Cyclisme

Pourquoi ces tours cyclistes sont de loin les plus attractifs au monde ?

Le Tour de France, le Tour d'Italie et le Tour d'Espagne réunissent chaque année les cyclistes les plus doués de la discipline. Mieux, en terme de couverture médiatique, d’audience et de retombées financières, ils constituent depuis bien longtemps et ce pour longtemps encore les locomotives. Pourquoi ces trois compétitions de l’UCI World Tour sont devenues aussi incontournables? On vous dit tout.

L’ancêtre et l’immortelle Tour de France,

Née en 1903, le Tour de France est de loin le plus ancien du triumvirat qui domine tous les tours cyclistes du monde en termes de popularité, d’attractivité et de compétitivité. En plus, des trois : la Giro pour l’Italie ou la Vuelta pour l’Espagne, la Grande Boucle s’avère la plus prestigieuse et la plus célèbre parce que son éclat, sa longévité et son taux d’audimat font échos un peu partout dans le monde. Regroupant plus d'une centaine de participants à chaque édition, dont des amateurs de bet777.be, le Tour de France se tient tous les ans. Et si son aura fait autant d’émules aux quatre coins de la planète, c’est aussi parce qu’au-delà d’explorer tout l’hexagone de parts en parts, il fait par moments une incursion dans les pays voisins. Aussi, selon des sources bien informées, la Grande Boucle est le troisième évènement sportif le plus regardé au monde après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Football. Si à chaque cuvée, le parcours diffère, le format du Tour ne change pas. Au minimum deux contre-la-montre, le passage à travers les chaînes de montagnes des Pyrénées et des Alpes, l’arrivée tant attendue sur les Champs Elysées à Paris, meublent le Tour de France. La compétition peut durer jusqu’à 23 jours et couvrir environ 3500 kilomètres. Le vainqueur de l’épreuve est le coureur ayant obtenu au classement général le temps total le plus faible. Il décroche de ce fait le « maillot jaune », signe distinctif par rapport aux autres concurrents. Depuis la création de ce Tour, seulement quatre coureurs ont obtenu cinq victoires au classement général : Jacques, Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain. Lance Armstrong, a remporté sept Tours de France entre 1999 et 2005. Mais pour raisons dopage, ses sacres ont été annulés et ses titres lui ont été retirés. Christopher Froome, toujours en activité, compte quatre tours remportés.

Le Tour d’Italie, la palme aux chaînes de montagnes,

La Giro d’Italia, le Tour d’Italie est le deuxième plus prestigieux tour cycliste au monde mais aussi le plus vieux après l’insubmersible Tour de France.  Créée en 1909 par la Gazetta dello Sport, la Giro est un tour annuel qui se tient généralement entre mai et juin de chaque année, en Italie. Alfredo Binda, Fausto Coppi et Eddy Merckx sont les cyclistes ayant engrangé le plus de titres dans la compétition avec cinq victoires chacun. Pour le parallèle avec le Tour de France, ici, le maillot jaune le plus prisé n’est pas le maillot jaune mais plutôt le maillot rose. Le vainqueur de l’épreuve l’arbore en référence à la couleur du papier utilisé par le quotidien italien, la Gazetta dello Sport,  fondateur du tour pour ses différentes parutions. Pour les 47 premières éditions de la Giro d’Italia, le départ a toujours été pris en Italie. Mais en 1965, la course change de lieu de départ pour prendre ses quartiers à Saint-Marin. Depuis, le tour d’Italie va compter treize grands départs à l’étranger. Pendant le déroulement de la course, les coureurs sont souvent amenés à franchir des cols, des montagnes. On pourra citer par exemple, les cols de Stelvio, de Gavia, du Mortirolo.

Le Tour d’Espagne, une émanation des deux géants,

Le Tour d’Espagne se place en troisième position au titre des tours cyclistes les plus prestigieux du monde. La Vuelta de son appellatif, se déroule annuellement entre août et  septembre depuis 1995. Il regroupe environ une centaine de pays. Inspirée du retentissant succès et de l’émulation universelle suscitée par la Grande Boucle et la Giro d’Italia, La Vuelta a vu le jour sur l’initiative de Juan Pujol, directeur du journal Informanciones. Le parcours de ce tour cycliste sur route s’apparente à celui de la France. Il se déroule en une vingtaine d’étapes pour 3000 km de distance à parcourir. On note plusieurs contre-la-montre, une traversée des Pyrénées et une arrivée dans les rues de la capitale, Madrid. L’espagnole Roberto Heras est le plus coureur le plus titré de l’épreuve. Toujours au registre des cyclistes au palmarès expansif sur le tour, Alejandro Valverde est à ce jour le recordman de podiums avec sept apparitions. Parallèlement aux deux mastodontes, il faut préciser que le vainqueur de la Vuelta n’a pas de maillot distinctif. La couleur du maillot du vainqueur dépend des sponsors et des organisateurs. D’abord orange, ensuite jaune, le maillot du premier de la Vuelta au classement général est rouge depuis l’édition 2010.

Au regard de l’impressionnante renommée que la discipline, les instances internationales, la ferveur médiatique et les volubiles retombées financières confèrent aux trois tours les plus disputés du monde, il fait bon de cocher l’une d’eux en terme de titres sur le livre de sa carrière pour être porté au rang pionnier du cyclisme mondial.


Dernières publications

En haut