Présentation des équipes World Tour Womens #3 CCC-Liv

0

Bilan an passé :

Emmenées par une Marianne Vos étincelante (19 victoires sur les 22 de sa formation), les polonaises de la CCC ont prouvés que même sans gros collectif elles font partie des plus influentes grâce à leur néerlandaise (voir en détail dans la catégorie “star”).
La 2è star de l’équipe, la sud africaine Ashleigh Moolman, a en revanche déçue avec 3 victoires (championne nationale, championne d’Afrique chrono et vainqueur de l’Emakumeen Nafarroako Klasikoa) et une influence trop faible sur les courses par rapport à son niveau et son talent (sa 3è place en Californie et à Valence, constitue son meilleur classement général 2019).
Quant aux autres, une mention bien s’applique à Marta Lach qui a signé sa 1è victoire à l’occasion du Festival Elsy Jacobs et qui à 22 ans pourrait incarner le renouveau du cyclisme polonais.

Effectif :

Sofia Bertizzolo, Valerie Demey, Marta Jaskulska, Jeanne Korevaar, Evy Kuijpers, Marta Lach, Riejanne Markus, Ashleigh Moolman Pasio, Aurela Nerlo, Soraya Paladin, Pauliena Rooijakkers, Agnieszka Skalniak, Sabrina Stultiens, Inge Van Der Heijden et Marianne Vos.

Objectif :

Avec un recrutement bien fait ou 2 pépites polonaises (Marta Jaskulska et Aurela Nerlo) ainsi que les sprinteuses italiennes Sofia Bertizzolo et Soraya Paladin sont venues renforcer une équipe qui n’a pas perdue de coureuses, CCC peut être ambitieux à l’orée de cette année qui s’annonce brillante.
La barre des 40 victoires et 1 classement général avec sa sud africaine Ashleigh Moolman doit être le SMIC que devra demander Jeroen Blijlevens à ses protégées.

Star : Marianne Vos
Comment ne peut pas parler de la néerlandaise qui a littéralement marché sur la concurrence avec pas moins de 19 victoires, 26 podiums, 34 TOP 10 en seulement 44 jours de courses.
Au delà des chiffres c’est par sa polyvalence et la manière qu’elle a impressionnée avec des victoires sur de la moyenne montagne (sa victoire à Privas sur le Tour d’Ardèche), au sprint, mais aussi au sommet (au Mont Lozère sur le Tour d’Ardèche ou même à Halden sur le Tour de Norvège voir à Piedicavallo sur le Giro).
Quant à la manière elle a démontrée en Norvège (3 victoires et le général), en Ardèche (5 victoires et le général ou sa dauphine est à plus de 6 minutes), sur le Giro (4 étapes) ou encore sur La Course by Le Tour de France.
Cette année, la barre des 20 victoires restera son objectif mais ne pourra pas prendre de titres mondiaux et olympiques au vu de la difficulté du parcours à moins que Marianne nous fasse du Vos, après tout avec elle, tout est possible.

Crédit photo : Cyclism’Actu/Dicodusport

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here