du temps de jeu et de l’expérience. Le premier, lors de la saison 2017-2018 du côté de Ternana tourne au vinaigre. L’équipe termine avant-dernière de Serie B et est ainsi reléguée dans l’échelon inférieur. Une saison où Plizzari disputera 19 matches et restera l’une des rares satisfactions.

Après un exercice 2018-2019 où il reste à Milan dans le rôle de troisième gardien, Plizzari est de nouveau prêté cette saison en Serie B à Livorno. Une aventure tout aussi tumultueuse que celle vécue deux saisons auparavant. Les Toscans sont actuellement lanterne rouge du championnat, à sept longueurs du 18e Trapani. Au niveau individuel, Plizzari s’est imposé comme le titulaire en puissance. Titulaire sur 14 des 15 derniers matches de championnat, le gardien de 195 cm démontre une grande sérénité sur sa ligne notamment grâce à ses réflexes et sa souplesse.
Malgré des contextes délicats, Alessandro Plizzari ne flanche pas et ne cesse de progresser matches après matches.

 

Donnarumma, le facteur X?

L’avenir de Plizzari avec le Milan dépend en grande partie de celui de son aîné. En effet, Donnarumma laisse planer le doute quant à son futur. Sous contrat avec le Milan jusqu’en 2021, l’international italien souhaite prolonger mais l’accord n’est toujours pas trouvé. La principale raison de ce blocage est le salaire de l’international italien, qui est actuellement de 6M€ annuel soit le plus élevé de l’équipe. En prolongeant Donnarumma, la direction milanaise souhaite réduire son salaire à 4,5M€. Forcément ça coince notamment avec Mino Raiola l’agent du joueur. Si un accord n’est pas trouvé, alors le numéro 99 rossonero quittera le Milan.

Cette lente négociation influence directement l’avenir de Plizzari avec son club formateur. Le jeune gardien ne restera certainement pas si Donnarumma prolonge. L’hypothèse d’un nouveau prêt est la plus probable. Quelques clubs ont montré un intérêt notamment Brescia. Un transfert définitif n’est pas non plus à exclure puisque le Milan fait toujours les yeux doux à Tonali. Et donc, Plizzari (avec d’autres joueurs) pourrait être inséré dans la transaction pour réduire le montant du transfert. Le Milan traverse une période délicate au niveau sportif et surtout économique.Miser sur Plizzari s’avère être une possibilité attrayante pour le club lombard. Le moment est venu pour lui se jeter dans le grand bain et prendre le flambeau à Gigio. D’autant plus que le portier italien a seulement 20 ans, il est très talentueux et correspond parfaitement au profil recherché par le nouveau projet du club prôné par Gazidis.

La tendance actuelle est différente, les dirigeants lombards pensent que Plizzari n’est pas encore prêt pour enfiler la tunique de numéro un. En cas de départ de son aîné, le Milan miserait sur un retour de Pepe Reina ou bien l’achat d’un nouveau gardien. A ce jour, cinq noms sont évoqués par la presse transalpine : Onana qui a annoncé son départ de l’Ajax, Maximiliano (Sporting Lisbonne), Musso (Udinese), Meret (Napoli) et Gollini (Atalanta). Si Plizzari reste, alors il devra certainement se contenter d’un rôle de doublure ou même de troisième gardien.

Le temps presse et Plizzari arrive à un moment-charnière de sa carrière et doit absolument obtenir du temps de jeu. L’heure est venue pour le jeune Lombard de se jeter dans le grand bain. L’histoire serait encore plus belle avec la tunique milanaise mais malheureusement, on n’a pas toujours ce qu’on veut.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here