Première explication entre les grimpeurs au Lago Serrù

Enfin la première vrai explication montagneuse avec arrivée au sommet à plus de 2.000 mètres d’altitude avec un itinéraire entièrement dans la province de Turin. La treizième étape de ce Giro partira de Pinerolo pour arrivée au Lago Serrù après 196 kilomètres de course pour 5200 mètres de dénivelé.

D’abord, l’étape partira de Pinerolo pour contourner la cité turinoise pour affronter le premier col du jour le Colle del Lys par son versant le plus exigeant par Almese. Cette ascension sera en trois parties, une de 7 kilomètres entre 6 et 7 %, la seconde à 6,7 % pendant 6 kilomètres après un replat d’une borne. Enfin les 2 kilomètres seront très difficiles à 9,1 % de moyenne avec un passage à 12 %.

Après les cités de Lanzo Torinese, Rivara et Cuorgne, les coureurs affronteront l’ascension inédite du Pian del Lupo depuis le versant Santa Elisabetta. La montée de 9,4 km à 8,7 % sera très difficile. Les 2,5 premiers kilomètres seront à 7,8 %. Mais derrière pendant 2,5 km, ce sera terrible à une moyenne de 11,2 % avec un passage à 14 %. Enfin, les 5 derniers kilomètres seront un peu moins durs à 7,5 % avec une partie roulante dans le dernier kilomètre. La descente qui suivra sera tout aussi difficile jusqu’à Pont Canavese.

Puis, le peloton aura 25 km de faux-plat montant. Il traversera les cités de Locana, Fomolosa et Noasca. Dans cette dernière, se situe le pied de l’ascension finale, longue de 20,3 km à 5,9 %.
Dans la première partie assez irrégulière, le parcours emprunteront la vieille route, rénovée pour les vélos. Ainsi les coureurs éviteront le long tunnel. Le parcours s’aplanit à Ceresole, près du lac artificiel, et s’élève à nouveau sur les 10 derniers kilomètres.

Enfin, après s’être aplanie au niveau du lac artificiel de Ceresole pendant presque six bornes. La route se dressera à nouveau avec des virages en épingle, avec des pentes à presque 9%. Ces partie technique ira jusqu’à l’arrivée à Lago Serrù à 2.247m d’altitude sur une route étroite. La passage le plus difficile de ce final sera à 13 % mais 2,5 km de l’arrivée.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

Praesent ut mattis risus. ut eleifend ut adipiscing in