Cyclisme

Présentation – Amstel Gold Race

Amstel Gold Race

Amstel Gold Race revient dimanche, accueillant à nouveau certains des plus grands coureurs de classiques et lance la saison des classiques ardennaises.

Dans le sillage de sa victoire au Tour des Flandres, Mathieu van der Poel est le grand favoris de la course néerlandaise surtout en l'absence de Van Aert et Pogacar. Il s'est classé troisième à San Remo avant de remporter une étape de la Settimana Coppi e Bartali, de triompher sur Dwars door Vlaanderen et de surpasser Pogačar, plus fort, au terme d'un brutal 272 km dans les Flandres le week-end dernier. Sur les 175 hommes qui s'aligneront dimanche matin à Maastricht, Van der Poel estle favori numéro un. Il est le seul représentant à la course des quatre superstars polyvalentes qui ont émergé ces dernières années – Van Aert et Pogačar parmi eux, le champion du monde Julian Alaphilippe étant le quatrième.

Cette année, l'Amstel Gold Race représente une sorte de croisement précoce entre les classiques pavées et les Ardennes, suite à son changement de calendrier avec Paris-Roubaix. Il y a un mélange sain de ceux qui espèrent garder la forme pour la semaine prochaine et ceux qui visent les Ardennes. Un autre homme dans une position similaire, et un autre multidisciplinaire qui menace de se frayer un chemin dans ce groupe de quatre, est Tom Pidcock, le leader des Ineos Grenadiers qui a terminé deuxième l'année dernière.

Le Britannique n'a partagé les journées de course avec Van der Poel que 11 fois au cours de sa courte carrière, avec Milan-San Remo, Dwars, et les Flandres les trois occasions en 2022. Semblant être la plus grande menace pour Van der Poel dimanche, le jeune homme de 22 ans s'est remis des problèmes d'estomac qui l'avaient retardé en mars, même si un manque relatif de condition physique de haut niveau l'a gêné à la fin de plus de six heures de course dans les Flandres.

Le parcours de l'Amstel Gold Race

Avec 33 montées sur le parcours sinueux de 254 km autour de Maastricht et Valkenburg lors de l'Amstel Gold Race, Pidcock espère retrouver cette endurance qu'il n'avait pas la semaine dernière. Il est probablement juste de dire que la course fait partie des classiques de printemps les moins mythifiées, et même des classiques ardennaises. Par conséquent, il y a peu de montées parmi ces 33 collines qui évoquent les mêmes émotions que la Cipressa, le Poggio, le Muur van Geraardsbergen, le Paterberg, l'Oude Kwaremont, La Redoute ou le Mur de Huy.

Mais il y a le Cauberg. Autrefois le final de la course, mais aujourd'hui une des nombreuses collines nichées dans le final à 24 km de la ligne. Il apparaît également après 53,8 km et 162,7 km. De nombreuses victoires de l'Amstel Gold Race y ont été lancées mais, tout comme la Muur dans les Flandres, un changement de parcours moderne l'a fait perdre son statut de point central de la course.

En tant que montée 31, elle fait face aux coureurs lors de leur avant-dernier passage sur la ligne d'arrivée, bien qu'un court circuit final contourne le Cauberg. Cette boucle, qui n'est abordée qu'une seule fois, passe par Geulhemmerberg (19,3 km) et Bemelerberg (7,3 km) avant l'arrivée.

Ce final épicé, déplacé au-delà du sommet du Cauberg en 2013 et modifié à nouveau pour supprimer une quatrième ascension de la colline en 2017, a semblé changer la course pour le mieux. Alors qu'auparavant, les attaques tardives dans la montée permettaient de remporter la victoire (comme dans la Flèche Wallonne), ce sont désormais de petits groupes qui se disputent l'arrivée année après année. Van der Poel et Pidcock sont les grands favoris mais, bien sûr, il y a beaucoup de prétendants et d'outsiders prêts à les défier.

Les favoris 

Jumbo-Visma sera peut-être privé de Van Aert, mais elle disposera tout de même de l'une des meilleures équipes au départ. Il n'y a pas grand chose à dire sur Christophe Laporte et Tiesj Benoot, les nouvelles recrues de l'équipe néerlandaise ayant impressionné aux côtés du leader de l'équipe à plusieurs reprises au printemps., La paire semble former un duo classique, Laporte étant capable d'affronter les collines et de s'appuyer sur un formidable sprint, tandis que Benoot est plus apte à attaquer dans les montées. Tom Dumoulin fera également partie de l'équipe. L'homme de Maastricht a lutté contre la maladie jusqu'à présent cette saison, mais il a montré des signes de bonne forme en terminant sixième de la Volta Limburg Classic en début de semaine.

