Premier League : Tottenham résiste à Manchester City !

Pour sa première à domicile cette saison, Manchester City a été accroché par une très réaliste équipe de Tottenham (2-2). Premier accroc pour les Citizens, qui voient Arsenal et surtout Liverpool prendre les commandes du championnat. 

 

De Bruyne et City chirurgicaux

C’était le choc de cette deuxième journée de Premier League. Double tenant du titre, Manchester City recevait les Spurs de Tottenham, finalistes de la dernière Ligue des Champions. Mis sous pression à distance après les victoires de Liverpool et d’Arsenal, les hommes de Guardiola se devaient de remettre les pendules à l’heure. Comme à leur habitude, ils démarrent pied au plancher la rencontre, mettant immédiatement beaucoup d’intensité, et faisant subir une grosse pression aux Spurs, notamment par l’intermédiaire de Raheem Sterling, très actif sur son côté gauche. C’est d’ailleurs ce dernier qui ouvre le score à la 20e minute, d’une tête croisé qui fait suite à une merveille de centre de Kevin De Bruyne.

Cependant, même en ayant la tête sous l’eau, les joueurs de Pochettino vont tout de suite recoller au score. En effet, trois minutes après l’ouverture du score, et suite à une passe de Tanguy Ndombele, Erik Lamela profite de la passivité de la défense adverse pour enrouler sa frappe et tromper Ederson. Il confirme ainsi sa très bonne pré-saison, et justifie la confiance que son coach lui a accordé en le titularisant aujourd’hui.

Malheureusement pour Tottenham, le répit sera de courte durée. La machine City continue d’acculer les coéquipiers de Danny Rose, et trouve la faille une deuxième fois à la 35e minute de jeu. Kevin De Bruyne, encore lui, profite du fait que la défense de Tottenham ne parvienne pas à réduire l’intervalle de passe pour adresser une deuxième passe décisive, cette fois-ci à Sergio Agüero, qui n’a plus qu’à mettre le pied en opposition pour redonner l’avantage à son équipe. Chirurgical.

Les Citizens mènent ainsi fort logiquement deux buts à un à la pause.

 

Le réalisme à son paroxysme

En début de deuxième période, les champions d’Angleterre continuent d’essayer de mettre à mal leurs adversaires. Néanmoins, moins justes techniquement qu’en première période, les coéquipiers de Bernardo Silva ne parviennent pas à faire le break. Finalement, et complètement contre le cours du jeu, ce sont les Spurs qui vont égaliser peu avant l’heure de jeu. Rentré seulement quelques secondes auparavant à la place de Winks, Lucas Moura s’élève plus haut que tout le monde sur un corner, et trompe le portier mancunien de la tête (56e) ! Tottenham recolle donc avec un deuxième but qui intervient sur son… deuxième tir cadré de la rencontre. A l’instar de ce que l’on avait pu voir lors de la dernière saison de Ligue des Champions, le coaching de Pochettino après la pause peut souvent s’avérer décisif.

Après l’heure de jeu, les Sky Blues monopolisent le ballon, et tentent de faire la différence, usant notamment de leur capacité à balayer toute la largeur du terrain en attendant de trouver l’ouverture. De son côté, Tottenham procède en contre pour tenter de réaliser le hold-up. Malgré les nombreux assauts bleus, et une dernière grosse frayeur pour les coéquipiers d’Hugo Lloris, avec un but refusé à Gabriel Jesus dans le temps additionnel, Tottenham va tenir bon.

Les Spurs ramènent à l’arrivée un précieux point de Manchester, et mettent par la même occasion fin à la série de 15 victoires consécutives de City en Premier League. Mauvaise opération en revanche pour Manchester City compte tenu de la physionomie du match. Archi-dominateurs, ils pourront avoir des regrets.

 

Crédit photo de l’image en Une : The Independent

 

Grégoire ALLAIN

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

velit, efficitur. mattis diam eleifend consectetur felis tristique commodo