Première journée de Ligue 1 : ce qu'il faut savoir !

Première journée de Ligue 1 : ce qu’il faut savoir

Vous étiez en manque de football ? Ras-le-bol de l’International Champions Cup et autre Trophée Hyundai ? Rassurez vous, la première journée de Ligue 1 est là !

Le match inaugural 

On dit parfois que le début d’un livre, d’un film donne le ton, annonce la couleur de l’oeuvre. Et c’est vrai que question nostalgie, « Aujourd’hui, maman est morte », Camus commence fort.

Alors quand on a vu que notre bon vieux Championnat de France – qui commence quand même à se dérider au fil des ans, débuterait par OM-Toulouse, on n’a pas pu cacher une certaine ambivalence dans nos sentiments pour cette première journée de Ligue 1.

Le plaisir de consommer à nouveau du foot presqu’un mois après la fin de la Coupe du Monde victorieuse et autant de matchs amicaux en bois.
La curiosité de voir s’élancer un des favoris aux places européennes, bardé de trois champions du monde et plutôt timide sur le marché des transferts.
La vague inquiétude d’assister samedi à 21h à un match en carton entre un TFC pas client au magasin du beau jeu et un OM qu’on a quitté sur courant alternatif et qui a récupéré certains de ces cadres très (trop ?) récemment.

Le match nostalgie

Nantes-AS Monaco, ça fleure bon la voix Lucky Strike de Titi Gilardi, les pubs ZX et les génériques tchi-tcha. Fin 80’s début 90’s, ce match aurait senti la poudre, départageant deux prétendants au titre final et dépositaires de deux visions complémentaires du beau jeu à la Française : la folie de Coco Suaudeau, la maîtrise d’Arsène Wenger.
À 17h samedi, 30 ans auront passé et on se demandera juste si les Canaris sont capables de rééditer le mini-exploit de battre cette année encore le club du Rocher qui dans ce coin, voudra savoir à combien de points du PSG il finira cette saison sans Lémar et Fabinho.

Le match « gigot-flageolet » qui devient le match « piña colada-merguez »

La France a chaud. Ces derniers jours ont été caniculaires et la LFP a pensé à tout. Pour refroidir les esprits, elle vous propose un « bon » Bordeaux-Strasbourg des familles à 17h dimanche ! Juste après les trois mojitos, deux bouteilles de rosé et les cinq brochettes du repas de midi qui aura commencé à 14h30, et juste avant qu’on te propose une partie de mölkky sur la plage. Juste pendant la sieste quoi…

« Le match des extrêmes Jean-Michel ! »

Surtout une des parties les plus intéressantes. Pour déséquilibré qu’elle soit, elle sera révélatrice du nouvel équilibre que Tuchel voudra trouver avec le PSG. Partisan d’un 3-5-2 qu’il a expérimenté cet été sans la MCN jusqu’au Trophée des Champions, le technicien allemand devra frapper fort lors de la première journée de Ligue 1 s’il ne veut pas que les sommités Pierre Ménès et Dominique Séverac viennent lui expliquer comment le football se joue en France. Tiendra-t-il avec ses convictions ? Cèdera-t-il au 4-3-3 ?

Finalement, le PSG imposera-t-il à la Ligue 1 une domination despotique, dictatoriale ou impériale ? 

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

odio ipsum massa Aliquam dolor. nunc eget Phasellus fringilla dictum