Pidcock peut compter sur une équipe solide, avec l'ancien vainqueur de la course, Michał Kwiatkowski, prêt à jouer le rôle de super-équiper, voire à tenter sa chance si la situation le permet. Le néo-professionnel britannique Ben Turner prend également le départ, poursuivant son impressionnant printemps, tandis que le deuxième du Tour des Flandres, Dylan van Baarle est en pleine forme et a montré lors des championnats du monde de Louvain l'année dernière qu'il peut être aussi fort que n'importe qui dans des collines comme celles-ci.

Avec Alaphilippe qui court au Pays Basque afin de se préparer pour les courses des Ardennes belges, QuickStep-AlphaVinyl n'est pas fait pour cette course, mais au milieu d'une campagne de classiques très décevante, ils vont sûrement saisir le moindre signe de succès. Les leaders des classiques pavées Kasper Asgreen, Zdenek Stybar, Florian Sénéchal seront en course avec un œil sur Roubaix, le Danois étant le mieux placé du trio pour réussir sur ce genre de terrain. Le grimpeur Andrea Bagioli pourrait également tenter sa chance, l'Italien étant en forme après avoir remporté la dernière étape de la Volta a Catalunya.

Le quadruple vainqueur de la course, Philippe Gilbert, sera à la tête de la Lotto Soudal et tentera d'égaler le record de victoires de Jan Raas pour ce qui sera sa dernière sortie sur la course. Au vu de ses résultats jusqu'à présent en 2022, il est préférable de le considérer comme un outsider. Tim Wellens, dont la forme semble s'être essoufflée après un superbe mois de février et Victor Campenaerts, méritent également une brève considération.

Les équipes françaises AG2R Citroën et Groupama-FDJ ont deux options solides avec Benoït Cosnefroy et le très en forme Valentin Madous, qui est monté sur le podium sur le Ronde. Les deux hommes sont bien adaptés à ce terrain, et tous deux sont soutenus par deux coureurs de classiques pavées qui cherchent à maintenir leur forme avant Roubaix, Greg Van Avermaet et Stefan Küng.

Matej Mohorič est un autre coureur qui a connu un printemps exceptionnel avec sa victoire à Milan-San Remo. Le Slovène est bien adapté aux Ardennes et a terminé quatrième de Liège-Bastogne-Liège il y a deux ans. Son équipe Bahrain Victorious aura également de nombreuses options, avec Dylan Teuns (sixième au Ronde) et Jan Tratnik (12e), tous deux très bons récemment.

L'Amstel Gold Race fait partie des courses préférées de Michael Matthews – ce qui est un aveu rare dans le peloton. L'Australien a terminé dans le top 5 à trois reprises et il est en bonne forme. Il en va de même pour Marc Hirschi, qui dirige l'équipe UAE Team Emirates après un début de saison tardif dû à une opération de la hanche. Il a remporté sa première course à Per Sempre Alfredo, a terminé troisième à Coppi e Bartali et s'est classé dans le top 10 au GP Larciano et au GP Indurain, il est donc clairement en bonne forme et comptera le jeune grimpeur prometteur Juan Ayuso parmi ses coureurs de soutien.

EF Education-EasyPost a l'air bien sur le papier, mais le printemps d'Alberto Bettiol a été jusqu'à présent gâché par la maladie, tandis que le vainqueur de 2018, Michael Valgren, a montré de manière inquiétante peu de signes de forme cette année. La forme du leader DSM, Søren Kragh Andersen, est également remise en question après que la maladie l'ait écarté des Flandres la semaine dernière.

Movistar, sans Alejandro Valverde, vient avec un duo d'outsiders en Alex Aranburu et Iván García Cortina. Les deux Espagnols sont adeptes des côtes et ont tous deux un bon sprint. Leur palmarès collectif comprend des victoires d'étape à Itzulia et Paris-Nice, mais aucun des deux hommes n'a encore prouvé qu'il était un concurrent majeur dans ce genre de Classique.

Dernières publications

En haut